Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Missions et fonctionnement>Les métiers du Louvre>Conservateur de musée

Conservateur de musée

Autres

Le conservateur de musée exerce des fonctions scientifiques de haut niveau mais également administratives. Il est responsable de l'enrichissement, de la conservation, de l'étude, de la mise en valeur et de la diffusion des collections dont il a la charge.

La formation à l'Institut national du patrimoine

Les concours d'entrée à l'Institut national du patrimoine sont ouverts aux titulaires d'une licence ou d'un diplôme équivalent. En fait, 90% des lauréats ont un diplôme bac +4 ou bac +5. Les concours requièrent des connaissances générales en archéologie, en histoire, en histoire de l'art, en ethnologie, ou en sciences de la nature, des connaissances spécialisées dans l'option retenue par le candidat, et la maîtrise de langues étrangères. Il est demandé d'avoir une connaissance concrète des oeuvres, ou une pratique du terrain ou de la recherche, dans les spécialités présentées. Les préparations aux concours sont assurées par l'Ecole du Louvre, Paris I, Paris IV, Paris Nanterre et Lille III.
Les lauréats intègrent l'Institut national du patrimoine, placé sous la tutelle du ministre de la culture ; c'est un centre d'étude et de formation dans six spécialités : l'archéologie, les archives, l'inventaire, les monuments historiques, les musées et le patrimoine scientifique, technique et naturel.
Cette formation de 18 mois comprend :
- des stages dans une administration culturelle et dans deux institutions patrimoniales, ainsi qu'une mission à l'étranger.
- huit modules d'enseignements : Droit, Gestion publique, Patrimoine et diffusion, Patrimoine et multimédia, Economie du patrimoine, Gestion sociale, Conservation-restauration, Construction et aménagement des bâtiments patrimoniaux, complétés d'un enseignement de langues.

Etre conservateur au musée du Louvre

Une soixantaine de conservateurs exercent dans les huit départements que compte le musée du Louvre. Chaque département a son fonctionnement propre : un conservateur général est chargé du département ; les conservateurs assurent la responsabilité scientifique d'une partie des collections mais ils ont aussi un rôle actif dans la gestion et l'administration du musée.
S'il est affecté au musée du Louvre, le conservateur fait également partie du personnel de la Direction des Musées de France. Les huit départements du Louvre sont reconnus comme des départements patrimoniaux ; leurs conservateurs ont donc un rôle d'expertise sur tous les biens culturels en circulation y compris pour les acquisitions des musées en région et la préparation des dossiers d'étude dans le cadre des trésors nationaux (biens culturels qui, présentant un intérêt majeur pour le patrimoine national, ont fait l'objet d'un refus temporaire de sortie du territoire concrétisé par un « refus de certificat » au sens de la loi n 92-1477 du 31 décembre 1992 modifiée).
Spécialistes dans leur domaine, ils sont des acteurs présents sur le plan international dans la diffusion du savoir sur les collections du musée : intervenants dans des colloques internationaux, chargés de cours à l'Ecole du Louvre, à l'Institut national du patrimoine, à l'Institut de Restaurations des Œuvres d'art, à l'Ecole Normale Supérieure, dans les universités, membres de jury de concours et auteurs de nombreuses publications scientifiques.

Sécurité et responsabilité des œuvres

Quel que soit le département auquel il appartient, qu'ils s'agissent de collections archéologiques ou de peintures, le conservateur est responsable de la sécurité des œuvres et des lieux qui les abritent. Il effectue donc à un rythme quasi quotidien des visites de maintenance avec les responsables de la sécurité du musée : services techniques et logistiques, pompiers, agents de surveillance tant dans les salles que dans les réserves ; sont alors vérifiés les systèmes de mise sous alarme, les vitrines, les accrochages, l'état général de l'œuvre.
Une œuvre conservée dans un musée subit un examen de santé avant d'être placée en vitrine, accrochée dans les salles, prêtée à une exposition ou déposée dans un musée ou une institution. Lorsqu'il est nécessaire de faire intervenir des restaurateurs, c'est le conservateur qui donne son avis scientifique et prend les décisions notamment quant au degré d'intervention. Il peut refuser un prêt d'œuvre lorsqu'il estime celle-ci trop fragile et qu'un déplacement la mettrait en péril.
L'œuvre prêtée ou déposée sera emballée, convoyée et déballée par le conservateur ou un membre du personnel scientifique du musée qui suivra les œuvres dans leur déplacement (convoiement par avion, camion, ...) et s'assurera une fois sur place des conditions de sécurité mises en place dans les locaux d'exposition ou le lieu d'accrochage.

Acquisition et enrichissement

Le conservateur veille à l'enrichissement des collections. C'est un des grands points forts de son métier. Il surveille activement le marché de l'art et établit des relations particulières et régulières avec les grands donateurs ou collectionneurs, les marchands et antiquaires, les entreprises, les mécènes.
Lorsqu'un objet est mis en vente ou proposé à l'achat ou en don, il se fait détective, enquêtant sur son auteur, son état, ses origines. Il établit un dossier d'acquisition et participe aux négociations avec les donateurs.
Dans certains départements archéologiques, les œuvres peuvent provenir de fouilles actuelles ; la plupart des départements participent à des chantiers de fouilles programmées ou des missions. Contractuellement, certaines œuvres entrent alors dans les collections du musée. D'autres objets peuvent provenir de fouilles anciennes : ils passent en salle de vente et malgré le bref délai pour réagir, il est obligatoire de vérifier les origines de l'œuvre.

Recherche et transmission du savoir

Spécialiste sur le plan international des œuvres dont il a la charge, le conservateur se doit d'être très au fait de l'état de la recherche : participation à des conférences et des colloques, rencontre avec ses collègues spécialistes, étude des œuvres conservées dans d'autres musées, dépouillement d'articles et de publications.
Le conservateur rédige les cartels, les catalogues, et les guides sur les œuvres présentées dans les salles. Régulièrement, sont publiés des ouvrages soit scientifiques soit pour le grand public sur ses collections. Il supervise les tournages des films et enrichit base de données et site Internet.
Sollicité pour écrire des articles lors des expositions de ses confrères, il est lui-même chargé d'organiser des expositions et de proposer des thèmes nouveaux. Une exposition est l'occasion de faire un point précis sur une période, un artiste, un style. Il songera autant à satisfaire le visiteur néophyte par une présentation claire et pédagogique que l'érudit ou l'expert. Il veillera à ne pas apauvrir les collections permanentes en proposant des œuvres parfois conservées dans les réserves et sera donc amené à négocier les prêts demandés par ses collègues.
Travaillant régulièrement avec le centre de recherche et de restauration des musées de France, c'est à lui que revient la charge d'analyser les résultats fournis par les chimistes, physiciens, ...et d'en proposer une interprétation.
Enfin, il a un rôle de formateur tant des conférenciers du musée que des étudiants.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet