Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Complexité de l’interprétation de l’image médiévale : l’exemple...

Intervenante : Annamaria Ducci, historienne de l'art, Pise

La Tentation d’Ève (1130 env.), œuvre attribuée au sculpteur Gislebert et aujourd’hui conservée au Musée Rolin d’Autun, ornait le linteau du portail nord de la Cathédrale Saint-Lazare d’Autun. Ève y est figurée d’une façon complexe, comme l’indiquent sa posture inusuelle et la gestuelle de ses mains : probablement tournée vers un Adam perdu, elle cueille, derrière elle, le fruit défendu à l’arbre où le serpent est encore enlacé, alors que sa main droite se replie sur sa joue. Ce fragment isolé est devenu une icône dotée d’une extraordinaire force suggestive, qui suscite encore aujourd’hui une « sympathie » immédiate chez le spectateur. Au travers d’importantes innovations formelles et iconographiques, le sculpteur a su créer une image unique, à l’interprétation complexe ; en témoignent les lectures très variées que cette sculpture a inspirées pendant presque deux siècles – stylistique, allégorico-religieuse, historico-sociale. L’Ève d’Autun témoigne en effet de la problématique propre à l’exégèse de l’imagerie médiévale, dont le sens est par définition multiple : physique, allégorique, moral, spirituel.

Docteur en histoire de l’art, Annamaria Ducci s’est formée à l’université de Pise, où elle a obtenu le Diploma di Specializzazione in storia dell’arte. Ses recherches portent sur la culture visuelle médiévale mais aussi sur l’histoire de l’histoire de l’art aux XIXe et XXe siècles, en particulier en France. Bénéficiaire d’un Getty Postdoctoral Fellowship, elle poursuit une collaboration avec l’INHA et a ainsi participé à l’exposition « La vie des formes. Henri Focillon et les arts » (Lyon, 2004). À l’œuvre intellectuel de l’historien de l’art, elle a consacré plusieurs articles et séminaires et organisé un colloque franco-italien. Entre 2004 et 2009, elle a enseigné l’enluminure médiévale à la Faculté de Lettres d’Arezzo (université de Sienne). Parmi ses travaux les plus récents sur le Moyen-Âge : Lucca e l’Europa. Un’idea di medioevo (Lucques, 2010) ; « Feri leones, immundae simiae, monstruosi centauri. Natura e figura dell’animale nel Medioevo, un profilo » dans Bestie. Animali reali e fantastici nell’arte europea dal Medioevo al primo Novecento (Milan, 2011) ; Rinascere dalle acque. Spazi e forme del battesimo nella Toscana medievale (Pise, 2011). Elle est aussi rédactrice pour les revues d’histoire de l’art Predella et Art History Supplement.

Cycle(s) : Le sens de l’œuvre – Le sens à l’œuvre. De l’interprétation dans les arts visuels

Laisser un commentaire

Connectez-vous ou créez votre compte Mon Louvre pour poster des commentaires.
Connexion | S’inscrire

Informations pratiques

Lieu :
Auditorium du Louvre

Accès :
Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre.
Entrée par la pyramide, le passage Richelieu ou les galeries du Carrousel.
Parking du Carrousel ouvert de 7h à 23h.

Informations :
+ 33 (0)1 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi.

Réservations :
Au + 33 (0)1 40 20 55 00, du lundi au vendredi (sauf le mardi), de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.
Groupes scolaires et centres de loisirs : + 33 (0)1 40 20 50 01
Groupes adultes (associations, comités d’entreprise…) : + 33 (0)1 40 20 54 55.

A la caisse de l’auditorium
Du lundi au samedi (sauf le mardi) de 9h à 17h30.

Tarifs :
Tarif E : 6 euros, 5 euros (réduit), 4 ou 3 euros (« solidarité » et « jeunes »)