Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>La création d’une identité imaginée dans la France...

Conférences et colloques La création d’une identité imaginée dans la France postrévolutionnaire

Conférence

Mode et idéal classique dans Etude de femme d’après nature de Marie-Denise Villers
Par Susan Siegfried, University of Michigan, Ann Arbor
Conférence en français

Cette conférence interroge l’importance de la mode comme source de renouveau des formes artistiques. Elle a pour point de départ un tableau peu connu de Marie-Denise Villers, Etude de femme d’après nature (1802), conservée au musée du Louvre, et s’intéresse à la culture visuelle et matérielle qui entoure cette œuvre des débuts de l’ère napoléonienne. La composition puise ses effets dans les traits d’une robe à la dernière mode, tout en exaltant les codes du classicisme et de la peinture d’histoire. L’incorporation d’un élément étranger – éphémère, féminin, matérialiste – dans un format noble joue simultanément avec plusieurs genres picturaux. C’est une synthèse confiante que l’artiste propose de ces différents codes, produit d’un moment historique particulier, amené par les valeurs de la Révolution Française et par l’encouragement (qui fut de courte durée) d’une pratique artistique ouverte à l’expérimentation féminine. Les mémoires d’Albertine Clément-Hémery (publiées en 1832 sous le titre Souvenirs de 1793 et 1794) offrent un rare témoignage sur l’atelier pour femmes dirigé par Jean-Baptiste Régnault et son épouse au début des années 1790 et soulignent le rôle joué par la mode et le costume parmi les pratiques artistiques et sociales de leurs élèves. Cette source fournit des éléments de lecture historiques et culturels pour interpréter la robe et les accessoires élégants de la peinture de Villers, qui s’avèrent riches de connotations. En se référant également à la notion de gestus, ou geste social, telle qu’elle est développée par Walter Benjamin, on examinera ici comment les cultures de l’image très différentes qui ressortent de cette œuvre véhiculent et expriment les idées sociales.

Note  biographique
Susan Siegfried est Professeure d’Histoire de l’art et d’Études Féminines à l’Université du Michigan à Ann Arbor, où elle est titulaire associée de la Chaire Denise Riley. Elle est l’auteur de plusieurs importantes monographies qui ont renouvelé l’interprétation de la peinture française du XIXe siècle : Ingres: Painting Reimagined, Yale University Press, 2009 ; Staging Empire: Napoleon, Ingres, and David (co-écrit avec Todd Porterfield), Penn State University Press, 2006 ; Fingering Ingres (co-dirigé avec Adrian Rifki), Blackwell, 2001 et The Art of Louis‑Léopold Boilly: Modern Life in Napoleonic France, Yale University Press, 1995.  Parmi ses essais publiés récemment : « Alternative Narratives », in Art History 36, 2013 ; « Expression d’une subjectivité féminine dans les journaux "pour femmes", 1800-1820 », dans le volume Plumes et Pinceaux - Discours de femmes sur les arts en Europe (1750-1850), sous la direction de Mechthild Fend, Mélissa Hyde et Anne Lafont, Les presses du réel, 2012 ; « Fashion and the Reinvention of Court Costume in Portrayals of Josephine de Beauharnais (1794-1809) », dans le volume Se vêtir à la cour en Europe, 1400-1815, sous la direction d’Isabelle Paresys et Natacha Coquery, Centre de recherche du Château de Versailles, 2011.  Susan Siegfried consacre ses recherches actuelles à la représentation de la mode et du costume en Europe au XIXe siècle.

Cycle(s) : Artistes femmes au musée ? Regards actuels

Informations pratiques

Lieu :
Auditorium du Louvre sous la pyramide.

Tarifs :
Tarif F : 6 euros, 5 euros (réduit), 3 euros (solidarité et jeunes)
Gratuit pour les adhérents Louvre jeunes et les étudiants en art

Réservations :
. Par téléphone : Au 01 40 20 55 00, du lundi au vendredi (sauf le mardi), de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.
. Sur place, à la caisse de l’auditorium, du lundi au samedi (sauf le mardi) de 9h à 17h30, jusqu’à 19h30 les mercredis
et vendredis, et jusqu’au début des séances les soirs de programmation.

Informations :
01 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi.

Tarifs et conditions des réductions  tarifaires 2013-2014

Acheter des places pour l'ensemble du cycle Acheter un billet pour cette séance


En lien avec le cycle :

Le tableau du mois
Du mercredi 5 au lundi 31 mars 2014

La Paix ramenant l’Abondance d’Elisabeth Vigée-Le Brun
Une artiste femme à l’Académie royale
Aile Richelieu, 2e étage, salle 18

Constance Mayer (1774-1821), partenaire de Prud'hon
Nouvel accrochage, aile Sully, 2e étage, Salle 59

A découvrir également dans les salles suivantes
Aile Sully, 2e étage
Salle 57 : Hortense Haudebourt-Lescot et Marguerite Gérard
Salle 54 : Marie-Guillemine Benoist
Salle 52 : Anne-Geneviève Greuze, Anne Vallayer-Coster Elisabeth Vigée-Le Brun