Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Constance Mayer : la mythologie, l’historiographie et le...

Par Abigail Solomon-Godeau, Professeur Emérite, University of California Santa Barbara, Historienne de l’art, Paris

Il y a plusieurs manières d’aborder la « question » idéologique et historiographique posée par les artistes femmes. L’approche de l’œuvre de Constance Mayer (Marie-Françoise-Constance Mayer-La Martinière) par l’Histoire de l’art les regroupe en grand nombre. Compagne, assistante et collaboratrice d’un artiste plus célèbre, Pierre-Paul Prud’hon, Mayer a connu un rapide succès public avant de mettre une fin tragique à sa vie à l’âge de 45 ans. Autant dire que sa vie et son art ont fourni un terrain fertile pour la mythification. C’est ce matériau dans son ensemble : production, biographie et réception, qui rend aujourd’hui le cas de cette « vie d’artiste » particulièrement adapté  à une analyse discursive qui soulève tout en ensemble les questions relatives au sexe, au genre, et à l’écriture de l’histoire de l’art.

Note  biographique
Abigail Solomon-Godeau est Professeure Émérite en Histoire de l’art de l’Université de Santa Barbara en Californie. Ses domaines de recherche concernent l’art contemporain, l’histoire de la photographie, le féminisme et l’art des XVIIIe et XIXe siècle. Parmi ses publications qui font référence, on relève notamment le recueil Photography at the Dock: Essays on Photographic Histories, Institutions and Practices, University of Minnesota Press, 1992, et le provocant Male Trouble: A Crisis in Representation, Thames & Hudson, 1997 (réédité en 1999) sur les figures de la masculinité dans la peinture du néo-classicisme français ; ainsi que deux monographies consacrées à des artistes contemporaines travaillant avec l’image photographique: Birgit Jurgenssen, (co-écrit avec Gabriele Schor), Hatje Cantz, 2005, et Rosemary Laing, Prestel Verlag/Piper Press, 2009. Abigail Solomon-Godeau publie régulièrement dans diverses revue de théorie et de critique d’art : Art in America, Art Forum, The Art Journal, After image, Camera Obscura, October, Screen. Elle travaille actuellement à deux nouveaux ouvrages : Art photography in the Age of Catastrophe et The Face of Difference: Gender, Genre and Self-Representation.

Cycle(s) : Artistes femmes au musée ? Regards actuels

Informations pratiques

Lieu :
Auditorium du Louvre sous la pyramide.

Tarifs :
Tarif F : 6 euros, 5 euros (réduit), 3 euros (solidarité et jeunes)
Gratuit pour les adhérents Louvre jeunes et les étudiants en art

Réservations :
. Par téléphone : Au 01 40 20 55 00, du lundi au vendredi (sauf le mardi), de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.
. Sur place, à la caisse de l’auditorium, du lundi au samedi (sauf le mardi) de 9h à 17h30, jusqu’à 19h30 les mercredis
et vendredis, et jusqu’au début des séances les soirs de programmation.

Informations :
01 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi.

Acheter des places pour l'ensemble du cycle Acheter un billet pour cette séance

En lien avec le cycle :

Le tableau du mois
Du mercredi 5 au lundi 31 mars 2014

La Paix ramenant l’Abondance d’Elisabeth Vigée-Le Brun
Une artiste femme à l’Académie royale
Aile Richelieu, 2e étage, salle 18

Constance Mayer (1774-1821), partenaire de Prud'hon
Nouvel accrochage, aile Sully, 2e étage, Salle 59

A découvrir également dans les salles suivantes
Aile Sully, 2e étage
Salle 57 : Hortense Haudebourt-Lescot et Marguerite Gérard
Salle 54 : Marie-Guillemine Benoist
Salle 52 : Anne-Geneviève Greuze, Anne Vallayer-Coster Elisabeth Vigée-Le Brun