Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Archéologie urbaine à Assouan. Derniers résultats des fouilles...

par Cornelius von Pilgrim, Institut suisse de recherches architecturales et archéologiques sur l’Egypte antique, Le Caire

Contrairement au site urbain bien préservé de l’île Éléphantine situé à l‘écart, tous les vestiges de sa cité jumelle de Syène sur la rive Est du Nil ont disparu sous les constructions de la ville moderne d’Assouan. Seuls trois sites qui remontent à l’Antiquité et dont chacun était doté d’un petit temple de l’époque gréco-romaine, ont été répertoriés et ont survécu dans le paysage urbain contemporain. Pour compléter son programme de recherches de longue durée à Éléphantine, l’Institut suisse a inauguré en 2000, en coopération avec le Conseil suprême des Antiquités de  l’Égypte, un projet sur le long-terme consacré à l’histoire urbaine d’Assouan. Un programme de fouilles de sauvetage systématiques a été mis en œuvre qui a permis de procéder à des investigations archéologiques pour tous les sites bâtis existants. À ce jour, plus de 80 zones ont pu être fouillées, ce qui permet de considérer sous un œil neuf le développement d’Assouan.

S’il est établi que Syène fut une ville importante à la Basse Époque et à l’époque gréco-romaine, aucune mention n’est faite d’une quelconque zone habitée au cours des périodes antérieures et cette cité n’apparaît dans aucun texte avant la fin du Nouvel Empire. Or les fouilles de sauvetage menées au cours des dernières années ont mis au jour des vestiges de site habité sous l’Ancien Empire et le Moyen Empire avec des structures d’habitat, des tombes et des installations portuaires. À été découvert par ailleurs, un quartier de garnison remontant à  la Basse Époque qui prouve aussi que des mercenaires d’origine étrangère y étaient stationnés. Ces découvertes, ainsi que les résultats des derniers travaux relatifs à la chronologie des enceintes de fortifications sur l’île Éléphantine et à Syène, amènent donc à s’interroger sur les rôles respectifs de ces deux cités quant aux modalités de leur peuplement et à la défense de la frontière au niveau de la Première Cataracte, et sur la localisation du site de Senmet.

Cornelius von Pilgrim a commencé ses recherches sur l’île Élephantine dès 1986. Depuis, il y procède à des campagnes de fouilles annuelles axées sur l’archéologie urbaine et l’architecture. Devenu membre de l’Institut archéologique allemand au Caire, il a été nommé directeur-adjoint de l’Institut suisse de recherches architecturales et archéologiques sur l’Égypte antique du Caire en 1999, avant d’en devenir le directeur en 2003. En 2000, il a mis sur pied la Mission archéologique égypto-suisse à Assouan et lancé un programme de fouilles de sauvetage systématiques s’inscrivant dans un projet-pilote sur la gestion du patrimoine archéologique. Ses recherches relatives à l’histoire de la ville vont de la période préhistorique à nos jours.

Cornelius von Pilgrim a publié une étude fondamentale sur l’architecture domestique à Éléphantine et de nombreux articles sur des sujets divers, notamment sur l’évaluation des résultats des fouilles menées par l’Académie des inscriptions et belles-lettres sur l’île il y a plus d’un siècle.

 

Parmi ses publications :

  • 1996, Elephantine XVIII: Untersuchungen in der Stadt des Mittleren Reiches und der Zweiten Zwischenzeit, Archäologische Veröffentlichungen des DAIK 91, Mainz 1996.
  • 2001, The Practice of Sealing in the Administration of the First Intermediate Period and the Middle Kingdom, in: CRIPEL 22, 2001, p. 161-172.
  • 2001, Stratigraphie d'un temple: le temple de Khnoum à Éléphantine du Nouvel Empire à la Période Ptolémaique, in: Bulletin de la Société Francaise d'Égyptologie 151, 2001, p. 35-53.
  • 2003, Tempel des Jahu und „Straße des Königs“ – Ein Konflikt in der späten Perserzeit auf Elephantine, in S. Meyer (ed.), Ägypten - Tempel der ganzen Welt (FS Jan Assmann); Leiden, 2003, p. 302-317.
  • 2012, Anmerkungen zu den französischen Grabungen von 1906-1911 im Kontext der neueren Forschung in Elephantine, in: E. Delange (Hg.), Fouilles françaises d'Éléphantine (1906-1911). Archives Clermont-Ganneau et Clédat, 2011, MAIBL 45, p. 265-286.
  • de 1988 à 2013, des Compte-rendus réguliers de ses travaux archéologiques concernant autant Éléphantine qu‘Assouan in: MDAIK.

Cycle(s) : Actualité de la recherche archéologique, 2013-2014

Informations pratiques

Lieu
Auditorium du Louvre

Accès
Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre.
Entrée par la pyramide, le passage Richelieu ou les galeries du Carrousel.
Parking du Carrousel ouvert de 7h à 23h.
 
Entrée libre dans la mesure des places disponibles

Programme

Conférences de l’Actualité de la recherche archéologique

20 conférences en entrée libre : programme feuilletable en ligne

Cliquez ici