Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Musique>à 15hMoussorgski : La Khovantchina

En partenariat avec Le Théâtre Mariinski

Avec Bulat Minjelkiev, Vladimir Galusin, Alexei Stebianko, Nikolaï Okhotnikov, Olga Borodina, Valery Alexeev, Jelena Prokina…

Réal. : Brian Large, distr. : Europe Images, 1991, 205 min.

Orchestre, Chœur et ballet du théâtre Mariinski, dir. : Valery Gergiev
Mise en scène Leonid Baratov, chorégraphe Fyodor Lopukhov

Inspiré des événements de la Révolte de Moscou et de ses suites (1682-1698) La Khovantchina a connu un destin au moins aussi chaotique que Boris. Laissée inachevé par le compositeur, l'œuvre est créée en 1886, soit 5 ans après sa mort, complétée et orchestrée par Rimski-Korsakov, qui en retrancha quelque 800 mesures. Chostakovitch à son tour remaniera l'ouvrage, remettant les morceaux supprimés, et c'est sa version que donne Valery Gergiev lors de cette soirée captée au Mariinski en 1991.

Moussorgski nourrissait pour Khovantchina d'immenses ambitions, voulant en faire une fresque historique comparable à Guerre et paix, qualifiant l'ouvrage non pas d'opéra mais de « drame musical national ». Il en écrivit lui-même le livret, en se basant sur des documents historiques et non sur un récit littéraire. De là vient sans doute que Khovantchina est d'abord un roman avant d'être un opéra, avec des personnages d'égale importance et une intrigue complexe qui peuvent dérouter un spectateur pour qui l'opéra se résume aux amours contrariées d'un ténor et d'une soprano. Ici, comme pour Boris Godounov, c'est une basse qui occupe le devant de la scène : Dossifeï, personnage surhumain qu'incarna jadis avec force Mark Reizen.

Cycle(s) : 2009-2010 : Une saison d’opéras russes
Evénement(s) : Sainte Russie, Sainte Russie

Informations pratiques

Lieu

Auditorium du Louvre

Tarifs

10 euros (plein),
8 euros (réduit),
6 euros (solidarité),
4 euros (Jeunes)