Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Châteaux Forts, édifices seigneuriaux disparus en Pays de France...

Châteaux-forts, édifices seigneuriaux disparus en pays de France et en Vexin (La Roche-Guyon, Louvres, Viarmes, Saint-Martin-du-Tertre, Villiers-le-Bel)
par François Gentili et Marc Viré, Institut national de recherche archéologique préventive (Inrap)

La pratique régulière de l’archéologie préventive, par l’Inrap, sur des travaux aussi divers que des restaurations, aménagements ou percements de voirie, a permis d’appréhender d’une manière nouvelle la question des maisons-fortes et châteaux-forts médiévaux. Cette nouvelle manière de voir concerne aussi bien des édifices connus (La Roche-Guyon) que des édifices dont l’existence était à peine soupçonnée. Ainsi, les origines plus anciennes de La Roche-Guyon, au tournant de l’an mil, commencent à apparaître. Les châteaux-forts d’Orville à Louvres-en-Parisis, totalement détruit en 1438, et de Viarmes, oublié dans le tissu urbain de la ville, sous la mairie, reviennent au jour. Plus modestement la maison-forte des comtes de Beaumont à Saint-Martin-du-Tertre, sous un équipement municipal, et le prieuré fortifié Saint-Didier de Villiers-le-Bel, sous une école privée à l’ombre de l’église actuelle, nous livrent une image renouvelée du paysage seigneurial entre le VIIIe et le XIVe siècle.

Biographies

François Gentili est archéologue et ingénieur de recherche à l’Inrap, rattaché à l’UMR 7041. Il a fouillé pendant trente ans de nombreux habitats ruraux du Haut Moyen Âge en Ile-de-France, en Pays de France (Villiers-le-Sec) et sur le plateau Briard (Serris). Depuis une dizaine d’années, il explore également le cœur des villages actuels (Villiers-le-Bel) et dirige les fouilles programmées du site du château d’Orville à Louvres. Il a également découvert et fouillé à Baillet-en-France les sculptures brisées du pavillon soviétique de l’exposition internationale de 1937 au Trocadéro. 

Marc Viré est archéologue et ingénieur de recherche à l’Inrap, rattaché au LAMOP (Laboratoire de Médiévistique occidentale de Paris), UMR 8589. Spécialiste du monde souterrain et de l’architecture médiévale, après une thèse sur les carrières de Paris, il a dirigé la fouille ou réalisé l’étude du bâti de nombreux monuments médiévaux en Ile-de-France et dans les régions voisines (Normandie, Centre), comme les châteaux de Blandy-les-Tours et de La Roche-Guyon. Il co-dirige le séminaire de recherche « Les carrières et la construction » (université Paris-I/LAMOP).

 

Cycle(s) : Actualité de la recherche archéologique, 2012-2013

Informations pratiques

Lieu
Auditorium du Louvre
 
Accès
Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre.
Entrée par la pyramide, le passage Richelieu ou les galeries du  Carrousel.
Parking du Carrousel ouvert de 7h à 23h.
 
Entrée libre dans la mesure des places disponibles
 
Informations :
+33 (0)1 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi