Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>La recherche scientifique>Bilan historique et archéologique des oeuvres antiques et des...

Bilan historique et archéologique des oeuvres antiques et des arts de l’Islam déposées par le Louvre et l’État à Nantes entre 1863 et 1952

Projet suivi par Marie-Josée Castor

Le récolement effectué par le SRDAI à Nantes durant toute l’année 2010 a permis d’aboutir en 2011 à une synthèse conséquente sur l’histoire et le destin des différents envois d’antiques et des arts de l’Islam de l’État vers la ville. Pour identifier et localiser précisément l’ensemble des oeuvres à récoler, une recherche archivistique et documentaire a été menée afin de comprendre précisément la succession des envois, leurs destinations dans les musées de la ville et les contextes de circulation des collections au gré de l’évolution des institutions muséales nantaises. Nantes figure en effet parmi les grandes métropoles régionales qui ont eu droit dès 1801, dans le cadre du décret Chaptal, à l’envoi d’un nombre important de tableaux. La présence de la ville sur la liste des bénéficiaires en 1863 d’un envoi Campana de plus d’une centaine d’oeuvres antiques confirme la volonté de l’État d’encourager le développement des collections muséales de la ville dès le XIXe siècle. Cette dynamique s’est poursuivie durant le premier quart du XXe siècle. Le tout début du siècle a ainsi vu l’arrivée de nombreuses collections (1901 pour un lot de tissus coptes, 1905 pour des faïences d’art islamique, 1908 pour un nouvel envoi de tissus coptes). Selon les archives conservées, la création de l’école régionale des Beaux-Arts en 1904 ne serait pas étrangère à ces mouvements. Son directeur de l’époque, Emmanuel Fougerat, souhaitait en effet constituer une collection d’oeuvres susceptibles d’appuyer l’enseignement des arts industriels, et le ministère de l’Instruction publique répondit à ce voeu. Les années 1922 et 1924, qui virent la création officielle du musée des Arts décoratifs dans le château des ducs de Bretagne, furent également propices aux dépôts antiques. Il s’agissait alors de dépôts provenant du Louvre, et proposés directement par les conservateurs (Edmond Pottier en 1922 pour la céramique antique et Charles Boreux pour l’Égypte). À partir de la Seconde Guerre mondiale, ces collections ont connu de nombreuses vicissitudes (mise en caisses, changements de locaux dans le château et hors du château). Aujourd’hui, alors que la quasitotalité des oeuvres sont conservées au musée départemental Dobrée, une étude précise de traçabilité historique a pu être effectuée lors du récolement.

M.-J. Castor

 

English version

The inventory review of transfers of antiquities and Islamic art objects by the State and the Louvre, which was carried out by the SRDAI in Nantes throughout 2010, resulted in a significant overview in 2011. Archive and documentary research was carried out to elucidate the precise order of the transfers, their final destinations in the city’s museums and the subsequent movements of these collections as the museums of Nantes developed.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet