Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Spectacle vivant et littérature>à 21hCréation chorégraphique de Bill T. Jones [Cette...

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Pièce chorégraphique pour les espaces de la galerie Michel-Ange et la galerie Daru.

À l’invitation d’Anselm Kiefer, le chorégraphe américain Bill T. Jones présentera au Louvre un solo exceptionnel, accompagné de Yungchen Lhamo (voix) et Florent Jodelet (percussions), avec des lumières de Robert Wierzel.

Cette création, inspirée par le thème d’Anselm Kiefer, « Frontières », prend place dans l’un des lieux les plus spectaculaires du palais : la perspective d’une centaine de mètres qui se déroule, aux pieds de l’escalier de la Victoire de Samothrace, jusqu’à l’arc sculpté Renaissance (du Palais Stanga) qui encadre les célèbres effigies d’Esclaves de Michel-Ange.

Les deux galeries de sculptures en enfilade, dessinées et « scénographiées » de manière si suggestive sous Napoléon III, constituent à elles seules un voyage à travers les évocations du corps dans l’art occidental, depuis les sarcophages et effigies antiques jusqu’aux figures animées du Maniérisme italien et au classicisme de Canova. C’est le long de ce fil tissé par une muséographie historique que Bill T. Jones déroule Walking The Line, accompagné de la chanteuse tibétaine Jungchen Lhamo et du percussionniste français Florent Jodelet.
Un parti esthétique est tiré de cette « boîte optique » qui est aussi une « boîte acoustique ». Visuellement opèrent des relations d’échelle changeantes entre la figure mouvante du danseur et les sculptures qui rythment la perspective des galeries. Acoustiquement, en jouant d’emplacements variant entre le lointain et le proche, les musiciens éveillent, de même, cette perception de l’étendue. Un voyage imaginaire s’esquisse dans ce qui devient momentanément un no man’s land, le lieu onirique d’une rencontre avec des objets venus de lieux et de moments différents de l’histoire.

Né en Floride en 1952, Bill T. Jones est danseur et chorégraphe. Il est également co-fondateur et directeur artistique de la Bill T. Jones/ Arnie Zane Dance Company, créée en 1982. Dans ses solos comme dans les pièces  chorégraphies pour sa compagnie, il fait de l’exploration du mouvement expressif le lieu, parfois contesté, où se croisent et interagissent plusieurs éléments : biographie individuelle et identité, contexte historique plus large, conventions sociales et moralité. Sa dernière chorégraphie, Blind date, était présentée à la Maison des Arts de Créteil en mars 2007.

Née dans un camp de travail des environs de Lhasa au Tibet, Yungchen Lhamo est une chanteuse reconnue dans le monde entier depuis une vingtaine d'années. Perpétuant la mémoire vive de son pays, elle pratique la religion bouddhiste et travaille à la liberté du Tibet. Elle chante avec la même aisance a capella avec un accompagnement traditionnel minimal qu'aux côtés de musiciens internationaux sur des arrangements ethno-rocks.

Florent Jodelet est un percussionniste soliste reconnu en France et à l'étranger. Depuis le début de sa carrière en 1984, il interprète le répertoire historique et collabore activement avec les compositeurs afin d'étoffer le répertoire contemporain de percussion, dont certaines œuvres lui sont dédiées. Il est également soliste de l'Orchestre National de France et enseigne au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Rencontre avec Bill T. Jones, en dialogue avec Dominique Frétard.
Le 21 novembre à 18h30 à l’Auditorium du Louvre

Cycle(s) : Faces à Faces
Evénement(s) : Anselm Kiefer au Louvre

Informations pratiques

Lieu

Auditorium du louvre

Tarifs

– 30 €
– 24 € (réduit)
– 18 € (jeunes et solidarité)
– 12 € (cartes Louvre jeunes, scolaires).