Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements

Collections et départements

Le musée du Louvre présente des œuvres de l'art occidental du Moyen Âge à 1848, des civilisations antiques qui l'ont précédé et influencé et des arts d'Islam. Les collections sont réparties en huit départements qui ont leur histoire propre, liée aux conservateurs, aux collectionneurs et aux donateurs.

  • Liste
  • Actualités et Ressources

Feuillets de salle du département des Peintures - Peinture britannique

7 Juin 2016

Feuillet Peintures - Peinture britannique

Consultez en ligne les "feuillets" du musée du Louvre ; documents d’aide à la visite mis gracieusement à la disposition des visiteurs dans les salles du musée. Ces textes didactiques portent sur un artiste, une collection ou une technique particulière.

Voir les feuillets en ligne

Peintures - Ressource

Conférences et colloques : Les Arts de l'Islam en France : collections, trésors et découvertes archéologiques

6 Juin 2016

Bassin dit « Baptistère de Saint Louis » (détail)

Qu’est-ce que l’art islamique ? La présence des arts de l’Islam dans les collections publiques françaises interroge l’histoire et la nature du patrimoine national défini comme art islamique.

Parmi les intervenants :
Annabelle Collinet (musée du Louvre), Maximilien Durand (musée des tissus et des arts décoratifs de Lyon), Marion Falaise (musée des beaux-arts de Lyon), Roland-Pierre Gayraud (INRAP, LA3M), Laurence Lamy (directrice du musée Bernard d’Agesci, Niort), Yannick Lintz (musée du Louvre), Isabelle Morin-Loutrel (Musée d’Orsay), Anne-Lise Prez (DRAC Champagne-Ardenne), Catherine Richarté (INRAP, LA3M), Avinoam Shalem (Columbia University NYC), Évelyne Ugaglia (musée Saint-Raymond, musée des Antiques et basilique Saint-Sernin, Toulouse).

Le 6 juin 2016 à 9h30 à l'Auditorium du Louvre

Arts de l'Islam - Actualité

Conférence : Veni, vidi, ludique : jeux et genre dans l'Antiquité classique

30 Mai 2016

Veni, vidi, ludique : jeux et genre dans l'Antiquité classique

Le 30 mai 2016 à 12h30 à l'Auditorium du Louvre

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Nouvelle acquisition : La table de Breteuil, classée « Trésor national » en 2010 et « Œuvre d’intérêt patrimonial majeur » en 2014

30 Mai 2016

Table de Teschen dite de Breteuil (détail)

La table de Breteuil
Signée sur le plateau : « Neuber à Dresde »
Dresde, 1779
Matériau / technique : argent, argent doré, bronze doré, pierres dures, porcelaine de Saxe, sur âme de bois
Dimensions : H. : 81,5 cm ; l. max. du plateau ovale : 70,5 cm.
N° d'inventaire : OA 12547
Acquisition 2016
Exposée salle 48 - Piranèse

DESCRIPTION :
La guerre de succession de Bavière éclate en 1778, à la suite de la mort sans postérité de Maximilien-Joseph de Bavière. S’y affrontent l'électeur palatin Charles Théodore, candidat à l’héritage bavarois et allié de l’empereur Joseph II de Habsbourg, et l’électeur de Saxe soutenu par Frédéric II de Prusse, hostile à tout renforcement des Habsbourg en Europe. Dangereusement menacé, l’équilibre européen est préservé grâce à la sagesse de Louis XVI qui confie au baron de Breteuil, son ambassadeur à Vienne, le soin d’offrir sa médiation aux côtés de la Russie. La petite ville de Teschen, située aujourd’hui en Pologne, est choisie comme cadre des négociations de paix. Breteuil s’y révèle mesuré et habile. Le traité de paix de Teschen, signé le 13 mai 1779, met fin au conflit. En remerciement de son action, le baron de Breteuil reçoit de Frédéric Auguste de Saxe le présent d’une table en pierres semi-précieuses que ses descendants ont conservée jusqu’à ce jour : la « table de Breteuil » que le Louvre vient d’acquérir.
Par l’audace de sa conception, ce meuble demeure le chef-d’œuvre incontesté de Johann Christian Neuber (1736-1808). Cet orfèvre de la cour de Saxe avait inventé la technique de la « Zellenmosaic », une mosaïque de pierres dures et semi-précieuses tirées des gisements saxons. Il en ornait ses œuvres, généralement des tabatières, faisant d’elles de véritables petits cabinets de minéralogie. La table de Teschen en est l’aboutissement extrême : 128 échantillons de minéraux tapissent le plateau d’argent doré, la ceinture et les pieds de la table. Ils sont enchâssés dans une structure de bronze doré de style néoclassique montée sur âme de bois. Un tiroir placé sous le plateau renferme un manuscrit identifiant toutes les pierres utilisées. Cinq médaillons de porcelaine de Meissen intégrés au plateau de la table célèbrent l’action du baron de Breteuil en faveur de la Paix et des Arts.

