Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Jardin du Carrousel et des Tuileries

Collections, départements et domaine Jardin du Carrousel et des Tuileries

Les jardins des Tuileries et du Carrousel forment un écrin de verdure autour du Palais du Louvre. Lieux de promenade s'animant au rythme des saisons, ils sont aussi le cadre d'activités proposées pour les petits et les grands.

Retour à la liste

Intimement liés à l'histoire du château-palais puis musée du Louvre, les jardins du Carrousel et des Tuileries ont connu de nombreuses vicissitudes. Jardin privé, jardin d'agrément, voire potager pendant les guerres, nous retraçons ici les grandes étapes de leur histoire.

De l'origine à 1664

Les plus anciens vestiges datent du néolithique. Carrière d'extraction d'argile rouge à l'époque gallo-romaine, puis exploitation agricole, le lieu est occupé du XIIIe au XVIe siècle par une industrie de tuiliers.
Avec la résidence de Catherine de Médicis aux Tuileries, est alors créé un véritable jardin à l'italienne, lieu d'agrément et de fêtes somptueuses. Sous Henri IV, il devient un lieu de chasse, d'équitation tandis que s'y adjoignent ménagerie et volière. La bonne société s'y donne rendez-vous.

1664-1789    

Louis XIV charge André Le Nôtre de concevoir le jardin qui devient une longue perspective où les bosquets se répondent dans une architecture de feuillages. C'est le lieu de promenade des parisiens de la bonne société et le cadre des fêtes de l'Etat. Au XVIIIe siècle, sous Louis XV, on y installe des statues de marbre, manège équestre et attractions.

1789-1870

David est chargé de restructurer le jardin dès 1794 mais la chute de Robespierre met fin à son vaste projet. Le jardin des Tuileries demeure l'écrin de fêtes et cérémonies sous Napoléon Ier et ce jusqu'au Second Empire. Il prend la forme d'un musée de la statuaire de plein air avec les transferts des statues de Versailles, Fontainebleau et Marly.

1870-1990

Après l'incendie du château des Tuileries, le jardin est remis en état. S'y déroulent des rassemblements populaires comme le premier Salon de l'Automobile en 1898. On renouvelle la statuaire monumentale. Lieu de promenade favori des habitants du centre de Paris, on y trouve de quoi satisfaire petits et grands : Guignol, balançoires, bateaux, cafés, concerts et défilés.

Depuis 1990

De nombreux projets de réaménagements ont été proposés et étudiés au cours des XIXe et XXe siècles. Les travaux du Grand Louvre n'ont touché que les jardins du Carrousel ; pourtant, l'espace boisé et les terrasses ont été replantés de milliers d'arbres, la statuaire ancienne a été restaurée et des oeuvres contemporaines installées.

Informations pratiques

Accès :

Entrées
Place de la Concorde
Rue de Rivoli
Quai des Tuileries
Avenue du général Lemonnier
Passerelle Solferino

Métro, bus :
Métro : lignes 1, 7, 8, 12 et 14
Bus : lignes 21, 24, 27, 39, 42, 48, 68, 69, 72, 73, 81, 84, 94, 95 et Balabus

Horaires :
- du dernier dimanche de mars au 31 mai : de 7h à 21h
- du 1er juin au 31 août : de 7h à 23h
- du 1er septembre au dernier samedi de septembre : de 7h à 21h
- du dernier dimanche de septembre au dernier samedi de mars : de 7h30 à 19h30.

L'évacuation du public débute une demi-heure avant l'heure de fermeture.