Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Musique>Les doigts dans la prise, quand les machines composent

Présenté par Christian Labrande et Stéphane Malfettes
Avec une création de l’Orchestre National de Jazz

Au festival de folk de Newport, en 1965, Bob Dylan abandonne guitare sèche et harmonica pour prendre le virage électrique, au grand dam d’une partie de son public.

Depuis l’Antiquité, les musiciens ont cherché des moyens de mécaniser la musique. L’entrée en jeu de la fée électricité a relancé cette recherche : de l’orchestrion, machine infernale composée de percussions, claviers, vibraphones et pianos commandés par une seule guitare au synthétiseur Moog en passant par le piano pneumatique.

Informations pratiques

Lieu :
Auditorium du Louvre sous la pyramide.

Tarifs :
Tarif D : 10 euros, 8 euros (réduit), 5 ou 3 euros (solidarité et jeunes)

Réservations :
. Par téléphone : Au 01 40 20 55 00, du lundi au vendredi (sauf le mardi), de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.

. Sur place, à la caisse de l’auditorium, du lundi au samedi (sauf le mardi) de 9h à 17h30, jusqu’à 19h30 les mercredis et vendredis, et jusqu’au début des séances les soirs de programmation.

Informations :
01 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi.

Conditions des réductions tarifaires

Achetez votre billet