Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>La recherche scientifique>Histoire des fouilles conduites sur le site d’Éléonte en Turquie...

Histoire des fouilles conduites sur le site d’Éléonte en Turquie par l’armée d’Orient (1915 et 1920-1923)

Projet suivi par Alexandra Kardianou

Les objets archéologiques conservés au Louvre forment un corpus important : deux cent quarante-deux objets découverts lors de la première campagne de 1915 de l’armée d’Orient, mille dix-sept objets issus des trois autres campagnes qui se sont échelonnées de 1920 à 1923. Par ailleurs, trois cents objets sont conservés au Musée archéologique d’Istanbul. Ces objets sont représentatifs de nombreuses techniques d’exécution (terres cuites, céramiques, bronzes, marbres, verres) et forment un ensemble riche d’informations sur les pratiques funéraires. Les sources documentaires sont de plusieurs natures : un rapport très complet de la première campagne de fouille (publié dans le Bulletin de correspondance hellénique de 1915), huit rapports de l’état-major du corps d’occupation de Constantinople (rédigés tout au long des campagnes entre 1920 et 1923) enrichis de notes supplémentaires, de plans, de dessins et d’une couverture photographique complète des deux dernières campagnes, et, enfin, des pièces d’archives conservées aux Archives des musées de France.
Cet ensemble constitue un témoignage précieux et irremplaçable :
– sur le plan archéologique, car il s’agit de la nécropole d’une colonie athénienne installée dès le VIIe siècle avant J.-C. et jusqu’au IIe siècle après J.-C. ;
– sur le plan historique, car il s’agit d’un témoignage sur les fouilles menées par l’armée d’Orient durant la première Guerre mondiale et au sortir de ce conflit dans les Balkans ;
– sur le plan de la méthode d’exécution des fouilles, fouilles d’une qualité et d’une rigueur scientifique rares.
L’objectif premier est de localiser les objets, de les replacer dans leur contexte en reconstituant les assemblages des sept cent soixante-cinq tombes et de les répertorier dans une base de données. Il convient, parallèlement, d’établir une politique de sauvegarde des ressources documentaires en procédant à la restauration et à la numérisation de la couverture photographique et des rapports de la campagne des fouilles de 1922-1923. Cette démarche, entreprise en 2008, se poursuit jusqu’en 2012.
Nous pourrons ensuite envisager une publication, une exposition dossier ou encore une exposition virtuelle avec reconstitution de la nécropole en 3D.
En 2011, le travail s’est concentré sur la localisation et la recontextualisation des objets issus de la première campagne (1915). Par ailleurs, l’ensemble des vases, à l’exception de ceux exposés, ont été conditionnés et rassemblés dans une même réserve dans le cadre du chantier des collections des salles d’étude Campana.

A. Kardianou

English version

Archaeological objects excavated during the four campaigns carried out on the Eleonte Necropolis (Turkey) by the Armée d’Orient at the beginning of the twentieth century constitute a corpus of almost 1,500 objects; the corpus is representative of the materials and techniques used and provides information about the Athenian colony’s funerary practices between the seventh century bc and the second century ad.
The programme began with the collection and storage of the archive documents. 2011 was consecrated to the localization and recontextualisation of the objects discovered during the first campaign (1915).



(Voir Année 2010 : http://www.louvre.fr/recherches-sur-l%E2%80%99histoire-de-l%E2%80%99arch...)

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet