Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Les fouilles récentes du Conseil suprême des Antiquités à l’Est...

Les fouilles récentes du Conseil suprême des Antiquités à Louxor
par Mansour Boraik, Centre franco-égyptien d’étude des temples de Karnak, Direction générale des Antiquités de Louxor, ministère d’État des Antiquités égyptiennes 

Les fouilles en cours sur le parvis des temples de Karnak ont débuté en 2006. Une série de sondages effectués au nord et au sud du podium ont mis en évidence les traces d’un quai imposant connu actuellement sur plus de 250 m de longueur, 4,50 m de hauteur et 1,60 m d’épaisseur. Il se compose de 14 assises de blocs de grès et comporte deux débarcadères. À la 25e dynastie, Taharqa fit construire une rampe royale au milieu du principal débarcadère. Le second débarcadère était doté de deux escaliers se faisant face. Il était utilisé lors des basses eaux. De nombreuses bittes d’amarrage ont été aménagées dans le mur. Ces éléments incitent à dater la première phase de construction du quai de la fin du Nouvel Empire. Taharqa l’étendit vers le nord et vers le sud. Il fut encore prolongé à plusieurs reprises de la 27e dynastie à la fin de l’époque pharaonique.

Les fouilles ont également permis de dégager les vestiges d’une occupation ptolémaïque tardive et romaine, des maisons, des aires d’activités, des foyers, des fours et des parois de puits, de la céramique, notamment de la vaisselle (coupes, récipients, jarres, amphores…), des lampes à huile et des figurines en terre cuite, des pièces de monnaie.

Ces découvertes témoignent de la capacité des Anciens Égyptiens dans leurs tentatives de maîtrise du Nil et renseignent sur les techniques de génie hydraulique mises en œuvre jusqu’à l’époque tardive.

Biographie

Mansour Boraik a fait ses études à l’université du Caire où il a obtenu successivement ses diplômes en Égyptologie et en Préhistoire. Il a commencé sa carrière au sein du Conseil suprême des Antiquités comme Inspecteur des Antiquités à Giza, de 1984 à 1997, avec une incursion à Saqqara en 1988. Il gravit les échelons pour devenir Inspecteur en chef des fouilles de Giza à partir de 1997, puis Directeur du Plateau des pyramides de Giza en 2002. Depuis 2005, il est Directeur général des Antiquités de Louxor.

A côté de ses hautes responsabilités au sein du Conseil suprême des Antiquités, Mansour Boraik a toujours exercé ses talents d’archéologue, depuis la région du Caire, à Embaba, Abou Rawash, Saqqara, Héliopolis et bien sûr Giza où il fut le directeur du chantier du cimetière des ouvriers (1999-2002). Il dirigea le chantier tout aussi célèbre de la vallée des Momies dans l’oasis de Bahariya (1999-2001) ainsi que celui du temple d’Akhmim près de Sohag (2003).

Outre ces responsabilités éminentes, Mansour Boraik est reconnu sur le plan international comme un expert en matière de fouilles et de conservation de sites comme celui du grand Sphinx de Giza (1998-1999). À Louxor, depuis 2004, il est à la tête des grands chantiers de sauvetage et d’aménagement des temples de Karnak et de Louxor, ainsi que des tombeaux de la rive occidentale.

 

Cycle(s) : Actualité de la recherche archéologique, 2012-2013

Informations pratiques

Lieu :
Auditorium du Louvre sous la pyramide.

Entrée libre dans la mesure des places disponibles

Informations :
01 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi.

Documents liés

Dépliant "Actualité de la recherche archéologique", saison 2012-2013

(pdf, 509.67 Ko)

Téléchargement