Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>L'Autoportrait de Van Dyck : la naissance d'une estampe, la...

Par Pascal Torres-Guardiola, musée du Louvre, collection Edmond de Rothschild et chalcographie

En liaison avec l’exposition « Van Dyck graveur, ou l’art du portrait » (6 février- 5 mai 2008)

L’Autoportrait  compte parmi les estampes les plus connues de l’œuvre gravé de Van Dyck : trois œuvres, le cuivre, le premier état et le dernier état (le frontispice du volume de l'Iconographie) seront sur scène. Le public verra l'évolution du travail de Van Dyck puis la reprise du même cuivre par Jacques Neeffs, que l’on comparera au portrait de Van Dyck gravé par Lucas Vorsterman. L’ambition de Pascal Torres est de présenter comment, du coup de génie spontané de l'autoportrait gravé, naît un mode de représentation du portrait de l'homme célèbre qui va influencer tout l'académisme des XVIIe et XVIIIe siècles.

Informations pratiques

Lieu

Auditorium du Louvre, à 12h30