Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>de 10h30 à 18h : « La norme et les marges : le musée...

Quelles normes dans un monde globalisé ? Décloisonner en abolissant les frontières entre les catégories de collections.

« L’Occident a inventé l’histoire de l’art comme une ligne droite qui irait du symbolisme primitif à l’idéal naturaliste des classiques. Ainsi fut inventée l’idée de la Renaissance, comme si certaines civilisations, plongées dans la barbarie du Moyen Âge sortaient de la nuit pour retrouver la vérité antique. C’était justifier la hiérarchie des cultures, idée malsaine et dangereuse qui justifia la colonisation et affirma la suprématie d’une culture sur toutes les autres. Nous savons aujourd’hui ce qu’il en coûte de céder à cette illusion. L’apparente logique des expressions (dans l’art mais aussi dans la pensée rituelle ou la religion) est démentie à chaque instant et ce doit être là le rôle des musées ».
J.-M.G. Le Clézio, Les musées sont des mondes, novembre 2010

Depuis le dernier quart du XXe siècle, les musées ethnographiques sont l’objet de vifs débats qui interrogent à la fois leurs raisons d’être à l’ère postcoloniale et le rôle qu’ils sont appelés à jouer dans les sociétés occidentales à l’heure de la mondialisation et de l’interculturalité. Qu’en est-il des musées d’art ? Sont-ils aujourd’hui les bastions d’une hiérarchie des cultures qui affirmerait la suprématie des cultures du Bassin Méditerranéen sur les autres ? Grand invité du Louvre, Le Clézio propose une autre conception du musée d’art, un musée-monde où se joue  la « matérialisation de la mémoire » : « A l’intérieur de l’enceinte, plus de temps, plus d’ordre. Plus de savoir. Simplement des œuvres, que la volonté d’un seul, l’énergie d’une ville, d’un peuple a portées, formées, a chargées de poussière de gloire. Des œuvres qui résistent de toute la force de leur pensée ». Cette conception militante du musée comme « le no man’s land ou bien la terre de tous, où se rencontrent les cultures » questionne à la fois les contours des collections (quelles sont aujourd’hui les œuvres « dignes » d’un musée d’art ?) mais aussi la façon dont ces œuvres sont présentées au public et dialoguent entre elles. Il ne s’agit pas ici de revenir, dans une perspective anthropologique, sur la qualification artistiques des artefacts non occidentaux, ni même de reprendre le thème cher à André Malraux de la « métamorphose » de l'œuvre dans le contexte muséal. Cette journée est consacrée aux enjeux auxquels les musées sont confrontés dans un monde globalisé et aux nouveaux découpages entre les catégories de collections que cela induit.
 

10h30 Ouverture

I Quelles normes dans un monde globalisé ?

11h
De la "neuromuséologie" au futur rôle du musée d'Art mondial : après le musée qui apporte des réponses, un musée qui pose des questions
par John Onians, University of East Anglia, Norwich

11h30
Présentation du projet GAM “Global Art and the Museum”
par Peter Weibel, ZKM, Zentrum für Kunst und Medientechnologie, Karlsruhe

12h
Les objets extra-européens au musée : historique et enjeux actuels
par Nélia Dias, ISCTE/ IUL, Lisbonne

12h30-13h : débat

II Décloisonner en abolissant les frontières entre les catégories de collections

14h30
Quand l’art des marginaux entre au musée
par Savine Faupin, LaM – Lille métropole, musée d’Art moderne, d’art contemporain et d’art brut, Villeneuve d’Ascq

15h 
Créer des passerelles entre les différentes catégories de  collections : le projet architectural et muséographique de l’extension du LaM à Villeneuve d’Ascq
par Renaud Piérard, architecte-muséographe, Paris

15h30 : Questions

16h
Musée docile, Musée des charmes. Ouvrir le cercle fermé de l’art occidental
par Jean-Hubert Martin, directeur honoraire du Musée national d'art moderne, Paris

16h30
Au Musée des artistes du Museum Kunstpalast de Düsseldorf, un regard contemporain sur le passé
par Bogomir Ecker, Thomas Huber, artistes, et Jean-Hubert Martin

 
17h : Questions et conclusion

Informations pratiques

Lieu, Accès

Lieu
Auditorium du Louvre
 
Accès
Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre.
Entrée par la pyramide, le passage Richelieu ou les galeries du Carrousel.
Parking du Carrousel ouvert de 7h à 23h.

Tarifs

Tarif E : 6 euros, 5 euros (réduit), 4 ou 3 euros (« solidarité » et « jeunes »)

Informations, Réservations

Informations
01 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi.

Réservations
Au 01 40 20 55 00, du lundi au vendredi (sauf le mardi), de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.
Groupes scolaires et centres de loisirs : 01 40 20 50 01
Groupes adultes (associations, comités d’entreprise…) : 01 40 20 54 55.

A la caisse de l’auditorium
Du lundi au samedi (sauf le mardi) de 9h à 17h30.