Objets d'art - Actualité

Publications du département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

13 Mai 2016

Publications du DAGER depuis le XIXe siècle

Retrouvez la liste de toutes les publications du département des Antiquités grecques, étrusques et romaines dans le pdf ci-dessous.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Ressource

Rénovation des salles de sculptures du XVIIIe et du XIXe

12 Mai 2016

Déplacement des œuvres lors du chantier de rénovation

Redécouvrez les salles de sculptures du XVIIIe et du XIXe de l’aile Richelieu.

À l’occasion de l’ouverture prochaine de l’exposition Bouchardon à partir du 12 septembre, les salles des sculptures françaises des XVIIIe et XIXe siècles, inaugurées en 1993, ont été rafraichies, la muséographie repensée et la médiation revue.

Le chantier a mobilisé de nombreux acteurs du musée, régisseurs d’œuvres, ateliers du Louvre ainsi que le personnel scientifique du département des Sculptures. Il a fallu déplacer progressivement les œuvres, protéger dans des caisses spécialement conçues les sculptures restant en salles, pour permettre l’avancée des travaux de lessivage et de peinture des murs et des vitrines. Côté muséographie, l’éclairage par fibres optiques des vitrines a été revu et les couleurs des salles modifiées : le XVIIIe se décline dans des teintes gris vert et le XIXe dans des nuances de terre brûlée. La réinstallation des œuvres a permis de repenser leur présentation. Leur déplacement a aussi été l’occasion d’un dépoussiérage et pour certaines de restaurations. Les socles ont tous été restaurés par l’atelier de marbrerie du Louvre. Pendant les travaux de rénovation des salles, le personnel scientifique du département des Sculptures et les services de médiation et de signalétique ont entièrement refondu les cartels : une centaine de cartels ont ainsi été revus et améliorés, traduits en anglais et enrichis d’iconographie.

Revoir ces salles dans leurs nouveaux atours, c’est aussi l’occasion de découvrir la nouvelle prestigieuse acquisition du musée : L’Amour essayant une de ses flèches de Saly qui dialogue désormais avec L’Amour menaçant de Falconet.

Sculptures - Actualité

Accrochage exceptionnel

8 Avril 2016

Les Femmes d’Alger (détail), d’après Eugène Delacroix

Si Eugène Delacroix ne fonda pas d’atelier, il fut considéré comme un modèle par bien des artistes, des futurs jeunes impressionnistes à Picasso et Matisse. Son talent, sa fidélité à son propre idéal, l’originalité de ses sujets et de leur traitement, la part donnée à l’imagination ont suscité, et suscitent toujours, une très vive admiration de la part des créateurs, peintres, graveurs, photographes. La collection du musée est riche d’œuvres pour lesquelles Delacroix, l’artiste et l’homme, a été pris pour modèle.
Cet accrochage exceptionnel, organisé dans l’atelier du peintre, donne l’occasion de présenter pour la première fois des acquisitions récentes, dont la magnifique interprétation des Femmes d’Alger dans leur appartement par Henri Fantin-Latour (1836-1904), acquis en 2015 grâce à un don généreux de la Société des Amis d’Eugène Delacroix.

Musée national Eugène-Delacroix - Actualité

Une visite personnalisée du jardin

8 Avril 2016

Jardin Musée Delacroix

Pour accompagner votre visite du jardin du musée national Eugène-Delacroix, après sa rénovation en décembre 2012 par Pierre Bonnaure, jardinier en chef des Tuileries, les agents du musée vous proposent un historique du lieu ainsi qu’une description de ses éléments emblématiques. Une nouvelle signalétique est proposée pour permettre au visiteur de mieux repérer les plantes de ce jardin cher au peintre ainsi que les éléments d’origine qui donnent un aperçu de son cadre de vie, tels que le puits, la façade de l’atelier et ses sculptures ou la profusion de plantes odorantes.

Musée national Eugène-Delacroix - Actualité

Journée d’étude : Collections du monde iranien médiéval du Musée du Louvre

5 Avril 2016

Aiguière au zodiaque

Le département des Arts de l’Islam vous convie à une journée d’étude consacrée aux projets de recherche du Musée du Louvre concernant le monde iranien médiéval : ISLAMETAL et Medieval Kâshi Project. Ils ont en commun l’utilisation du métal dans le processus de création, soit d’œuvres mobilières en métal, soit de décors de lustre métallique appliqués à la céramique glaçurée architecturale. Une demi-journée sera consacrée à chacun des programmes. Le Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF), partenaire des deux projets, accueille l’évènement dans son auditorium. Voir les conditions d’accès sur le programme ou l’affiche.

Le 5 avril 2016
C2RMF (Amphithéâtre Palissy)
Palais du Louvre, Porte des Lions, 14 quai François Miterrand, 75001 Paris

Arts de l'Islam - Actualité

Exposition : Nouvelle rotation des arts du Livre

5 Avril 2016

Page d'un De materia medica de Dioscoride : La fabrication du plomb (détail)

Du 5 avril 2016 au 14 juin 2016

Une partie des collections des Arts de l’Islam du musée du Louvre comprend des œuvres fragiles, sensibles à la lumière, qu’il est impossible d’exposer en permanence comme les textiles, les tapis ou les arts du Livre. C’est pourquoi la présentation de ces collections est renouvelée régulièrement dans les espaces qui leur sont consacrés au niveau parterre de l’aile Denon.

Arts de l'Islam - Actualité

Journée d'étude : Pratiques d’ateliers : du coroplathe au bronzier

12 Mars 2016

Journée d'étude : Pratiques d’ateliers : du coroplathe au bronzier

Coroplathes et bronziers se rejoignaient nécessairement dans leurs pratiques, à certaines étapes d’élaboration de leurs œuvres, quand ils fabriquaient prototypes, empreintes, moules et modèles intermédiaires.
Indépendamment des œuvres achevées demeurent quelques empreintes et moules en terre cuite ou en plâtre, et peut-être quelques prototypes en terre cuite. Mais que connaissons-nous de la cire et de la terre crue ? Comment pouvons-nous aborder aujourd’hui la question des techniques de sculpture ayant pratiqué le modelage et utilisé le moule dans l’Antiquité grecque, élargie au monde égyptien ? La notion de plastein sera au cœur de cette journée afin de relire les témoignages littéraires, iconographiques et matériels, déjà connus ou inédits, portant sur la plastique antique.

Le samedi 12 mars 2016 à l'INHA.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Publication : Musées archéologiques d’Istanbul. Catalogue des figurines en terre cuite grecques et romaines de Smyrne

10 Mars 2016

Publication : Musées archéologiques d’Istanbul. Catalogue des figurines en terre cuite grecques et romaines de Smyrne

Musées archéologiques d’Istanbul. Catalogue des figurines en terre cuite grecques et romaines de Smyrne, Varia Anatolica XXIX, Isabelle Hasselin Rous, M. Ece Çadiran Işık, Gülcan Kongaz, éditions De Boccard, 2015

