Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>La recherche scientifique>La base de données La Fayette

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

La base de données La Fayette

Projet suivi par Guillaume Faroult

La base de données « La Fayette. L’art des États-Unis dans les collections publiques françaises (1620-1940) » est un catalogue en ligne des oeuvres d’art des États-Unis (peintures, sculptures, objets d’art, oeuvres graphiques) conservées dans les collections publiques françaises qui a été entrepris à l’initiative d’Olivier Meslay, alors conservateur au département des Peintures, et dont la première mise en ligne remonte au 13 juin 2006. Cette vaste entreprise a été soutenue par la Terra Foundation for American Art et The Henry Luce Foundation. Depuis cette date, la base a été régulièrement actualisée et une dernière campagne de collecte d’informations, de photographies et d’études des oeuvres sur le terrain a été entreprise de janvier à mai 2010 par Marie-Alice Loiseau sous la direction de Guillaume Faroult.
Pour la première fois était proposée à un vaste public d’internautes (aussi bien les spécialistes du domaine qu’un public plus large) la vision la plus complète possible du vaste fonds d’oeuvres conservées dans les collections publiques françaises et exécutées aux États-Unis ou par des artistes originaires des États-Unis depuis la fondation de la colonie au début du xviie siècle et jusqu’à la veille de la Seconde Guerre mondiale.
Pour chaque oeuvre est proposée une fiche individuelle précisant ses titre, technique, dimensions, numéro d’inventaire, historique, mode d’acquisition, bibliographie et, chaque fois que les droits de reproduction le permettent ou que l’image existe, le lieu où elle est reproduite ; le lieu de conservation est précisé, avec un lien externe vers le site Internet de l’institution.
Le catalogue présente désormais plus de mille sept cents oeuvres diverses, dont mille deux cents sont illustrées. Cet outil permet de prendre la mesure de ce pan méconnu du patrimoine public français tout en offrant la possibilité d’étudier et de découvrir l’art américain, qui est souvent peu pris en compte en dehors des États-Unis, surtout pour ce qui concerne les périodes les plus anciennes, antérieures à 1850. La base La Fayette permet ainsi d’identifier les fonds d’oeuvres d’art américaines du musée du Quai Branly (avec un ensemble important de peintures indiennes du peintre George Catlin commandées par le roi Louis-Philippe dès 1846) ou du musée du Louvre (avec quatre peintures de Gilbert Stuart, Benjamin West et Thomas Cole, de la fin du xviiie siècle ou de la première moitié du xixe siècle) à Paris mais aussi du musée de la Coopération franco-américaine à Blérancourt ou du musée du Nouveau-Monde à La Rochelle. Mais c’est surtout au musée d’Orsay (avec plus de deux cents oeuvres) que la collection est particulièrement riche et significative, car, dès la seconde moitié du xixe siècle, les artistes américains affluèrent à Paris pour faire leur apprentissage ou exposer, incitant l’administration française à procéder à un nombre appréciable d’achats, voire de commandes à certains créateurs de premier plan tels Whistler, Homer ou Sargent, pour ne citer que quelques peintres.
Lors de la dernière campagne d’actualisation de la base de données, un effort particulier a été consacré à l’étude de l’important fonds d’oeuvres (graphiques notamment) conservé à l’École nationale supérieure des beaux-arts à Paris. L’institution conserve en effet un nombre appréciable de projets de la main des artistes américains étudiant à l’École des beaux-arts dans la seconde moitié du xixe siècle. Une enquête spécifique a en outre été menée sur les colonies d’artistes américains à la fin du xixe siècle en Bretagne, en Normandie et auprès de maîtres charismatiques tel le sculpteur Auguste Rodin. Enfin, un grand effort a été fait pour obtenir les droits de reproduction auprès de certaines institutions et particulièrement auprès du musée d’Orsay, qui a bien voulu nous permettre d’illustrer sur notre base son fonds exceptionnel de façon bien plus importante qu’auparavant.
Au terme de cette aventure qui a été menée sur plus de cinq années, le catalogue La Fayette permet désormais de mesurer l’importance et, dans certains domaines ou pour certaines périodes chronologiques comme la fin du xixe siècle, la richesse d’un pan jusqu’à présent très méconnu des collections publiques françaises.

G. Faroult

English Version

The database entitled La Fayette. L’art des Etats-Unis dans les collections publiques françaises (1620–1940) (Art from the United States in French Public Collections (1620–1940)) is an online catalogue of American works of art (paintings, sculptures, objets d’art, prints and drawings) held in French public collections. It was set up on the initiative of Olivier Meslay, who was at the time a curator in the Department of Paintings, and first appeared online on 13 June 2006. This massive undertaking was supported by the Terra Foundation for American Art and The Henry Luce Foundation.
Since that date, the database has been regularly updated and the last initiative to collect information and photographs, and conduct in-the-field studies of works was carried out in January to May 2010 by Marie-Alice Loiseau, under the direction of Guillaume Faroult.
For the first time, the site offered a large number of Internet users (specialists and the wider public) the chance to view the largest possible number of works held in the vast French public collections. They were produced in the United States or by artists originating from the United Sates from the foundation of the artist’s colony in the seventeenth century to just before World War II.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet