Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Giulio Romano, dessins du Louvre

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

par Laura Angelucci et Roberta Serra, musée du Louvre

Parmi les innombrables élèves de Raphaël [ … ] aucun ne l’imita mieux dans son style, son invention, son dessin et son coloris que Giulio Romano [ … ] »
C’est ainsi que Giorgio Vasari ( 1568 ) commence la biographie du peintre et architecte Giulio Pippi ( 1492 ou 1499-1546 ), dit Giulio Romano, nom que l’artiste choisit tant pour exprimer ses origines que l’importance de Rome et de l’Antique pour son art. Entré très jeune dans l’atelier de Raphaël, Giulio y occupa des fonctions de plus en plus importantes, jusqu’à en reprendre la direction avec Gian Francesco Penni à la mort du maître en 1520. Après avoir terminé la décoration de la salle de Constantin au Vatican, il répondit en 1524 à l’invitation de Federico II Gonzaga (1500-1540 ) et s’installa à la cour de Mantoue. C’est là, loin de Rome, dans un milieu en adéquation avec sa passion pour l’Antique, que sa créativité put s’exprimer pleinement. Très vite, il y assuma le premier rôle concernant toutes les oeuvres d’architecture et de décoration.
On peut compter parmi ses chefs-d’oeuvre le Palazzo Te (1525-1535 ) et l’Appartamento di Troia au Palazzo Ducale (1536 ).
Le très riche fonds de dessins de l’artiste au Cabinet des dessins du Louvre permet de parcourir toute la carrière de Giulio Romano, de ses débuts romains jusqu’aux années passées à la cour des Gonzague, quand, grâce aux prestigieuses commandes mantouanes, sa renommée se diffusa dans toute la plaine du Pô, et même au-delà des Alpes.

Notices biographiques

Laura Angelucci
Diplômée de l’Università « La Sapienza » de Rome en histoire de l’art, diplômée de l’école de Spécialisation en histoire de l’art moderne et contemporaine de Rome, elle est documentaliste scientifique au département des Arts graphiques du musée du Louvre. Chargée de la mise à jour de l’Inventaire informatisé du Cabinet des dessins pour l’école italienne, elle collabore régulièrement aux expositions et aux publications du département : Visions capitales ( 1998 ), Verrocchio, Lorenzo di Credi, Francesco di Simone Ferrucci ( 2003 ), Polidoro da Caravaggio ( 2007 ), Baccio Bandinelli ( 2008 ), Beccafumi ( 2009 ), Les Enluminures du Louvre ( 2011 ).
Elle est également chargée de cours à l’Institut national du Patrimoine et à l’école du Louvre.

Roberta Serra
Diplômée de l’Università degli Studi de Bologne en histoire du dessin, elle est documentaliste scientifique au département des Arts graphiques du musée du Louvre.
Chargée de la mise à jour de l’Inventaire informatisé du Cabinet des dessins pour l’école italienne, elle participe régulièrement aux expositions et aux publications du département : Un siècle de dessin à Bologne. 1480-1580 ( 2001 ), Verrocchio, Lorenzo di Credi, Francesco di Simone Ferrucci ( 2003 ), Polidoro da Caravaggio ( 2007 ), Baccio Bandinelli ( 2008 ), Beccafumi ( 2009 ), Les Enluminures du Louvre ( 2011 ).
Elle est également chargée de cours à l’Institut national du Patrimoine.

 

Informations pratiques

Lieu :
Auditorium du Louvre sous la pyramide.

Tarifs :
Tarif E : 6 euros, 5 euros (réduit), 4 ou 3 euros (solidarité et jeunes)
Gratuit avec la CLJ (Carte Louvre Jeunes) dans la limite des places disponibles.
Accès sur présentation de votre carte à l’entrée.

Réservations :
. Par téléphone : Au 01 40 20 55 00, du lundi au vendredi (sauf le mardi), de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.

. Sur place, à la caisse de l’auditorium, du lundi au samedi (sauf le mardi) de 9h à 17h30, jusqu’à 19h30 les mercredis et vendredis, et jusqu’au début des séances les soirs de programmation.

Informations :
01 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi.

Conditions des réductions tarifaires