Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Journée de la recherche au musée du Louvre

La recherche scientifique au musée du Louvre a ceci de spécifique qu’elle est au service des collections nationales, de leur connaissance et de leur valorisation. La richesse de ses collections, leur étendue géographique et chronologique, les différents matériaux qui les composent, les artistes ou les artisans qui les ont créées et façonnées, les archéologues, historiens d’art, amateurs et collectionneurs qui les ont étudiées, admirées et exposées, sont autant de sujets d’études menés par les conservateurs et collaborateurs scientifiques du musée du Louvre, seuls ou en partenariat avec les institutions culturelles, laboratoires et universités.

Cette journée, voulue comme un rendez-vous annuel, est l’occasion de présenter les spécificités et la diversité de la recherche menée au Louvre. Pour cette première rencontre, ont été choisies deux thèmes : le rôle du musée dans les fouilles archéologiques et la pratique de l’attribution, opération typique de l’historien de l’art qui consiste dans le fait d’assigner la paternité d’une œuvre anonyme à un artiste déterminé.
Chaque table-ronde, sous la direction d’un archéologue ou d’un historien de l’art et modérée par un journaliste, permettra de présenter les projets menés par les équipes du musée dans une discussion ouverte au public.

10h Introduction
par Jean-Luc Martinez, président-directeur du musée du Louvre

Matin : Pourquoi un musée fouille-t-il ?
Sous la direction de Dominique Garcia, membre du Conseil scientifique du musée du Louvre et président-directeur de l’INRAP et modéré par Vincent Charpentier, journaliste à France Culture

Valorisation du patrimoine local, l’émergence d’un site : autour des fouilles de Gabies (Italie)
par Daniel Roger, conservateur en chef au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Pluridisciplinarité et nouvelles techniques en archéologie : le site comme espace d’expérimentation
par Alexandre Baralis, archéologue au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Formation, transmission du savoir, échanges et partenariats : les fouilles en Ouzbékistan et Iran
par Rocco Rante, archéologue au département des Arts de l’Islam

Conservation par l’étude, sauvegarde d’un patrimoine dans une fouille programmée : le cas de Mouweis (Soudan)
par Marie Millet, archéologue au département des Antiquités égyptiennes

L’exposition au musée, présentation et diffusion des connaissances : les fouilles de Baouît (Égypte)
par Florence Calament, conservateur au département des Antiquités égyptiennes

Le musée, centre de ressources pour la recherche, lieu d’étude des objets archéologiques, consultation des archives des missions anciennes
Marielle Pic, conservateur général et directrice du département des Antiquités orientales

14h30 Après-midi : Pourquoi et comment attribuer ?
Sous la direction de Neil MacGregor, directeur du Humboldt Forum à Berlin et modéré par Vincent Noce, journaliste.

Attribuer : définir et classer. De l’artiste au statut de l’objet
par Athena Tsingarida, directrice de Département d’Histoire, Arts et Archéologie de l’Université libre de Bruxelles

L’étude des vases géométriques du style du Dipylon
par Anne Coulié, conservateur en chef au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Le mystère Le Nain: questions d’attributions
par Nicolas Milovanovic, conservateur en chef au département des Peintures

Les céramiques « post-palisséennes » et leur contexte de production en France au début du XVIIe siècle
par Françoise Barbe, conservateur en chef au département des Objets d’art

Analyse des pigments des encres des gravures en clair-obscur : Projet Claro
par Séverine Lepape, conservateur au département des Arts graphiques, archiviste-paléographe

Les petits bronzes de la Renaissance italienne : des objets résistants au savoir
par Philippe Malgouyres, conservateur en chef au département des Objets d’art

La base Héphaïstos et les techniques de fabrication des grands bronzes antiques : une nouvelle approche de la statuaire grecque et romaine
par Sophie Descamps, conservateur général au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Conclusion
par Salvatore Settis, président du Conseil scientifique du musée du Louvre

Informations pratiques

Manifestation ouverte à tous : partenaires de recherche, chercheurs des universités, des musées, des laboratoires de recherche, des institutions culturelles ; journalistes ; tout public intéressé par l’actualité scientifique du musée.

Lieu :
Auditorium du Louvre sous la pyramide.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Accès
Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre.
Entrée par la Pyramide, le passage Richelieu (de 9h à 17h30,jusqu’à 18h les mercredis et vendredis), ou les galeries du Carrousel.
Parc de stationnement du Carrousel ouvert de 7h à 23h.