Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Expositions>Jean-Auguste IngresDessins du Louvre

Au moment où le musée Picasso célèbre les rapports de l'artiste-Protée du vingtième siècle avec Ingres, qui l'influença particulièrement après la première guerre mondiale, le Louvre présente une grande partie de son propre fonds de dessins d'Ingres (1780-1867).

L'artiste a laissé une extraordinaire suite de portraits à la mine de plomb qui couvrent six décennies et constituent une véritable " Comédie humaine " qui fait écho à celle de Balzac, mais aussi quantité d'études et de dessins préparatoires pour ses grandes compositions historiques et ses tableaux de nus, depuis l'Œdipe et le Sphinx jusqu'au célébrissime Bain Turc.
Le fonds du département des Arts graphiques représente magnifiquement ces deux facettes de l'art d'un des plus grands dessinateurs de tous les temps, fameux par la probité d'un trait musical et modulé qui illustre parfaitement les qualités particulières du dessin français, de Jean Fouquet à Fernand Léger.
Constitué par des dons généreux, souvent des héritiers des modèles représentés, mais aussi par des achats courageux au cours du vingtième siècle, la collection de dessins d'Ingres au Louvre demeure la plus importante au monde en ce qui concerne les portraits dessinés ; elle rend également compte de la lancinante quête de la perfection qu'a toujours poursuivie l'artiste en revenant sans cesse sur ses plus fameuses compositions, comme Le songe d'Ossian, le Romulus vainqueur d'Acron ou L'Apothéose d'Homère. C'est là que se vérifie le mot de Baudelaire, selon lequel le moindre des croquis d'Ingres atteint " naturellement à l'idéal ".

Commissaire(s) : Louis-Antoine Prat.

Informations pratiques

Localisation

Aile Denon, 1er étage, salles 9 et 10