Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>La recherche scientifique>Buste votif de jeune homme (MNE 1341)

Buste votif de jeune homme (MNE 1341)

Cette pièce étonnante, qui a d’ores et déjà trouvé sa place dans les salles étrusques du musée, provient de la collection d’un médecin français, Pierre Decouflé. Ce dernier, qui l’avait acquise sur le marché parisien autour de 1960, fut le premier à la publier, dans des notices parues dans des revues médicales, avant de lui consacrer une étude plus ambitieuse en 1964. L’intérêt du médecin s’explique bien évidemment par la particularité du traitement des organes, apparents sur l’abdomen, qui fait l’intérêt exceptionnel de la pièce et lui vaut d’être citée depuis dans les principales publications consacrées aux terres cuites anatomiques étrusques. Le buste est dit provenir de Canino, un site voisin de la grande cité étrusque de Vulci, à une centaine de kilomètres au nord de Rome ; il pourrait s’agir plus précisément du sanctuaire découvert et fouillé dans les années 1950 à Tessennano, à côté de Canino, d’où proviennent de nombreuses terres cuites votives conservées en Italie et à Stockholm, dont plusieurs représentations anatomiques.
Le buste en lui-même, par sa qualité et sa conservation, ne manque évidemment pas d’intérêt et vient heureusement compléter la collection des figures votives étrusques du département. Il appartient à la grande production des représentations humaines (statues grandeur nature, bustes ou têtes) qui caractérisent les sanctuaires d’Italie centrale entre le ive et le Ier siècle avant J.-C. Ces pièces étaient le plus souvent fabriquées en série, mais parfois aussi, comme dans ce cas, exécutées sur commande.
Les représentations de membres isolés (jambes, bras), de parties du corps (visage, sein) ou d’organes (yeux, oreilles, sexe masculin ou féminin, utérus, viscères…), offertes par les fidèles aux dieux dans l’espoir ou en remerciement d’une guérison, sont également bien attestées à l’époque et très nombreuses dans les collections du musée. Il est en revanche exceptionnel de voir les deux types de représentation se mêler et d’observer sur des figures humaines de tels détails anatomiques : ceux-ci prennent alors la forme d’une amande anatomique insérée sur l’abdomen – et non pas sous la forme réaliste d’un écorché moderne –, où sont figurés les différents organes, des poumons aux intestins. On connaît ainsi quelques statuettes de dimensions plus modestes (une vingtaine de centimètres), dont un exemplaire entré au Louvre avec la collection Durand (ED 2097). Les représentations de grande taille sont quant à elles extrêmement rares, et moins complètes ou moins bien conservées : il s’agit donc ici d’une pièce à bien des égards unique, qui offre un témoignage remarquable sur les sanctuaires et l’artisanat étrusques de l’époque, et constitue plus largement un document d’un intérêt majeur sur les connaissances anatomiques et la médecine dans le monde antique.

L. Haumesser


Buste votif de jeune homme
Étrurie, IIIe-IIe siècle avant J.-C.
Argile. H. 68 cm ; l. 32 cm
Acquis par préemption en vente publique à Cheverny, juin 2011
Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines (MNE 1341)



Bibliographie

Decouflé (P.), « Sur un mannequin anatomique étrusque (note préliminaire) », Bulletin de la Société médicale française, vol. V, no 2, 1960, p. 157.
Decouflé (P.), « Introduction à l’étude des mannequins anatomiques : l’incision du corps humain dans la plastique archaïque », Semaine des hôpitaux de Paris, 20 décembre 1961, p. 3608-3620, ici p. 3611, fig. 2.
Tabanelli (M.), Gli ex-voto poliviscerali etruschi e romani, Florence, L. S. Olschki, 1962, p. 35, fig. 7.
Decouflé (P.), La Notion d’ex-voto anatomique chez les Étrusco-Romains. Analyse et synthèse, Bruxelles, Latomus, 1964, p. 29, 32, pl. XV-XVII.
Sörling (S.), « A Collection of Votive Terracottas from Tessennano (Vulci) », dans Museum of Mediterranean and Near Eastern Antiquities: Medelhavmuseet, Stockholm, Medelhavsmuseet, 1994, p. 47-54, p. 52-53.
Bartoloni (G.) et Benedettini (M. G.), Veio: Il deposito votivo di comunità (Scavi 1889-2005), Rome, G. Bretschneider, 2011, p. 493-497, ici p. 494, note 206.
Haumesser (L.), « Un ex-voto anatomique exceptionnel », Grande Galerie. Le journal du Louvre, 17, septembre-novembre 2011, p. 8.
Haumesser (L.), dans La Revue des musées de France. Revue du Louvre. Acquisitions 2010-2011, avril 2012-2, p. 56.



English version

The acquisition of this votive bust that once belonged to the French physician Paul Decouflé is a further enrichment of the museum’s collection of Etruscan anatomical terracotta. This special piece probably came from a shrine near the city of Vulci, north of Rome. It is noteworthy for its large size and the depiction of the internal organs directly on the abdomen. This bust was an offering to the gods to effect a cure or give thanks for one. Very few examples of this kind of depiction have survived, and none is as complete or in such good condition. It is a valuable document of the religious practices of the Etruscans, as well as of anatomical knowledge in Antiquity. It is already on display in the Etruscan rooms of the museum.


Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet