Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>à 12h30Des vignes gauloises aux mosaïques romaines ou l'histoire...

par Jean-Yves Breuil, Inrap

(Antiquités grecques, étrusques et romaines)

En 2007, une fouille préventive sur l’avenue Jean-Jaurès à Nîmes a permis d’étudier en détail l’évolution d’un quartier s’étendant dans la partie sud-ouest de la ville antique, entre l’enceinte gauloise et la Via Domitia au nord et le rempart augustéen au sud.
Dévolu précocement aux vignobles, puis occupé au Ier siècle avant J.-C. par des forgerons, le secteur est progressivement urbanisé à partir du règne d’Auguste dans l’élan du programme de transformation et de monumentalisation de la ville qui devient alors l’une des plus grandes cités fortifiées de la Gaule romaine.
Intégrant la voirie préexistante, se développe un réseau de huit rues desservant autant d’îlots occupés par quelques artisans et de riches notables. Près du nouveau rempart romain se mêlent ateliers de potiers et demeures privées. Les vastes résidences urbaines adoptent l’organisation et le décor des domus romaines. Plusieurs pièces d'apparat montrent une décoration soignée inspirée du théâtre et de la poésie et attestent d'un luxe confirmé par quelques éléments mobiliers (statuaire, vaisselle en bronze, tabletterie, éléments d'ameublement).
L’abandon du quartier intervient principalement au IIIe siècle après J.-C., transformant cette partie de la ville en zone de friches et de cultures parsemée de quelques tombes du Haut Moyen Age.

Jean-Yves Breuil, archéologue à l'Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) depuis 1991, est responsable d’opérations archéologiques dans la région du Languedoc-Roussillon. Il a récemment dirigé l'opération de fouille du parking Jean-Jaurès à Nîmes. Il est également chercheur associé à l'UMR 5140 du CNRS (Lattes) et coordinateur d'un projet collectif de recherche portant sur l'étude du peuplement du territoire nîmois, de la Préhistoire à l'époque moderne. Consultant auprès de l’Unesco pour le Bangladesh, il effectue des recherches sur le sous-continent indien (Bengale et Pendjab) ainsi que sur le Golfe arabo-persique.

Parmi ses publications :
- Nîmes : de la ville gauloise à la Nemausus romaine, in Comment les Gaules devinrent romaines, éds La Découverte, Paris, 2010, pp. 125-141 ;
- Définition et organisation du terroir protohistorique de Nîmes, Gard (fin VIe-Ier s. av. J.-C.) (avec P. Séjalon, V. Bel et H. Pomarèdes), in Habitats et paysages ruraux en Gaule et regards sur d'autres régions du monde celtique, Actes du XXXIe colloque de l'AFEAF, Tome II, ed. Association des Publications Chauvinoises (Mémoire XXXV), Chauvigny, 2009, pp. 153-180 ;
- Archéologie préventive et aménagement du territoire : l'exemple d'une ville du sud de la France : Nîmes, in L'archéologie préventive en Afrique. Enjeux et perspectives, Actes du colloque de Nouakchott (Mauritanie), eds Sepia, St-Maur-des-Fossés, 2008, p. 196-200 ;
Réflexions sur une ville et sa proche campagne dans l’Antiquité : le cas de Nîmes (Gard) (avec V. Bel, M. Monteil, H. Pomarèdes et la coll. de L. Vidal et L. Sauvage), in Territoires et paysages de l’Âge du Fer au Moyen Âge. Mélanges offerts à Philippe Leveau, Ausonius Éditions, Bordeaux, 2005, p. 19-44 (Mémoires 16) ;
Le territoire nîmois au Néolithique. Premier bilan du groupe Néolithique au sein du PCR «Espace rural et occupation du sol de la région nîmoise de la Préhistoire récente à l’époque moderne», in Temps et espaces culturels. Du VIe au IIe millénaire en France du Sud, Actes des 4e Rencontres méridionales de Préhistoire récente, Nîmes 28 et 29 octobre 2000, Lattes, 2004, p. 243-262 (Monographies d’archéologie méditerranéenne, 15).

Informations pratiques

Lieu, Accès

Lieu
Auditorium du Louvre
 
Accès
Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre.
Entrée par la pyramide, le passage Richelieu ou les galeries du Carrousel.
Parking du Carrousel ouvert de 7h à 23h.

Entrée libre dans la mesure des places disponibles