Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Expositions>Profondeurs Vertes

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Commande à un artiste américain

En écho à l’exposition « Les artistes américains et le Louvre » et dans le cadre de sa politique en faveur de l’art contemporain, le Louvre invite l’artiste Mike Kelley à produire une œuvre spécifique.

A la fois plasticien, performeur, musicien, critique d’art et commissaire d’exposition, Mike Kelley réalise aujourd’hui des installations mixed-média qui associent l’image animée et le son à la sculpture. Ses œuvres consistent en une combinaison d’objets et de matériaux familiers qui, par leur agencement introduisent une réflexion sur des thématiques telles que le sexe, la morale, l’histoire de l’art et la politique.
Art noble et traditions vernaculaires, histoire universelle et « récits mineurs », culture de masse, théories psychologiques et souvenirs personnels, l’inhabituelle pluralité des sources d’inspiration de Mike Kelley et ses nombreuses collaborations avec d’autres artistes traduisent sa conception singulière de la culture.
L’histoire de la peinture américaine l’intéresse depuis longtemps et influence sa démarche artistique. Au Louvre, son projet consiste en une installation vidéo faite de plusieurs projections incluant des images d’un tableau de John Singleton Copley (1738-1815), Watson and the Shark qu’il a découvert dans sa jeunesse au Detroit Institute of Arts. En associant des œuvres anciennes à sa vision contemporaine d’artiste et d’américain sur le musée du Louvre, Mike Kelley renoue ainsi un dialogue entre diverses cultures et brise les frontières de l’histoire de l’art traditionnelle.

Cette installation vidéo bénéficie de la générosité de la Broad Art Foundation et reçoit un soutien de la Gagosian Gallery.

Commissaire(s) : Marie-Laure Bernadac, conservateur en chef, chargée de mission pour l’art contemporain au musée du Louvre.