Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>à 12h30Le tombeau et les chapelles d'Osiris à Karnak

par Laurent Coulon, CNRS, université de Lyon, UMR 5189 - HiSoMA

Antiquités égyptiennes

Au cours du Ier millénaire av. J.-C., le temple d'Amon de Karnak voit se multiplier progressivement en son sein les édifices consacrés au dieu Osiris, dont le culte prend à cette époque une importance nouvelle dans la religion égyptienne. Les travaux archéologiques et épigraphiques menés sous l'égide du Centre franco-égyptien de Karnak, de l'IFAO et des universités Lyon-2 et Paris-IV ont contribué depuis près de vingt ans à renouveler la connaissance de ces cultes, en premier lieu par l'exploration du tombeau d'Osiris et de ses catacombes ptolémaïques, découvertes en 1993. Plus récemment, nos recherches se sont concentrées sur les chapelles osiriennes jouxtant ce tombeau comme sur celles qui se répartissent le long de la voie de Ptah, au nord du temple. Ces lieux de culte, pour la plupart édifiés aux époques éthiopiennes et saïtes par les divines adoratrices d'Amon, sont consacrés à diverses formes du dieu des morts (Osiris “maître de la vie”, “celui qui secourt le malheureux”, “le maître des aliments”, “celui qu’aime Isis”, etc.). Les fouilles, conjuguées à l'étude épigraphique des monuments comme des témoignages laissés par le clergé thébain, permettent de reconstituer la logique de développement du culte osirien et de comprendre comment Karnak a emprunté des modèles théologiques et rituels aux grandes métropoles osiriennes telles qu'Abydos ou Coptos.

Laurent Coulon est chercheur au CNRS au sein du laboratoire Histoire et Sources du Monde Antique (HiSoMA) de la Maison de l'Orient et de la Méditerranée à Lyon. Ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé de Lettres classiques, ancien membre scientifique de l’Institut français d’archéologie orientale (IFAO), Laurent Coulon a été nommé en 2002 maître de conférences en égyptologie à l’université Lumière Lyon-2, puis adjoint aux publications à l'IFAO de 2004 à 2008, avant d'entrer au CNRS en 2008.
Ses recherches portent sur deux thématiques principales. La première concerne la société de cour pharaonique, ses rites et le rôle qu'y tiennent l'art oratoire et la littérature. Elle s'inscrit dans la continuité de la thèse de doctorat qu'il a consacrée à l’étude de la rhétorique et de l’éloquence égyptiennes. La deuxième concerne l'histoire de la religion égyptienne à travers l'étude du développement du culte d'Osiris au Ier millénaire avant J.-C. Il s'appuie pour cela sur les travaux archéologiques et épigraphiques qu'il mène depuis 1993 dans le temple de Karnak et dans d'autres sites (Oxyrhynchos, Ayn Manawir) mais aussi sur l'étude de corpus prosopographiques, notamment celui des prêtres d'Osiris de Karnak.

Bibliographie sommaire :
- L. COULON, « Un dieu mort florissant : Osiris à Karnak », Religions et histoire 29, 2009, p. 44-49.
- L. COULON, « Quelques vestiges de mobilier cultuel attribuable aux édifices osiriens des divines adoratrices thébaines : les plaques de bronze trouvées à Memphis par Daninos », Égypte. Afrique & Orient 56, 2009, p. 53-64.
- L. COULON (éd.), Le culte d'Osiris au Ier millénaire av. J.-C. Découvertes et travaux récents, Bibliothèque d'Étude 153, Le Caire, 2010.
- Fr. LECLERE, « Le quartier de l'Osireion de Karnak. Analyse du contexte topographique », dans L. Coulon (éd.), Le culte d'Osiris au Ier millénaire av. J.-C., BdE 153, 2010, p. 239-268.

Cycle(s) : Actualité de la recherche archéologique

Informations pratiques

Lieu, Accès

Lieu
Auditorium du Louvre
 
Accès
Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre.
Entrée par la pyramide, le passage Richelieu ou les galeries du Carrousel.
Parking du Carrousel ouvert de 7h à 23h.

Entrée libre dans la mesure des places disponibles