Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Les pleurants du tombeau de Jean de France, duc de Berry. Un...

Remerciements :
à la Ville de Marcoussis

Oeuvre en scène,
par Pierre-Yves Le Pogam, département des Sculptures

Jean de France, duc de Berry (1340-1416), est réputé avoir été l’un des plus grands mécènes de la fin du Moyen Âge. S’il est surtout connu aujourd’hui pour les somptueux manuscrits enluminés commandés à une pléiade de peintres et enlumineurs, dont les frères de Limbourg, il fut également un collectionneur avisé d’art ancien et exotique et un commanditaire exigeant dans toutes les autres branches de la production artistique, comme l’architecture, la peinture sur panneau, l’orfèvrerie ou encore la sculpture. Dans ce dernier domaine, il a certainement voulu que son tombeau, qui devait être érigé dans la Sainte-Chapelle de Bourges, apparaisse comme une réalisation aussi remarquable que celui que son frère cadet, Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, avait fait ériger à Champmol. Si le chef-d’œuvre de Sluter et d’autres artistes survit encore, en grande partie intact, au musée des Beaux-Arts de Dijon, la sépulture du duc de Berry a eu moins de chance. En effet, son tombeau, confié à un autre sculpteur de génie, Jean de Cambrai, est à la fois resté inachevé pendant longtemps, puis a été démantelé et dispersé avant même la Révolution. L’acquisition en 2016 de deux pleurants du cortège funéraire par le musée du Louvre, qui sont venus rejoindre dans les collections deux autres pleurants qui y étaient déjà conservés, est l’occasion de faire le point sur ce monument funéraire remarquable du début du XVe siècle. On insistera notamment sur le caractère particulier du style de Jean de Cambrai. Celui-ci rejoignait ainsi le souci que le duc de Berry prenait constamment de donner un cachet singulier à ses commandes artistiques, à la fois par la liberté qu’il accordait aux artistes à son service et par les programmes iconographiques originaux qu’il leur était demandé de mettre en œuvre.

Pierre-Yves Le Pogam est archiviste paléographe, conservateur en chef du patrimoine, ancien membre de l’École française de Rome, docteur en histoire et histoire de l’art du Moyen Âge. Son champ d’activité couvre l’histoire de l’architecture et de la sculpture ainsi que l’iconographie pour le Moyen Âge occidental, spécialement pour les XIIIe-XVe siècles ; il s’intéresse aussi à l’histoire de l’histoire de l’art médiéval (histoire du goût, des collections, historiographie). Il est responsable de la collection médiévale française et étrangère (jusque vers 1400) au département des Sculptures du musée du Louvre.

Informations pratiques

Lieu
Auditorium du Louvre

Tarif E
6 €, plein
5 €, réduit
3 €, jeune (- de 26 ans) ; solidarité ; scolaire

Gratuit
- Adhérents Amis du Louvre Jeunes ;
- Etudiants en art, histoire de l’art et architecture ;
- Personnel du ministère de la Culture et de la Communication ;
- Membres du Conseil International des Musées (ICOM).
Entrée libre dans la demi-heure précédant la manifestation, sur présentation d’un justificatif

Caisse de l’auditorium
du lundi au dimanche (sauf le mardi et sauf les dimanches sans séances) de 9h à 17h15, et les mercredis et vendredis jusqu’à 19h15.
Par téléphone 01 40 20 55 00
du lundi au vendredi (sauf mardi) de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.

Acheter un billet