Ce catalogue est le fruit d’une étroite collaboration entre les Musées archéologiques d’Istanbul et le Musée du Louvre. L’édition bilingue franco-turque offre une étude réactualisée de la collection stambouliote au regard des dernières recherches menées sur la coroplathie smyrniote. Les 135 terres cuites, présentées thématiquement (types idéaux, réalistes, grotesques), bénéficient de notices détaillées, d’une abondante couverture photographique, enrichie par des pièces de comparaison issues d’autres collections européennes, et d’une bibliographie actualisée. Cet ouvrage permet ainsi au public de redécouvrir les belles figurines de Smyrne des Musées archéologiques d’Istanbul un peu plus d’un siècle après leur première publication par Gustave Mendel.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Nouvelle acquisition : Dizain d'un chevalier de l'ordre du Saint-Esprit

8 Mars 2016

Nouvelle acquisition : Dizain d'un chevalier de l'ordre du Saint-Esprit

Dizain d'un chevalier de l'ordre du Saint-Esprit
Paris, 1761
Matériau / technique : ivoire incrusté d'or, soie
Dimensions : L. : 23 cm.
N° d'inventaire : OA 12545
Acquisition 2016
Exposé salle 28 – Ordre du Saint-Esprit, vitrine 4

DESCRIPTION :
L'ordre du Saint-Esprit fut fondé par le roi Henri III en 1578 et disparut définitivement sous Louis-Philippe. Placé sous le pouvoir du roi de France, il comprenait théoriquement cent chevaliers, tous nobles et catholiques, qui recevaient au moment de leur réception un collier, un ample manteau de velours noir brodé de motifs de flammes à porter pour les grandes cérémonies de l'ordre, ainsi qu'un livre d'heures et un dizain pour leur dévotion quotidienne. Ce dizain, ou chapelet, était usuellement composé de boules d'ivoire et d'une croix de l'ordre (croix de Malte avec la colombe du Saint-Esprit) montées sur un fil de soie orangé ou bleu. Pour les chevaliers les plus importants, notamment ceux appartenant à la famille royale, des objets plus luxueux pouvaient être offerts par le roi ; c'est le cas du dizain acquis par le département des Objets d'art qui fut probablement remis en 1762 à Louis-Philippe d'Orléans, qui prit le nom de Philippe Égalité en 1792, père de Louis-Philippe, roi des François en 1830. Les motifs délicatement dessinés par l'or incrusté dans l'ivoire renvoient aux symboles de l'ordre et de la royauté : fleurs de lys, H couronnés, flammes et coquilles Saint-Jacques.

Objets d'art - Actualité

Nouvelle acquisition : deux têtes de figurines grecques en terre cuite

8 Mars 2016

Nouvelle acquisition : deux têtes de figurines grecques en terre cuite

Acquisition 2015

Tête de Zeus, IIe s. ap. JC., provenance Smyrne, argile dorée, H. 8 cm ; La. 6,5 cm ; Ep. 4 cm

Tête de pleureuse, groupe de la « Dame en Bleu », vers 330-300 av. JC., provenance Tanagra, argile peinte, H. 8,5 cm ; La. 7,8 cm ; Ep. 6,9 cm

Deux têtes, issues de figurines, viennent enrichir la collection des terres cuites du département.
La première, cassée sous le cou, aux dimensions supérieures à la moyenne, renvoie aux figurines de pleureuses que l’on plaçait dans les tombes pour accompagner les morts. Probablement issue des ateliers de Tanagra actifs entre 330-300 avant JC., elle témoigne de la qualité de ces ateliers et de leur production.
La deuxième tête provient de la collection de Camille Lecuyer, collectionneur de la seconde moitié du XIXe siècle. Issue des ateliers de Smyrne en Turquie actuelle, elle conserve des traces de dorure. Cette tête d’homme barbu, provenant d’une statuette de 70 centimètres environ de haut, représente très certainement Zeus, selon le modèle d’une statue du dieu sculptée par Eukleidès d’ Athènes au IIe siècle avant JC.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Feuillets : Antiquités égyptiennes

1 Mars 2016

Feuillets : Antiquités égyptiennes

Consultez en ligne les feuillets du musée du Louvre ; documents d’aide à la visite mis gracieusement à la disposition des visiteurs dans les salles du musée. Ces textes didactiques portent sur un artiste, une collection ou une technique particulière.

Antiquités égyptiennes - Ressource

/ 4 »

Nb par page :5 -10 -15


Média en ligne


Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet