Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>La recherche scientifique>Le mobilier Boulle

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Le mobilier Boulle

Projet suivi par Frédéric Dassas

Les travaux de recherche sur le mobilier Boulle concernent d’une part la rédaction de la première partie du catalogue raisonné des collections de mobilier, d’autre part les restaurations, en cours ou à venir. Ce double objectif explique les orientations retenues : recherches documentaires sur l’histoire de la collection du Louvre et les collections de mobilier Boulle au XVIIIe siècle, recherches sur les oeuvres elles-mêmes dans le but de préciser les critères de datation et d’attribution, recherches sur les matériaux en vue de la définition de nouveaux protocoles de restauration.

Recherche historique
L’une des particularités de la collection de mobilier Boulle conservée au département des Objets d’art est la relative ancienneté de son entrée dans les collections nationales. Sur les quarante-sept numéros que compte actuellement le projet de catalogue, trente sont issus de saisies révolutionnaires. Un certain nombre de ces pièces ont été identifiées dans les collections du XVIIIe siècle. Le mobilier Boulle est en effet le seul à être suffisamment référencé dans les documents de l’époque pour pouvoir faire l’objet d’une recherche historique approfondie. De nombreuses contributions récentes, fruit du travail de conservateurs ou d’experts, ont apporté des éléments significatifs enrichissant notre connaissance de l’histoire de ce type de meubles au XVIIIe siècle. L’objectif de la recherche en cours est d’arriver à un niveau de synthèse permettant d’inscrire pleinement la collection du Louvre dans l’environnement de son temps et d’établir de façon définitive le degré de certitude – ou d’incertitude – auquel peuvent prétendre les identifications généralement retenues.
À ce jour, les recherches se sont portées dans trois directions : les catalogues de vente du XVIIIe siècle, les recherches sur les collectionneurs et celles sur les saisies d’émigrés.

Les catalogues de vente du XVIIIe siecle
Le dépouillement complet des mentions de mobilier attribué à Boulle dans les ventes du XVIIIe siècle a été entrepris en 2008 et devrait être achevé au plus tard en 2012. Sur cent quatre-vingtquatorze ventes repérées comprenant des pièces de mobilier, un tiers environ a été dépouillé, qui inclut la presque totalité des ventes majeures.

Etude des commanditaires et des collectionneurs
La connaissance des collections de la seconde moitié du XVIIIe siècle ne peut être approchée de façon satisfaisante que par le croisement des informations issues des catalogues de vente et de celles issues des dépouillements d’archives. Dans un premier temps, le travail s’est limité à la collation et au dépouillement des documents de base que sont les scellés et inventaires après décès, ponctuellement enrichis par les procès- verbaux des greffiers des Bâtiments du Roi lorsqu’ils étaient aisément accessibles.
La recherche a porté sur les commanditaires et collectionneurs suivants : le Grand Dauphin, Claude Le Bas de Montargis, Pierre Gruyn, Pierre Thomé, Pierre Crozat, le président de Machault, le duc de Bourbon, Jean de Jullienne, Ange Laurent Lalive de Jully, Augustin Blondel de Gagny, le marquis de Marigny, Maximilien Radix de Sainte- Foy, le comte de Vaudreuil, Grimod de La Reynière, le duc de Praslin.
Le nombre de références utiles de mobilier Boulle dépasse à ce jour les six cents items et constitue le corpus de base à partir duquel la suite du travail pourra se dérouler.

Les archives revolutionnaires
Les archives révolutionnaires permettent de retracer l’histoire de l’entrée des collections de mobilier Boulle dans les collections nationales au fur et à mesure de leur saisie au titre de biens des émigrés. Le dépouillement le plus complet possible des cartons de la série F17 relatifs à la Commission des monuments et la Commission temporaire des arts a été entrepris en 2009. Les inventaires ont été systématiquement dépouillés et la consultation des cartons mise en route. Ce travail devrait être achevé en 2011.
Le fruit de ces recherches a fait l’objet d’un cours dispensé depuis l’automne 2008 à l’École du Louvre. Le cours a pris fin au printemps 2011. Un état de la question aura été proposé à cette occasion sur les points suivants :
– définition du corpus d’André Charles Boulle, étude des critères d’attribution ;
– les ateliers contemporains d’André Charles Boulle ;
– les commanditaires contemporains d’André Charles Boulle ;
– les liens entre le mobilier Boulle et l’évolution du décor intérieur ;
– le mobilier « néo-Boulle » du XVIIIe siècle ; analyse typologique et stylistique, problèmes d’attribution ;
– les collectionneurs de mobilier Boulle dans la seconde moitié du XVIIIe siècle ;
– les saisies révolutionnaires et l’entrée des meubles attribués à Boulle dans les collections nationales.

Recherche scientifique et technique
Ces travaux de recherche sont menés en collaboration avec le C2RMF et avec la participation d’intervenants extérieurs (université Paris I Sorbonne, Institut national du patrimoine [INP], laboratoire Valectra, Laboratoire d’expertise du bois et de datation par dendrochronologie).
Les études visent essentiellement à la caractérisation des matériaux et des techniques de mise en oeuvre, afin d’enrichir le corpus de données susceptible d’aider à la datation et à l’attribution :
– étude des bois et des assemblages : examens de dendrochronologie, relevés des traces d’outils, schémas de construction ;
– étude des métaux (bronzes, laitons et étains) : détermination alliages (ce programme bénéficie métal consiste dans le défaut d’adhérence de cette dernière. La recherche porte à la fois sur la détermination de la nature des colles anciennes et sur le choix de la colle la mieux adaptée aux contraintes de conservation actuelles.
- étude des marqueteries : relevés comparatifs

Protocoles de restauration
La définition de protocoles de restauration doit tenter de répondre à plusieurs questions : la consolidation des collages et les protections de surface nécessaires pour prévenir les soulèvements récurrents dans les marqueteries et la corrosion des laitons et étains, enfin le degré de nettoyage des bronzes dorés.

Collage des marqueteries
La fragilité principale des meubles ornés de marqueterie de métal consiste dans le défaut d’adhérence de cette dernière. La recherche porte à la fois sur la détermination de la nature des colles anciennes et sur le choix de la colle la mieux adaptée aux contraintes de conservation actuelles.

Corrosion des laitons et étains
L’objectif de la recherche est de mettre au point une technique permettant d’éviter toute intervention abrasive susceptible d’endommager la gravure des parties métalliques des marqueteries. Les essais effectués au cours de l’année 2011 devront permettre de choisir une technique plus neutre.

Protection de surface
La recherche porte à la fois sur la détermination des protections de surface anciennes et sur le choix d’une protection adaptée à la conservation de la collection. Le choix entre les différentes formules qui ont fait l’objet de tests et d’essais de vieillissement, de la simple cire aux vernis à la gomme-laque, sera fait au cours de l’année 2011, à partir des résultats obtenus et au regard des exigences du département tant du point de vue esthétique que de la conservation des oeuvres.

Nettoyage des bronzes
Un protocole de nettoyage des bronzes à la vapeur a été expérimenté.Il est en cours de validation.

F. Dassas

English Version

The research on Boulle furniture involves the compilation of the first part of a comprehensive catalogue of the Louvre furniture collections and a specific campaign of restoration. This twofold objective explains the approach that was taken: documentary research on the history of the Louvre collection and the eighteenth-century collections of Boulle furniture, research on this luxury furniture with the aim of clarifying dating and attribution criteria, and research on the materials with the aim of defining new restoration protocols.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet