Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Musique>à 15h : Annulation de la projection d'Iphigénie en Aulide.Echo...

Musique à 15h : Annulation de la projection d'Iphigénie en Aulide.Echo et Narcisse suivi de Le Cinesi (Les Chinoises)

Musique filmée

Précédé d’une présentation d’Olivier Rouvière

Samedi 15 janvier
15h
Echo et Narcisse
Festival de Schwetzingen
L’ensemble Concerto Köln, dir. : René Jacobs
Avec Deborah Massel (Amor), Sophie Boulin (Echo), Christina Högman (Aglaé), Kurt Streit (Narcisse), Peter Galliard (Cynire),  Hanne Krogen (Thanais), Eva Maria Tersson (Sylphyde)
Mise en scène : Herbert Wernicke
Réal. : Klaus Viller, prod. : WDR, RM Associates, 1987, 99 min.

Suivi de :
Le Cinesi (Les Chinoises)
Texte tiré du livret écrit par Métastase pour Caldara
Festival de Schwetzingen
L’ensemble Concerto Köln, dir. : René Jacobs
Mise en scène : Herbert Wernicke
Avec Sophie Boulin (Silvene), Christina Högman ( Lisinga), , Kurt Streit (Silango), Eva Maria Tersson (Tangia)
Réal. : Klaus Viller.
Prod. : WDR, RM Associates, 1987, 60 min.

A l’occasion du bicentenaire de la mort de Christoph Willibald Gluck, en 1987, le Festival de Schwetzingen proposait deux œuvres rares du compositeur : Echo et Narcisse et Les Chinoises. Les deux œuvres bénéficiaient de la collaboration de René Jacobs et du metteur en scène Herbert Wernicke, soit un attelage de choix qui présida à la redécouverte de plusieurs chefs d’œuvres de l’opéra préclassique. 

Inspiré des Métamorphoses d’Ovide, Echo et Narcisse est l’ultime opéra français de Gluck et le contemporain d’Iphigénie en Tauride qui sera projeté le 16 janvier 2011 à l'auditorium du Louvre. La confrontation des deux œuvres permet de mesurer à quel point l’inspiration de Gluck pouvait se nourrir de deux styles radicalement opposés. Au classicisme dépouillé de l’un répond le climat de pastorale galant et italianisante d’Echo et Narcisse, caractéristique d’un genre, à l’instar de l’opéra-ballet ou de l’idylle lyrique, qui, lors de la création,  parut désuet au public parisien.

Ecrit pour  la cour du prince de Saxe-Hildburghausen, passionné d’opéra italien, Le Cinesi est pour Gluck l’occasion de se frotter pour la première fois à un genre apparenté à l’opera buffa.
L’opéra est inspiré d’un livret écrit par Métastase pour Antonio Caldara, un librettiste et un musicien qui inspirèrent les compositeurs de la génération de l’opera seria, celle des Piccini,  Jomelli, Paisiello mais aussi de l’ « autre »  Gluck.
Les mélomanes qui ne connaissent du compositeur que ses opéras préclassiques auront la surprise de découvrir dans ces Cinesi des airs d’une virtuosité ébouriffante comme les interventions du personnage de Tangia.
Deux œuvres de Gluck à découvrir dans la vision décalée de Herbert Wernicke.

Cycle(s) : Gluck, l’opéra réformé
Evénement(s) : Le 18ème siècle, Le 18ème siècle

Informations pratiques

Lieu, Accès

Lieu
Auditorium du Louvre
 
Accès
Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre.
Entrée par la pyramide, le passage Richelieu ou les galeries du Carrousel.
Parking du Carrousel ouvert de 7h à 23h.

Tarifs

Tarif E : 10 euros, 8 euros (réduit), 6 euros ("solidarité"), 4 euros (tarif "jeunes")

Informations, Réservations

Informations
01 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi.

Réservations
Au 01 40 20 55 00, du lundi au vendredi (sauf le mardi), de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.
Groupes scolaires et centres de loisirs : 01 40 20 50 01
Groupes adultes (associations, comités d’entreprise…) : 01 40 20 54 55.

A la caisse de l’auditorium
Du lundi au samedi (sauf le mardi) de 9h à 17h30.

Sur le site de la Fnac
www.fnac.com