Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>La restauration des oeuvres graphiques en vue de leur exposition

La restauration des oeuvres graphiques en vue de leur exposition

Projet suivi par Valentine Dubard

Des recherches ont été menées à l’occasion de trois expositions.
Les Trois Croix, oeuvre gravée sur parchemin de Rembrandt, ont été présentées à Tokyo et Nagoya (Japon) à l’occasion de l’exposition « Rembrandt : tonalité sombre, papier japonais et clair-obscur ». Un encadrement hermétique a été conçu spécialement pour faire voyager cette oeuvre particulièrement sensible aux variations hygrométriques. Au retour de l’exposition, les mesures ont été relevées à partir de la puce enregistreuse placée dans le cadre. Elles ont montré une exceptionnelle stabilité climatique. La radioactivité, qui a également été mesurée, était nulle.
À la suite de l’exposition « Les Enluminures du Louvre. Moyen Âge et Renaissance », organisée au musée du Louvre, un montage a été conçu afin de conserver l’oeuvre sur parchemin MI 1091, particulièrement fragile en raison de la présence d’encre métallo-gallique sur son recto et son verso. Le montage mis au point, qui se compose de plusieurs couches de papier japonais, a pour effet de soutenir l’oeuvre. Les techniques japonaises dont ces recherches se sont inspirées permettent de modifier les caractéristiques physiques du papier.
À l’occasion de l’exposition « Dessins français de la collection Mariette » présentée au musée du Louvre, neuf dessins ont été de nouveau réunis, restituant ainsi le choix esthétique du collectionneur Mariette, qui les avait assemblés au regard de leurs dimensions, de leurs sujets et de leur traitement graphique. Au moment de l’inventaire de la collection au XIXe siècle, ils avaient été séparés et classés par écoles et par artistes. Les recherches ont porté à la fois sur le mode d’assemblage des œuvres et sur le caractère esthétique de leur présentation. Le choix s’est arrêté sur une reconstitution, qui, en dépit de différences de couleurs, de matières et de niveaux dans le plan, était suffisamment illusionniste pour évoquer avec vraisemblance le montage tel qu’il devait se présenter à l’origine. Les recherches ont fait l’objet d’une collaboration entre l’atelier de restauration du département des Arts graphiques, l’atelier de montage et d’encadrement du musée et les commissaires de l’exposition.

V. Dubard

English version

Most questions related to the display of works from the Department of Prints and Drawings have been resolved by the standardization of mounts and frames. Nevertheless, further reflection is sometimes necessary, as was the case when Rembrandt’s Three Crosses, an etching printed on vellum, was sent on loan to Japan. The solution was to develop a hermetic frame insulating the parchment from climatic variations. For the Mariette exhibition, a different scenario played out. It consisted of reassembling, on a single mount, nine works that Mariette had mounted together for aesthetic reasons but which were separated for reasons of classification in the nineteenth century. For the duration of the exhibition, the sketches were presented in an arrangement imitating Mariette’s mount. Sometimes the return of a work from exhibition prompts a further reflection on its conservation: for example, a special portfolio was designed to store a work on parchment that was extremely fragile because it was prepared with iron-gall ink on both recto and verso.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet