Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>La recherche scientifique>Antoine Watteau et l’art de l’estampe. Gravures de la collection...

Antoine Watteau et l’art de l’estampe. Gravures de la collection du baron Edmond de Rothschild au Louvre

Aile Sully, 2e étage, 8 juillet – 11 octobre 2010
Commissaire : Marie-Catherine Sahut, Florence Raymond, département des Peintures,
et Pascal Torres-Guardiola, département des Arts graphiques

Peintre, graveur et inlassable dessinateur, Antoine Watteau (1684-1721) a marqué le xviiie siècle par la grâce et la spontanéité de son art. L’exposition lui a rendu hommage à travers l’histoire d’une entreprise éditoriale hors du commun, le Recueil Jullienne. Sous ce titre, on désigne les quatre gros livres d’estampes publiés à l’initiative d’un riche négociant en teinture et ami de Watteau, Jean de Jullienne (1686-1766), peu de temps après la mort prématurée du peintre. Les deux premiers volumes reproduisent ses dessins et portent le titre de Figures de Différents Caractères. Les deux autres, désignés sous le titre générique d’OEuvre gravé, reproduisent ses peintures et ses ornements.
L’exposition, inscrite dans le programme de mise en valeur de la collection d’estampes du baron Edmond de Rothschild au Louvre, s’est construite à partir de ce fonds exceptionnel offert au Louvre en 1935. Formé dans les années 1870, lorsque la réhabilitation de l’art du xviiie siècle était au plus fort, c’est le plus beau rassemblement au monde de gravures d’après Watteau pour ce qui est de la qualité d’impression, de l’état de conservation et de la rareté. Outre les quatre volumes du Recueil Jullienne, la collection contient trois cent cinq « feuilles libres », la plupart des épreuves avant la lettre. Une centaine d’entre elles ont été retenues pour l’exposition.
Les critères qui ont présidé à la sélection sont multiples.
Nous avons voulu montrer toutes les gravures originales de Watteau, qui sont peu nombreuses, et fait appel pour ce faire à la Bibliothèque nationale de France pour deux des pièces.
Nous avons souhaité également évoquer la situation avantageuse de l’estampe au début du xviiie siècle en représentant vingt et un des trente-cinq graveurs présents dans le Recueil Jullienne. Nous avons choisi les plus belles pièces, oeuvre de Cochin le Père, Tardieu, Laurent Cars, Le Bas, Crépy, Aveline et Boucher. Restituant au mieux ce « je ne sais quoi de galant, de vif et de vrai » propre à Watteau, ces brillants praticiens ont contribué à étendre son influence au-delà des frontières.
Tous les genres traités par l’artiste étaient présents, à des degrés divers, dans l’exposition : peinture d’histoire, scène de genre, décor d’arabesques, chinoiserie, singerie, portrait, études de figures et de paysages. Ont été privilégiés les aspects les plus novateurs de son art, qui sont aussi ceux que les graveurs ont le mieux interprétés :
la fête galante, la Comédie- Italienne et les scènes de la vie quotidienne. La question du rapport entre modèle original et gravure a été abordée grâce à la présence dans l’exposition d’un tableau, Les Deux Cousines, et d’une dizaine de dessins en provenance du Louvre et d’une collection particulière.
Le projet a donné l’occasion de numériser la totalité des six cent vingt et une planches du Recueil Jullienne de la collection Rothschild, qui défilaient sur un écran numérique dans l’exposition.
Les images sont désormais accessibles sur le site du C2RMF, auteur de cette numérisation, ainsi qu’une restitution de l’accrochage de l’exposition (http://merovingio.c2rmf.cnrs.
fr/technologies/?q=fr/antoine-watteau-et-lart-de-lestampe).

M.-C. Sahut

English Version

As a painter, engraver, and tireless draughtsman, Antoine Watteau (1684–1721) left his mark on the eighteenth century with the grace and spontaneity of his art. The exhibition paid homage to him through the history of a highly unusual editorial enterprise, called the Recueil Jullienne.
This title comprises four large books of prints that were published on the initiative of a rich textiles dealer and friend of Watteau’s, Jean de Jullienne (1686–1766). This monumental book was posthumously dedicated to celebrate the painter after his premature death, and brought together thirty of the finest printers of the times: Cochin le Père, Tardieu, Laurent Cars, Le Bas, Crépy, Aveline, Boucher, among others. Faithfully transmitting the “je ne sais quoi de galant, de vif et de vrai” (Jullienne) that had established the master’s reputation, these skilful craftsmen disseminated the painter’s influence well beyond France’s borders. The prints, most of the proof engravings, came from the collection of Baron Edmond de Rothschild donated to the Louvre in 1935, and is one of the world’s most important due to the quality of the conserved plates. The selection was complemented by one of Watteau’s paintings, The Two Cousins, and ten drawings relating to the engravings.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet