Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Evénements>Le regard explorateurExpérimentation numérique

Remerciements :
Projet mis en œuvre avec le soutien de la Région Ile-de-France

Un nouvel outil commandé par le regard sera testé en novembre au sein de l’exposition « Une brève histoire de l’avenir ».

L’innovation au service de la médiation culturelle 

Tourné vers l’innovation numérique depuis de nombreuses années (Museum Lab, Nintendo…), le musée du Louvre poursuit cet engagement en s’associant à la start-up SuriCog pour expérimenter ce qui sera peut-être l’outil d’aide à la visite de demain et créer une interface la plus naturelle possible entre le visiteur et l’œuvre.
Dans le cadre de l’exposition « Une brève histoire de l’avenir » plusieurs visiteurs préalablement inscrits sur Internet pourront en effet tester ce dispositif.

Interactivité par le regard

Grâce au système interactif regard-environnement développé par la société SuriCog, le visiteur « sélectionne » un élément d’une œuvre par le regard, et quand il le désire, déclenche le contenu audio qui lui est associé. Libéré du poids des équipements traditionnels de type audioguide, il choisit lui-même les détails de l’œuvre qu’il souhaite explorer, selon le parcours de son regard.

Exploration sonore et ludique

L’œuvre choisie pour tester ce nouvel outil est un papier-peint de 17 mètres issu des collections des Arts décoratifs, intitulé Les Zones terrestres. Il a été créé par la Manufacture Zuber & Cie pour  l’Exposition universelle de Paris de 1855. Et c’est l’expérience d’un voyage à travers ces « zones » que le visiteur va vivre. Après une introduction à l'œuvre par l'un des commissaires de l'exposition, une immersion sonore vient compléter l'exploration visuelle des Zones terrestres, afin de créer une expérience sensorielle totale.

Les Zones terrestres représentent cinq régions du monde – les mers glaciales, le Canada, l’Algérie, le Bengale, la Suisse – chacune illustrée par une ambiance sonore particulière. Durant son « voyage » de contrée en contrée, le visiteur peut s’arrêter sur certains détails, les cibler par le regard et déclencher le moment voulu le son qui leur est associé. Cris d’animaux, résonances de la nature, sonorités étonnantes émergent alors pendant quelques instants de l’ambiance de fond.

Déroulé de l’expérimentation

Dans la salle 3, « L’élargissement du monde », les testeurs sont accueillis et renseignés par un membre de l’équipe de SuriCog. Leur exploration de l’œuvre se déroule sur une quinzaine de minutes, puis ils donnent leurs impressions, leurs retours en tant qu’utilisateurs de l’outil proposé. À la sortie, après avoir profité librement de l’ensemble de l’exposition, les testeurs peuvent accéder à un souvenir de leur « Voyage en Zones terrestres ».

Un partenariat innovant

Chaque année, la Région Ile-de-France lance un appel à projets innovants rassemblant start-ups et institutions publiques pour faciliter l’évaluation de nouvelles technologies en milieu réel. SuriCog, créée il y a deux ans et localisée au sein de l’incubateur Starburst à Paris, a mis au point une interface naturelle et en temps réel basée sur l’œil, applicable à plusieurs domaines industriels. Le musée du Louvre a décidé de tester ce nouveau mode d’interaction avec les œuvres d’art.

Informations pratiques

Lieu :
Exposition « Une brève histoire de l’avenir », Hall Napoléon, Musée du Louvre

Durée :
45 minutes