Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Musique>Les Troyens, de Hector Berlioz

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Présentation, Christian Wasselin
Le mois d’octobre 2003 (année du bicentenaire de la naissance de Berlioz) fut marqué par une série de représentations retentissantes des Troyens au Châtelet.

Berliozien exigeant et passionné, John Eliot Gardiner abordait pour la première fois ce vaste opéra, et ce en compagnie de son Orchestre Révolutionnaire et Romantique, formation née en 1990 et qui n’aurait peut-être jamais existé sans la tendresse du chef anglais pour la musique française. Cet orchestre, il va sans dire, joue sur instruments d’époque, révèle toutes les couleurs de la partition et répond idéalement au lyrisme et à la tension que le chef imprime à sa direction.

Ces Troyens sont également restés mémorables grâce à la Cassandre d’Anna Caterina Antonacci, qui fut pour beaucoup une révélation : une Cassandre incandescente, possédée, servie par une impeccable diction et un sens tragique comme on n’osait l’espérer. Ludovic Tézier, Gregory Kunde, Stéphanie d’Oustrac, Renata Pokupic et bien sûr Susan Graham, font de la distribution de ces Troyens l’une des plus exaltantes qui aient jamais été réunies.

La mise en scène du spectacle est confiée à Yannis Kokkos. Habile scénographe, Kokkos ne cherche pas midi à quatorze heures : son dessein n’est pas d’actualiser Les Troyens ou d’en délivrer le sens caché mais de les donner à voir, d’en souligner l’ampleur et le souffle, de permettre aux solistes et au chœur, également très présent, de se donner tout entiers à la musique.
Christian Wasselin

Opéra en cinq actes (neuf tableaux), livret du compositeur, d’après l’Enéide de Virgile
Création : Karlsruhe, Hoftheater, 6 décembre 1890
Chœurs de Monteverdi et du Théâtre du Châtelet ; Orchestre Révolutionnaire et Romantique
Dir : Sir John Eliot Gardiner.
Mise en scène, décors et costumes : Yannis Kokkos ; lumières : Patrice Trottier
Avec Susan Graham (Didon), Anna Caterina Antonacci (Cassandre), Gregory Kunde (Enée), Ludovic Tézier (Chorèbe / Le fantôme de Chorèbe), Laurent Naouri (Narbal / Le grand Prêtre), Renata Pokupic (Anna), Lydia Koniordou (Andromaque), Hyppolite Lykavieris (Astyanax), Mark Padmore (Iopas), Stéphanie d’Oustrac (Ascagne), Topi Lehtipuu (Hylas / Hélénus), Nicolas Testé (Panthée),  Fernand Bernadi (Le fantôme d’Hector)
Réal. : Peter Maniura
Prod. : Théâtre musical de Paris – Châtelet / François Roussillon et associés / BBC / NHK / INA, 2003

Cycle(s) : De Rameau à Daho, musique française au Louvre Musique filmée
Evénement(s) : De Rameau à Daho, musique française au Louvre

Informations pratiques

Lieu :
Auditorium du Louvre sous la pyramide.

Tarifs :
Tarif D : 12 euros, 10 euros (réduit), 6 ou 4 euros (solidarité et jeunes, groupes scolaires et centres de loisirs)

Réservations :
. Par téléphone : Au 01 40 20 55 00, du lundi au vendredi (sauf mardi), de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.
. Sur place, à la caisse de l’auditorium, du lundi au samedi (sauf mardi) de 9h à 17h30, jusqu’à 19h30 les mercredis et vendredis, et jusqu’au début des séances les soirs de programmation.

Informations :
01 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi.
Fermeture du 30 juin au 2 septembre 2014 inclus.

Acheter des billets pour le cycle Acheter un billet