Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Musique>à 20hPierre-Laurent Aimard, pianoPrésentation : Pierre Boulez

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Schoenberg, Boulez, Carter, Messiaen (à l'auditorium)

Schoenberg
Cinq pièces pour piano opus 23

Boulez  
Troisième sonate

Carter  
Deux diversions, part I & II
Two thoughts for piano
création française

Messiaen 
Iles de feux I & II, extraites des Quatre études de rythme

Il semble tout à fait naturel de célébrer, au sein de ce cycle consacré à Pierre Boulez, les cent ans d’Elliott Carter que l’on a pu surnommer « le Boulez américain»: les trajectoires des deux compositeurs se sont en effet croisées à de nombreuses reprises, comme en témoignent les œuvres que ces géants de la musique du XXe siècle se sont réciproquement dédiées. Pierre-Laurent Aimard est à l’origine de la commande de Caténaires, destinée précisément à commémorer ce centenaire, que Carter définit comme une pièce «linéaire, rapide et sans accords », que sa vivacité rythmique rapproche parfois des Îles de feu d’Olivier Messiaen. Également données en première française, les Intermittences ont été créées en 2005 par Peter Serkin : tirant leur titre d’un fameux mot de Proust, elles sont une ode à la mémoire, que la musique active en jouant avec le silence, les répétitions et les résonances. Caténaires et Intermittences ont été réunies en une seule œuvre, Two Thoughts for piano. Quant au diptyque des Diversions, il est lui aussi construit autour d’un jeu d’oppositions d’une grande complexité rythmique et métrique, sous-tendu d’intentions quasi philosophiques, à travers lequel s’exprime le génie contrapuntique d’Elliott Carter. En miroir de ce parcours, trois jalons essentiels de la musique du XXe siècle : les Cinq Pièces opus 23 de Schoenberg (1920-1923), entérinant le passage du compositeur au dodécaphonisme ; les Îles de feu de Messiaen (1950), extraites de ces Quatre Études de rythme qui marquèrent un autre tournant en créant, selon les mots de Boulez, « une technique consciente de la durée»; enfin, la Troisième Sonate de Boulez (1957), dans laquelle le compositeur fait intervenir un « hasard dirigé ».

Cycle(s) : Le Louvre invite Pierre Boulez, Concerts
Evénement(s) : Le Louvre invite Pierre Boulez, Le Louvre invite Pierre Boulez

Informations pratiques

Accès, Tarifs, Informations, Réservations

Accès par la pyramide, le passage Richelieu ou les galeries du Carrousel.

Tarifs
Plein : 14 euros
Réduit : 11 euros
Solidarité : 8,50 euros

Informations
01 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi.

Réservations
Au 01 40 20 55 00, du lundi au vendredi (sauf le mardi), de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire

A la caisse de l’auditorium
Du lundi au samedi (sauf le mardi) de 9h à 17h30.
Fermeture de la caisse du 28 juin au 31 août inclus.