Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Films>Exposition « Michelangelo Pistoletto »

Salle audiovisuelle, le vendredi, jusqu'au 19 juillet, accès libre, en continu de 10h à 20h)
Documentaires, films de l’artiste et captations filmées de performances historiques.
En lien avec l’exposition « Michelangelo Pistoletto »

Michelangelo Pistoletto : art et performance
Ce programme réunit une sélection d’archives filmées documentant l’épanouissement, dans l’œuvre de Michelangelo Pistoletto à la fin des années 1960, de formes vivantes telles que l’action de rue, la performance et la scénographie. Il présente deux documentaires (rarement montrés) et trois films réalisés par l’artiste en collaboration avec des cinéastes.
C’est en 1967 que l’artiste entreprend de quitter les espaces conditionnés de l’atelier et  de la galerie pour perturber l’espace public. Ses activités performatives participent de l’ « énergie » que Pistoletto voit comme une composante essentielle de l’Arte Povera . Au même titre que ses célèbres Tableaux-Miroirs, elles mettent l’art et la vie en tension et forment un fil rouge dans son œuvre, inséparable de sa création plastique.


1 - Michelangelo Pistoletto. I have a mirror, you have a mirror
De G. Barberi et M. Di Castri,
It., 1988, 30 min, coul., vostf.
Dans un dispositif subtil, tissé autour d’une conversation avec l’artiste, ce documentaire traverse les thèmes conjoints de la performance et du miroir dans l’œuvre de Michelangelo Pistoletto, donnant à voir une riche documentation visuelle de ses actions historiques.

2 - Michelangelo Pistoletto à l’exposition « Arte Povera + Azioni Povere », Amalfi, novembre 1968
It., 1968, 11 min, nb, vostf.
Documentaire réalisé par la RAI en 1968 dans l’exposition « Arte Povera + Azioni Povere » qui investissait les anciens Arsenaux d’Amalfi et l’espace urbain, où Pistoletto présentait l’une de ses performances les plus importantes, parabole critique de l’Occident capitaliste et colonialiste, L’Uomo ammaestrato (L’homme dressé).

3 - Comunicato speciale
De Renato Ferraro,
It., 1968, 8 min, coul., vo sous-titrée anglais.
Avec la complicité du cinéaste, qui se reflète dans le fond de l’image, Pistoletto performe la dépêche du journal télévisé pour annoncer l’infiltration d’êtres extraterrestres venus transformer le monde, bodysnatchers modifiant de l’intérieur les comportements humaines pour une société plus juste, solidaire et égalitaire.

4 - Buongiorno Michelangelo
D’Ugo Nespolo,
It., 1968, 9 min, nb., sans dialogues
Le film capte la célèbre performance de Pistoletto, Scultura da passeggio (Sculpture de promenade), lors de sa première occurrence en décembre 1967 puis au début de l’année 1968. L’artiste fait sortir de son atelier sa Sphère de journaux, une œuvre conçue en 1966 parmi les « Objets en moins », œuvres inclassables qui résistent à la commercialisation de l’art.

5 - La Vestizione
D’Antonio De Bernardi,
It., 1968, 10 min, coul., sans dialogues
A partir de décembre 1967, Pistoletto a ouvert son atelier à toute personne intéressée pour partager des idées et créer dans la spontanéité de l’échange. Les performances développées en groupe, telles que Cocapicco e vestitorito, visible dans ce film, donnent lieu à un agencement imaginatif de matériaux, de gestes, d’images, de mots et de musique.


Evénement(s) : Michelangelo Pistoletto : exposition, conférences-rencontres, spectacle

Informations pratiques

Hall Napoléon, salle audiovisuelle
Accès libre