Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Fukushima ou la traversée du temps : une catastrophe sans fin

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Remerciements :
En partenariat média avec les revues Esprit, Mouvement et Les Inrockuptibles.

Notes sur l’art au temps de Fukushima
par Michaël Ferrier, Université Chuô, Tokyo

Nul ne peut se promener au Japon aujourd'hui sans constater l'intense réflexion en cours, à travers l'art, sur l'événement que nous nommons « Fukushima » et que les Japonais désignent sous le nom du « 11 mars ». À Tokyo comme en province, dans les grands musées nationaux comme dans les galeries alternatives, chaque exposition semble littéralement hantée par la triple catastrophe. Ces expérimentations sont bien trop nombreuses pour prétendre en dresser un tableau exhaustif. Mais l’exploration de quelques-unes des pratiques artistiques nées après le 11 mars 2011 permet d'interroger certaines mutations en cours dans la relation à la nature, à la politique et surtout dans le rapport au temps, qui esquissent peut-être les contours de nouveaux paradigmes dans une société bouleversée. Y a-t-il encore la place pour un temps émancipateur, chargé de sens, à l'époque du nucléaire ? Que reste-t-il de l'art au temps - et dans le temps - de Fukushima ?

Michaël FERRIER est écrivain et professeur à l’Université Chuo (Tokyo). Ancien élève de l'École Normale Supérieure, agrégé de Lettres, docteur ès Lettres et Arts de l'Université de la Sorbonne, il est l'auteur de plusieurs essais sur la culture japonaise, ainsi que sur les problématiques du temps, de l'art et de la mémoire. Collaborateur de revues d'art et de littérature (Art Press, L’Infini, La Nouvelle Revue française), il a également signé plusieurs romans : Kizu (Ed. Arléa, 2004), Tokyo, petits portraits de l’aube (Gallimard, Prix littéraire de l’Asie 2005) et Sympathie pour le Fantôme (Gallimard, Prix littéraire de la Porte dorée 2011). Dernière parution : Fukushima, récit d’un désastre, Gallimard, 2012 (Prix Édouard-Glissant). Il prépare actuellement un ouvrage sur la catastrophe et l'art contemporain.
 

Conférence suivie de la projection à 20h30
Into Eternity
Documentaire de Michael Madsen

Dan., Finl., Suède, It., 2010, 75 min, vostf, num.
Film présenté par Michaël Ferrier, Université Chuô, Tokyo
Le projet finlandais Onkalo est destiné à l’enfouissement de déchets nucléaires, 500 mètres sous terre, pendant des millénaires. Faut-il prévenir du danger les archéologues du futur – et, si tel est le cas, de quelle manière – ou bien, au contraire, effacer la mémoire même du site afin d’éviter le risque d’une intrusion aux conséquences dramatiques au cours des prochains siècles ?

Cycle(s) : Prophétie, apocalypse et temps
Evénement(s) : Prophéties

Informations pratiques

Lieu :
Auditorium du Louvre sous la pyramide.

Tarifs :
Tarif F : 6 euros, 5 euros (réduit), 3 euros (solidarité et jeunes)
Gratuit pour les adhérents Louvre jeunes et les étudiants en art
Billet valable pour la conférence de 18h30 et le film de 20h30
 

Réservations :
. Par téléphone : Au 01 40 20 55 00, du lundi au vendredi (sauf le mardi), de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.
. Sur place, à la caisse de l’auditorium, du lundi au samedi (sauf le mardi) de 9h à 17h30, jusqu’à 19h30 les mercredis
et vendredis, et jusqu’au début des séances les soirs de programmation.

Informations :
01 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi.

Achetez des billets pour le cycle Prophéties Acheter un billet

Autour de la conférence

Films