Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Musique>Julian Rachlin, violon-alto et Itamar Golan, piano

En partenariat avec :

Dubugnon, Britten, Beethoven

Dubugnon
Violiana pour violon, alto et piano, commande du musée du Louvre et de Rachlin & Friends

Britten
Lachrymae, Reflections on a song of John Dowland pour alto et piano opus 48

Beethoven         
Sonate pour violon et piano en sol majeur opus 96

Aussi à l’aise au violon qu’à l’alto, Julian Rachlin est le dédicataire de Violiana, nouvelle œuvre brillante et pleine de contrastes du compositeur français Richard Dubugnon qui met à l’honneur la polyvalence instrumentale du virtuose lituanien. Quand le violoniste défend la Sonate opus 96 de Beethoven, page visionnaire qui inaugure la « dernière manière » du compositeur, l’altiste interroge de son côté le lien entre modernité et tradition avec Lachrymae, série de variations de Britten sur un thème de John Dowland.

Biographies

Julian Rachlin, violon
Né en 1974 en Lituanie, il émigre avec ses parents en Autriche dès l’âge de quatre ans. Il étudie le violon auprès de Boris Kuschnir au conservatoire de Vienne et Pinchas Zukerman à la Manhattan School of Music. En 1988, il remporte le Prix du plus jeune musicien de l’année à Amsterdam et fait ses débuts au festival de Berlin à la demande de Lorin Maazel.

Il joue régulièrement avec les orchestres philharmoniques de Vienne, New York, Munich, Londres, Saint-Pétersbourg, Scala de Milan, les orchestres symphoniques de Pittsburgh et de San Francisco, le London Symphony et l’orchestre national de France, sous la direction de Vladimir Ashkenazy, Myung-Whun Chung, Lorin Maazel, Riccardo Muti,  Neville Marriner, feu Yehudi Menuhin, feu Mstislav Rostropovich et Wolfgang Sawallisch.

Ses partenaires de musique de chambre sont Itamar Golan, Mischa Maisky, Martha Argerich, Yefim Bronfman, Gidon Kremer, Yuri Bashmet, Leif Ove Andsnes, Lang Lang, Janine Jansen et Maxim Vengerov. Il est l’invité régulier des festivals de Salzbourg, Verbier, Schleswig Holstein, Lucerne et Dubrovnik.

Il a enregistré le troisième concerto de Saint-Saëns et le deuxième concerto de Wienawski avec l’orchestre symphonique d’Israël dirigé par Zubin Mehta, le premier concerto de Prokofiev et le concerto de Tchaïkovski avec l’orchestre symphonique de la radio de Moscou sous la direction de Vladimir Fedoseyev, le concerto de Sibelius avec Lorin Maazel et l’orchestre sumphonique de Pittsburgh, et les sonates de Beethoven et de Chostakovitch avec Itamar Golan chez Sony Classical ; le troisième concerto de Mozart et le concerto de Brahms avec l’orchestre de la radio bavaroise sous la direction de Mariss Jansons chez Warner Classic.

Julian Rachlin joue le violon Ex Liebig fait par Antonio Stradivarius en 1704, et prêté par la DKFM Angelika Prokopp Privatstiftung.
Il a joué pour la première fois à Paris à l’auditorium du Louvre en 1995. 


Itamar Golan, piano
Né en 1970 en Lituanie, il donne son premier récital à l’âge de sept ans en Israël. Plusieurs fois lauréat de la fondation Israël-Amérique, il étudie le piano avec Emmanuel Krasovsky et la musique de chambre avec Chaïm Taub. Il entre ensuite dans la classe de Leonard Shure au New England Conservatory de Boston.

Il joue comme soliste avec les orchestres philharmoniques d’Israël, de Berlin, de la Scala, sous la direction de chefs tels que Zubin Mehta et Riccardo Mutti. En musique de chambre, il a pour partenaires réguliers Vadim Repin, Maxim Vengerov, Julian Rachlin, Mischa Maisky, Shlomo Mintz, Ivry Gitlis, Ida Haendel, Kyung Wha Chung, Sharon Kam et Matt Haimovitz. Il participe à de nombreux festivals prestigieux tels que Salzbourg, Verbier, Lucerne, Tanglewood et Ravinia.

En 1991, il est nommé professeur à la Manhattan School of Music. Depuis 1994, il est professeur de musique de chambre au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris.

Itamar Golan a enregistré en sonate chez Teldec avec Maxim Vengerov et Sharon Kam, chez Deutsche Grammophon avec David Garrett et Sahaka Soji, chez Sony avec Daishin Kashimoto, chez EMI avec Kyung-Wha Chung et chez Avie avec Shlomo Mintz, chez Warner classics avec Julian Rachlin. Son dernier CD, paru en mars 2011, a été enregistré avec Janine Jansen chez Decca et rassemble des œuvres de Claude Debussy, Maurice Ravel, Lili Boulanger, Olivier Messiaen et Richard Dubugnon.
Il a joué pour la première fois à Paris à l’auditorium du Louvre en 1992.

 

Cycle(s) : (Œuvre)²

Informations pratiques

Lieu :
Auditorium du Louvre sous la pyramide.

Tarifs :
Tarif C : 14 euros, 11 euros (réduit), 7 ou 5 euros (solidarité et jeunes)
Gratuit avec la CLJ (Carte Louvre Jeunes) dans la limite d’un quota de places garanties.
Retrait des billets une heure avant aux caisses de l’auditorium.

Réservations :
. Par téléphone : Au 01 40 20 55 00, du lundi au vendredi (sauf le mardi), de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.

. Sur place, à la caisse de l’auditorium, du lundi au samedi (sauf le mardi) de 9h à 17h30, jusqu’à 19h30 les mercredis et vendredis, et jusqu’au début des séances les soirs de programmation.

Informations :
01 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi.

Conditions des réductions tarifaires

Achetez votre billet