Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Le sens de l’œuvre – Le sens à l’œuvre.De l’interprétation dans...

  • Samuel van Hoogstraten : Vue d'intérieur, ou Les Pantoufles (détail) - 940x250px

Cycle de conférences et colloques Le sens de l’œuvre – Le sens à l’œuvre.
De l’interprétation dans les arts visuels

Du 1er mars au 2 avril 2012,
Six conférences à 18h30

 

L’interprétation, dans la mesure où elle constitue l’œuvre en tant que telle et la distingue d’un simple objet, est inhérente au phénomène artistique : jusqu’à un certain point, chaque œuvre d’art est réinventée par le regard qui s’y attache. L’interprétation est créatrice. C’est l’idée à laquelle fait allusion la traduction française du titre de l’étude désormais classique de Salvatore Settis sur les différentes interprétations de La Tempête de Giorgione : L'invention d'un tableau. La Tempête de Giorgione (1978). De ce point de vue, l’œuvre, notre recherche du sens et les jeux d’interprétations qui procèdent de cette rencontre apparaissent comme un tout.

Mais pourquoi certaines œuvres ont pu être admirées de génération en génération sans susciter pour autant un grand nombre de commentaires, quand d’autres ont exercé une fascination telle que la liste de leurs diverses exégèses paraît sans fin ? Notre quête du sens ne trouve-t-elle pas ses limites dans l’œuvre elle-même, dans le donné objectif de ses formes, de ses usages et de ses conditionnements extérieurs, de tout un arrière-plan culturel, social, religieux, qui a accompagné son éclosion ? Que reste-t-il de certaines images de l’art médiéval ou de certaines « icônes » de l’art national sorties du contexte dans lequel et pour lequel elles ont été créées? Soulever la question de cette neutralité, peut-être impossible, c’est évoquer le thème de la distance : distance entre la présence de l’œuvre et son inscription dans un passé, distance entre l’acte de voir et sa formulation.
L’œuvre est cosa mentale, disait Léonard, et son sens est toujours « à l’œuvre » dans la rencontre avec celui qui la questionne.

Jeudi 1er mars à 18h30
Le sens de l'interprétation
La mise en mots de l'oeuvre d'art

par Étienne Jollet, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Lundi 5 mars à 18h30
Complexité de l’interprétation de l’image médiévale: l’exemple de l’Ève d’Autun

par Annamaria Ducci, historienne de l’art, Pise

Lundi 12 mars à 18h30
Peut-on interpréter Les Pantoufles de Samuel van Hoogstraten ?

par Jan Blanc, université de Genève

Lundi 19 mars à 18h30
Interpréter les « icônes » de l’art national, une neutralité impossible ? Les cas de Velázquez et Goya

par Guillaume Kientz, musée du Louvre

Lundi 26 mars à 18h30
Images de dévotion dans l'œuvre de Léonard et de Raphaël

par Robert Williams, University of California, Santa Barbara

Lundi 2 avril à 18h30
Genèse d’une histoire d’amour : Raphaël et la Fornarina d’Ingres

par François-René Martin, École des Beaux-arts, Paris

Agenda des expositions et évenements
D L M M J V S
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1

Toute la programmation

Informations pratiques

Lieu :
Auditorium du Louvre

Accès :
Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre.
Entrée par la pyramide, le passage Richelieu ou les galeries du Carrousel.
Parking du Carrousel ouvert de 7h à 23h.

Informations :
+ 33 (0)1 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi.

Réservations :
Au + 33 (0)1 40 20 55 00, du lundi au vendredi (sauf le mardi), de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.
Groupes scolaires et centres de loisirs : + 33 (0)1 40 20 50 01
Groupes adultes (associations, comités d’entreprise…) : + 33 (0)1 40 20 54 55.

A la caisse de l’auditorium
Du lundi au samedi (sauf le mardi) de 9h à 17h30.

Tarifs :
Tarif E : 6 euros, 5 euros (réduit), 4 ou 3 euros (« solidarité » et « jeunes »)