Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Spectacle vivant et littérature>Patrice Chéreau... Théâtre

Cycle de spectacle vivant et littérature Patrice Chéreau... Théâtre

En liaison avec "Le Louvre invite Patrice Chéreau"
« Ce programme bénéficie du mécénat principal de Pierre Bergé

Et du soutien de Louis Vuitton »

« En partenariat média avec Arte, France Inter et Les Inrockuptibles »

Rêve d’automne de Jon Fosse
Une création du Théâtre de la Ville-Paris

2, 4, 6, 8, 11, 13, 14, 15 et 18 novembre à 20H30
Mise en scène : Patrice Chéreau.
avec Valeria Bruni-Tedeschi, Marie Bunel, Pascal Greggory, Michelle Marquais, Bulle Ogier, Clément Hervieu-Léger (de la Comédie-Française), Alexandre Styker, Bernard Verley
Lieu : Aile Denon, 1er étage
Un grand hall peint en rouge, des tableaux tapis dans l’ombre, un salon profond… La magie des lieux a opéré : le Louvre a inspiré le désir de théâtre à Patrice Chéreau, grâce à la rencontre qu’il faisait au même moment avec le texte du Norvégien Jon Fosse, Rêve d’automne. Un rêve en automne : un homme et une femme qui se sont connus il y a longtemps se retrouvent dans un cimetière, ils se reconnaissent dans un combat qui les conduira, à travers les générations qui les précèdent et celles qui les suivent, de la vie
à la mort. Le musée comme un cimetière ? L’ombre envahissante du désir et du deuil unis dans un même mausolée, un rêve en automne, des visages qui aiment tant et souffrent trop, le désir sexuel inassouvi. De quoi sera fait leur futur auquel on assiste déjà ? Et puis : qui est mort ? et qui va mourir ? C’est le désir fou qui se bat contre la dépression : mort de l’amour, inassouvi et pourtant perpétuel.
Créé dans le cadre d’un partenariat exceptionnel, ce spectacle dévoilé au Louvre est produit par le Théâtre de la Ville qui le présentera du 4 décembre 2010 au 25 janvier 2011.

In der Kindheit frühen Tagen d'après les Wesendonck Lieder de Richard Wagner
Parcours musical 
9 novembre 2010 à 19h, 20h15 et 21h30
Mise en scène : Patrice Chéreau et Thierry Thieû Niang
avec Waltraud Meier, mezzo-soprano, Yael Kareth et Karim Saïd, piano
Patrice Chéreau a convoqué avec l’immense wagnérienne Waltraud Meier la mémoire de leur production de Tristan et Isolde (Scala, 2007) : un monologue à l’orée de la folie, une recherche de la lumière, une solitude immense peuplée de fantômes, une grande déambulation dans les salles de peintures espagnoles et italiennes.
Accompagnée de deux pianistes, Yaël Kareth et Karim Saïd, elle incarne cette femme abandonnée aux traits croisés d’Isolde et de Mathilde.
Loin de la forme traditionnelle du récital, la mise en scène de Patrice Chéreau et Thierry Thieû Niang invite le public à la suivre pour une promenade hallucinée au coeur même du musée, dans le dédale des galeries et des salles.
 

Coma
de Pierre Guyotat
17 novembre 2010 à 20h
Patrice Chéreau sous la direction de Thierry Thieû Niang
  
Dirigé par Thierry Thieû Niang, Patrice Chéreau donne un corps et un visage aux douloureuses paroles de Pierre Guyotat, qui racontent la mort et la dépression, le besoin désespéré d’expression et la pulsion suicidaire, mais également la puissance des sens et la nécessité de vivre.
Le problème de la création artistique – cri désespéré et seul remède à cette nécessité pressante d’exister en tant que verbe et corps – et son pouvoir cathartique sont l’axe principal de ce voyage autobiographique.
 

La nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès
29 novembre et 2 décembre à 19H et 21H30 (2 représentations par soir)
Mise en scène : Patrice Chéreau et Thierry Thieû Niang
avec Romain Duris
Lieu : Aile Denon, 1er étage
Les premiers pas de Romain Duris au théâtre,
Patrice Chéreau les accompagne avec un fulgurant retour à l’écriture de Koltès. Pour cet homme qui nous parle, la mort est au bout du chemin, sous les apparences de ces « loubards sapés » qui ont fini par lui casser la gueule. Pour retarder cette mort, il lui faut raconter encore et encore à ce garçon auquel il s’adresse, ajouter une histoire après l’autre, « le retenir par tous les mots qu’il peut trouver », dit Koltès, conte après conte, mille et une fois, dans une rhapsodie vertigineuse : « Il lui parle de tout et de l’amour comme on ne peut jamais en parler, sauf à un inconnu comme celui-là, un enfant peut-être, silencieux, immobile. »

Agenda des expositions et évenements
D L M M J V S
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Toute la programmation

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet