Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Jupiter à Baalbek. Les métamorphoses d'un dieu

Traditions et modernité dans l’Orient romain
par Nicolas Bel, DRAC du Limousin

Le département des Antiquités orientales du musée du Louvre conserve la plus célèbre représentation du dieu Jupiter d’Héliopolis, actuelle Baalbek au Liban.
Issue de la collection de Charles Sursock, cette oeuvre n’a cessé, dès avant son entrée au Louvre en 1939, de susciter l’intérêt des chercheurs comme du grand public. Elle illustre parfaitement le syncrétisme religieux qui s’exerce au Levant à l’époque romaine impériale (Ier-IVe s. ap. J.-C.), mêlant fonds syrien, influences égyptiennes et évolutions générales des concepts religieux durant la période – recherche d’un lien de salut avec la divinité, irruption de l’astrologie dans la pratique du culte.

Héritier des dieux syriens de l’orage, le dieu d’Héliopolis, dont le culte se diffuse dans l’Empire romain, acquiert à cette époque des pouvoirs universels et cosmologiques, qui puisent largement aux sciences astronomiques et à l’astrologie.
En réexaminant le décor de ce bronze, en cherchant à mieux cerner le contexte historique, scientifique et astrologique qui a présidé à sa réalisation, cette OEuvre en scène invite à redécouvrir le « bronze Sursock », une des pièces maîtresses des nouvelles salles consacrées à l’Orient méditerranéen dans l’Empire romain.

Biographie

Nicolas Bel est conservateur à la Direction régionale des affaires culturelles du Limousin. Diplômé de l’École du Louvre et de l’université Paris-IV-Sorbonne, ancien élève de l’École biblique et archéologique française de Jérusalem (boursier Lavoisier de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres et du Ministère des Affaires étrangères) et de l’Institut national du patrimoine, il a été conservateur à l’Inspection générale des musées (pour le domaine de l’archéologie historique) de 2004 à 2007, avant de rejoindre le département des Antiquités orientales du musée du Louvre, où il a été en charge de l’achèvement du projet de l’Orient méditerranéen et de l’étude des collections des époques hellénistique et romaine.
Il a assuré l’enseignement de l’archéologie orientale à l’École du Louvre de 2006 à 2012. Il est co-directeur de la publication L’Orient romain et byzantin (Éditions
du Louvre-Actes Sud, 2012), et auteur de l’ouvrage Jupiter Héliopolitain (collection Solo n°53, Éditions du Louvre-Somogy Éditions d’art, 2012).

 

Informations pratiques

Lieu :
Auditorium du Louvre sous la pyramide.

Tarifs :
Tarif E : 6 euros, 5 euros (réduit), 4 ou 3 euros (solidarité et jeunes)

Réservations :
. Par téléphone : Au 01 40 20 55 00, du lundi au vendredi (sauf le mardi), de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.
. Sur place, à la caisse de l’auditorium, du lundi au samedi (sauf le mardi) de 9h à 17h30, jusqu’à 19h30 les mercredis et vendredis, et jusqu’au début des séances les soirs de programmation.

Informations :
01 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi.
Conditions des réductions tarifaires