Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>La recherche scientifique>Juan Correa de Vivar, La Visitation et La Nativité

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Juan Correa de Vivar, La Visitation et La Nativité

Formé auprès de Juan de Borgoña, Juan Correa de Vivar fut la figure dominante de la peinture à Tolède au milieu du XVIe siècle. Nourries de l’italianisme que son maître († 1536) introduisit en Nouvelle-Castille, La Visitation et La Nativité appartiennent aux débuts de sa carrière. Les deux panneaux proviendraient, selon Isabel Mateo Gomez, d’un retable monumental de Salamanque, dont elle rapproche une Annonciation et une Adoration des Mages. Les formules utilisées par l’artiste dans les deux compositions du Louvre lui servirent quelques années plus tard dans le Triptyque de la Nativité du Prado, amorçant par là même son évolution vers un romanisme plus froid, plus nerveux.

Artiste important du XVIe siècle espagnol, Juan Correa de Vivar était absent des collections publiques, si l’on excepte une Agonie au mont des Oliviers (Bordeaux, cathédrale Saint-Jean) qui lui est parfois attribuée.

G. Kientz


 

Juan Correa de Vivar (Mascaraque, vers 1510 – Tolède, 1566)
La Visitation et La Nativité
Vers 1530
Huile sur bois. H. 1,47 m ; l. 1,175 m (chacun)
Acquis par préemption en vente publique à Paris, hôtel Drouot, salle 6,
étude Boisgirard et associés, le 24 septembre 2010, n° 4
Département des Peintures (R.F. 2010-17 et R.F. 2010-18)


 

English version

 

Juan Correa de Vivar was trained by Juan de Borgoña, and was midsixteenth- century Toledo’s most important painter. He was greatly influenced by the Italianate style his master (d.1536) introduced to New Castile, and he painted The Visitation and The Adoration of the Shepherds early in his career. According to Isabel Mateo Gomez, both panels come from a painted altarpiece in Salamanca, which also displayed an Annunciation and an Adoration of the Magi. The formulas used by the artist in the two Louvre compositions were reused by him several years later in the Prado’s Nativity Triptych, with which he began his development towards a colder, more vigorous Romanism. Although Juan Correa de Vivar was a major sixteenth-century Spanish artist, none of his work was held in French public collections, with the possible exception of an Agony in the Garden (Cathedral of St-Jean, Bordeaux) which is sometimes attributed to him.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet