Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Missions et fonctionnement>Les métiers du Louvre>Chargé d'accueil

Chargé d'accueil

Accueil et surveillance

Avant même d’admirer la Joconde ou la Vénus de Milo, le chargé d’accueil est le premier contact du visiteur avec le musée. De lui peut dépendre sa première impression.

Le métier de chargé d'accueil

Au ministère de la culture, les agents et adjoints techniques d’accueil, de surveillance et de magasinage ont pour mission l’accueil du public, la surveillance et l’entretien des établissements. Selon l’affectation ou le grade, les fonctions diffèrent. Dans certains musées nationaux, ils participent à l’animation, présentent des visites commentées et peuvent se voir confier des tâches d’encadrement. Les candidats aux concours externes d’agents et d’adjoints ont moins de 45 ans et sont ressortissants de la Communauté européenne.
Au musée du Louvre, les chargés d’accueil appartiennent au service de l’Accueil de la Direction de l’Accueil, de la Surveillance et de la Vente. Afin de pallier les amplitudes horaires et la charge de travail en période d’affluence, aux titulaires de la fonction publique viennent s’ajouter, de façon permanente ou ponctuelle, des vacataires ; certains agents, souvent des étudiants, viennent renforcer les effectifs le week-end et les soirs de nocturne.
Les points d’accueil sont situés sous la pyramide – dans le Hall Napoléon - et à la Porte des lions.
Accueillir le public requiert une excellente connaissance des œuvres et du fonctionnement du musée, des compétences en histoire de l’art, la maîtrise de langues étrangères, le sens du contact et une aptitude au travail en équipe.

Avant l'arrivée du visiteur

Chaque journée du chargé d’accueil commence par une réunion où détails techniques, informations de dernières minutes, actualités du musée et des collections sont abordés.  A l’ouverture du musée (9h), les chargés d’accueil sont en poste, prêts à répondre aux questions des visiteurs. Pour couvrir l’amplitude horaire, il a été nécessaire de créer plusieurs types d’emplois du temps. La première équipe arrive bien avant l’ouverture ; elle réapprovisionne les points d’accueil en plans/information dans les treize langues disponibles, contrôle les stocks de documents mis à disposition : parcours, informations adaptées aux groupes, au public handicapé, etc… et affiche les précisions quotidiennes sur les ouvertures des salles, s’assure de l’état de fonctionnement des postes téléphoniques. En effet, ce sont les mêmes chargés d’accueil qui répondent aux questions sur place ou par téléphone.

Au quotidien

Le quotidien du chargé d’accueil consiste à accueillir les visiteurs, les orienter dans les différents espaces du musée et les renseigner sur les tarifs, les activités culturelles, les ouvertures et fermetures des collections ou le règlement de visite – sur place ou par téléphone. Le musée propose des services spécifiques au public comme le prêt de cannes, de fauteuils roulants, de poussettes ou de pliants – il revient au chargé d’accueil d’en assurer la logistique.
Les chargés d’accueil viennent en aide au public en cas de pertes ou de vol d’objets et d’enfants égarés. Ce rôle d’accompagnateur demande tact et doigté.
Plongés au cœur de la foule, les chargés d’accueil sont extrêmement sensibles à la qualité du contact avec les visiteurs, même s’il ne faut pas négliger le côté répétitif de leur métier : « Où se trouve la Joconde ? », « Le musée est-il ouvert ? », « Où sont les toilettes ? », ces questions récurrentes sont essentielles pour le visiteur.

Des rapports humains privilégiés, des imprévus

Un contact humain et personnalisé est la première qualité attendue d’un chargé d’accueil. Analyser la demande culturelle et artistique du public et tenter de le diriger de manière judicieuse est l’une des facettes les plus intéressantes de ce métier. En ce sens, les chargés d’accueil ont un rôle d’aiguilleur ; ils conseillent sur les itinéraires à suivre pour rejoindre les salles et suscitent des rencontres avec des œuvres ou des lieux moins connus du public.
Le premier dimanche de chaque mois, le musée est gratuit. De manière unanime, cette journée est considérée comme la plus délicate. L’affluence de cette journée multiplie les questions et les problèmes à résoudre dans un environnement bruyant et bien souvent confus.
Aux problèmes réguliers liés à l’affluence, nombre d’imprévus rythment la journée des chargés d’accueil. Il faut alors faire preuve d’initiative, de bon sens, parfois de sang-froid pour désamorcer les situations de crise. Une coupure d’électricité, la découverte d’un objet suspect sont autant d’événements occasionnels ou exceptionnels qu’il faut savoir gérer : rassurer, orienter les visiteurs et assister ceux d'entre eux qui se trouvent en difficulté...

Et, la délicate fermeture...

Au quotidien, la fermeture du musée, en fin de journée, s’avère un exercice nécessitant calme et diplomatie. Annoncer la fermeture imminente du musée est source de frustrations. Il faut parer aux derniers problèmes que les visiteurs peuvent rencontrer et les orienter vers la sortie, le métro.
Deux fois par semaine, le musée propose des nocturnes. L’équipe nocturne relève alors l’équipe diurne à 17h45 et ce jusqu’à la fermeture du musée à 21h45.
En fin de soirée, il reste à régler les soucis d’intendance : retrouver un fauteuil roulant ou une poussette égarés.

Très souvent, le visiteur demande l’aide des chargés d’accueil pour des questions sur d’autres lieux touristiques et musées parisiens. Les chargés d’accueil font en sorte de pouvoir répondre à ces demandes et de fournir des indications pertinentes et actualisées.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet