Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Le trophée d’Auguste à Nicopolis

par Konstantinos L. Zachos, conservateur honoraire des Antiquités, Ioannina

Octave-Auguste fonda la ville de Nicopolis à la suite de sa victoire dans la bataille navale d’Actium, sur les côtes ouest de la Grèce, qui l’opposa à la flotte de Marc-Antoine alliée à celle de Cléopâtre, le 2 septembre 31 avant J.-C. La « Ville de la victoire » marquait l’événement qui lui ouvrait la voie du pouvoir impérial à Rome, et qui inaugurait une ère nouvelle. Le vaste site des ruines de Nicopolis s’étend sur 1300 hectares, dans un pittoresque paysage rural grec, qu’aucune intervention contemporaine n’a défiguré.
Les fouilles archéologiques systématiques menées depuis 1995 ont révélé un monument d’une portée historique, architecturale et esthétique sans pareille : le trophée de la bataille navale d’Actium, qui se trouvait au sommet d’une colline au nord de Nicopolis. Sur cette éminence, mentionnée par les auteurs antiques comme « la sainte montagne d’Apollon » (Strabon VII, 7, 6), Auguste avait installé son état-major (praetorium) la veille de la bataille. Le complexe comprenant le trophée et un espace cultuel était au centre d’un vaste enclos sacré s’étendant dans un bois. Dans ce sanctuaire, qui disposait d’un gymnase, d’un stade et d’un théâtre, avaient lieu tous les quatre ans des concours athlétiques, les Actia, antiques jeux locaux en l’honneur d’Apollon Actien, qu’Auguste réorganisa.
La conférence présentera les diverses composantes de cet imposant monument, et analysera sa signification dans la révolution culturelle augustéenne.

Après une licence de philosophie à l’Université Aristote de Thessalonique Konstantinos L. Zachos poursuit son cursus universitaire à l’Université de Boston (Master of Arts et Ph.D.). Parallèlement à ces études, il suit des séminaires spécialisés d’archéologie et mène des recherches scientifiques au sein des institutions suivantes : Massachusetts Institute of Technology, Harvard University, Museum of Fine Arts de Boston, Institut für Ur- und Frühgeschichte Universität d’Heidelberg, Cambridge University, American School of Classical Studies d’Athènes.
Il a enseigné à l’Université de Boston en tant que maître-assistant de la chaire d’Archéologie classique, et à l’Université de Ioannina dans le département de la Gestion de l’environnement culturel et des nouvelles technologies. En 1980, il entre au Service d’Archéologie du ministère grec de la Culture et occupe des postes dans plusieurs éphories des Antiquités. De 1988 à 2010, il fait partie de l’éphorie des Antiquités préhistoriques et classiques, dont il devient directeur. En 2002, il est élu au grade de maître de conférences d’Archéologie préhistorique à l’Université d’Athènes, mais décline ce poste, préférant rester dans les rangs de l’archéologie « engagée ».
Il a publié des études scientifiques sur la préhistoire en mer Égée et sur l’archéologie de l’Épire. Il a participé à divers titres à l’organisation et à l’édition des actes de colloques internationaux et donné des conférences dans des institutions scientifiques en Grèce et à l’étranger. Son travail de recherche comporte des fouilles archéologiques dans diverses régions grecques : Élide, Cyclades, Attique, Ioannina, Arta, Leucade et Arcadie. Il a dirigé des programmes pluriannuels de recherche introduisant de nouvelles technologies dans le domaine de la gestion du patrimoine culturel.
On lui doit de nombreuses expositions temporaires au musée archéologique de Ioannina, la fondation de trois musées archéologiques (Leucade, Nicopolis, Arta) ainsi que la rénovation et le réaménagement du musée archéologique de Ioannina. Il a organisé et dirigé les travaux de la valorisation du sanctuaire de Dodone et la restauration de ses monuments.
Depuis plus de vingt ans, Konstantinos L. Zachos dirige les fouilles et la mise en valeur du site archéologique de Nicopolis. La transformation de ce vaste champ de ruines en parc archéologique exemplaire a été l’un des objectifs principaux de sa carrière. Les travaux d’aménagement de Nicopolis ont reçu le prix Εuropa Nostra Awards 2009/ European Union Prize for Cultural Heritage.
Il a fait partie de divers conseils et commissions du ministère grec de la Culture, et il est membre de la Société archéologique d’Athènes et membre correspondant de l’American Institute of Archaeology.

Cycle(s) : Actualité de la recherche archéologique, 2014-2015

Informations pratiques

Lieu
Auditorium du Louvre

Accès
Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre.
Entrée par la pyramide, le passage Richelieu ou les galeries du Carrousel.
Parking du Carrousel ouvert de 7h à 23h.
 
Entrée libre dans la mesure des places disponibles