Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Le corps au travail (XIXe - début XXe siècle)

En partenariat avec :

par Thierry Pillon et Georges Vigarello

Il faut la société engageant une voie démocratique, la société du fer et de l’industrie, pour que le geste du travail ouvrier, celui des manoeuvres, sinon des déchus, acquière une noblesse qu’il n’avait pas. Au XIXe siècle la mise en image du mouvement entre dans une nouvelle ère. Peintres et graveurs peuvent restituer la vie quotidienne et laborieuse des ateliers, l’agitation des usines, l’activité fourmillante des ports. Les arts visuels pénètrent plus que jamais l’espace
quotidien, le lieu public, l’univers des machines et des dispositifs productifs, transformant les acteurs modestes en protagonistes importants. Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, la force, la vitesse deviennent insensiblement les inévitables compagnes de la représentation du mouvement. Les loisirs, le sport ajoutent même une dynamique jusque-là inconnue. Plus largement, le réalisme magnifie le règne de la technique et de l’industrie, celui de l’activité du corps aussi, de ses investissement et de ses rendements.

Biographies

Georges Vigarello est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et co-directeur du Centre Edgar Morin, anciennement le CETSAH (Centre d’études transdisciplinaires, sociologie, anthropologie, histoire). Professeur d’éducation physique devenu philosophe puis historien, il est diplômé en éducation physique et agrégé en philosophie. Il est membre de l’Institut universitaire de France et était président du conseil scientifique de la Bibliothèque nationale de France de 2000 à 2008. Ses recherches portent sur la représentation du corps, sur l’histoire des pratiques corporelles, et en particulier du sport, sur l’histoire de l’hygiène mais aussi de la violence physique, des normes et des pratiques d’apparence physique.

Parmi ses principales publications :
La Silhouette, naissance d’un défi, du XVIIIe à nos jours, Paris, Seuil, « Beaux livres », 2012 ; Histoire de la virilité (avec Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine), Paris, Seuil, coll. « L’univers historique », 2011, 3 vol. ; Histoire du corps (avec Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine), Paris, Seuil, coll. « Points Histoire », 2011 (1re édition : Paris, Seuil, 2006), 3 vol. ; Les Métamorphoses du gras. Histoire de l’obésité du Moyen Age au XXe siècle, Paris, Seuil, coll. « L’univers historique », 2010 ; La belle apparence (avec Bernard Andrieu, Gilles Boetsch, David Le Breton, Nadine Pomarède), Paris, CNRS, 2010 ; La Peau, enjeu de société (avec Bernard Andrieu, Gilles Boetsch, David Le Breton, Nadine Pomarède), Paris, CNRS, 2008 ; Sarkozy, Corps et âme d’un président (avec Olivier Mongin), éditions Perrin, 2008 ; Histoire de la beauté, le corps et l’art d’embellir de la Renaissance à nos jours, Paris, Seuil, réédition en coll. « Points », 2007 (1re édition : Paris, Seuil, 2004) ; Du jeu ancien au show sportif, la naissance d’un mythe, Paris, Seuil, coll. « La couleur des idées », 2002 ; Manifeste pour un débat public sur l’école (avec J. Beillerot, A. Berestesky, et al.), Paris, La Découverte, 2002 ; Le corps redressé, Paris, Armand Colin, 2001(1re édition Le corps redressé, histoire d’un pouvoir pédagogique, Paris, Delarge, 1978) ; Passion sport, Histoire d’une culture, Paris, Textuel, 2000 ; Histoire du viol, XVIe-XXe siècles, Paris, Seuil, réédition en coll. « Points », 2000 (1re édition : Paris, Seuil, 1998) ; Le Sain et le malsain, santé et mieux être depuis le Moyen Âge, Paris, Seuil, 1993 (réédition en coll. « Points », 1999, avec un nouveau titre : Histoire des pratiques de santé) ; Une Histoire culturelle du sport, techniques d’hier et d’aujourd’hui, Paris, Robert Laffont et E.P.S., 1988 ; Le Propre et le sale, l’hygiène du corps depuis le Moyen Âge, Paris, Seuil, coll. « Points », 1987 (1re édition : Paris, Seuil, 1985).

Thierry Pillon est professeur de sociologie du travail à l’université de Rouen. Il est également chargé de conférence à l’EHESS au Centre Edgar Morin. Ses travaux de sociologie et d’anthropologie portent sur les espaces de travail, le corps et l’histoire du travail. Il a publié notamment Georges Friedmann. Problèmes humains du machinisme industriel – Les débuts de la sociologie du travail (Paris, Ellipses, 2009) et récemment Le corps à l’ouvrage (Paris, Stock, 2012).

 

Cycle(s) : Initiation à l'histoire des arts Georges Vigarello : Le corps et le mouvement (XVe - XXe)
Evénement(s) : Initiez-vous à l'histoire des arts

Informations pratiques

Lieu : Auditorium du Louvre sous la pyramide.
 
Tarifs :6 euros, 5 euros (réduit), 4 ou 3 euros (solidarité et jeunes) ou abonnement pour le cycle (25 €)
Gratuit avec la CLJ (Carte Louvre Jeunes) et pour les étudiants en art, dans la limite d’un quota de places garanties.
Retrait des billets une heure avant aux caisses de l’auditorium.
 
Réservations :
 . Par téléphone : Au 01 40 20 55 00, du lundi au vendredi (sauf le mardi), de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.
 
. Sur place, à la caisse de l’auditorium, du lundi au samedi (sauf le mardi) de 9h à 17h30, jusqu’à 19h30 les mercredis et vendredis, et jusqu’au début des séances les soirs de programmation.
Informations :
 01 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi.
Conditions des réductions tarifaires

Achetez des billets pour le cycle "Vigarello" Achetez votre billet pour cette conférence

Vidéos

Retrouvez les conférences en ligne

Cycle Michel Pastoureau : Les couleurs du Moyen Age (Novembre - Décembre 2012)

Cliquez ici


Dédicace

Lundi 22 avril, 17h30
Signature de Georges Vigarello

à la Librairie du Louvre
(entrée dans le hall sous la pyramide)