Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Les vases rituels des Grands Mystères d’Éleusis

par Christina Mitsopoulou, université de Thessalie, Volos

Éleusis, le grand sanctuaire des déesses Déméter et Coré en Attique, fut un centre de culte majeur de l’antiquité grecque. Ses Mystères restent synonymes du culte initiatique par excellence. Les initiés, mystai en grec, restaient muets, ne révélaient ni les expériences de l’initiation, ni les secrets du rite. Malgré la splendide monumentalité du site et le nombre important d’offrandes précieuses faites au cours des siècles, peu d’objets originaux, maniés, touchés par les mystai en personne, peuvent être liés avec précision aux rites de la période classique, celle de de l’apogée du sanctuaire, entre Périclès et Lycurgue.

Une forme particulière de vase rituel, destinée à occuper une place centrale lors des rites préparatifs, comme dans les rites de clôture de l’initiation proprement dite, s’est développée à partir du Ve siècle av. J.-C. Ces récipients de forme humble mais étrange, réalisés en argile, argile dorée, marbre ou bronze, pouvaient être de taille miniature –il s’agit alors de vases votifs-, de taille normale, mais aussi monumentale. Leur image s’est vite propagée comme symbole par excellence des mystères eux-mêmes. Comme un autre vase sacré, il servait autant à la consommation qu’à l’arrosage rituel des fruits de la terre, c’est-à-dire des dons de Déméter à l’humanité. Une observation minutieuse de ce matériel, chargé de symbolismes, est fort révélatrice.

Biographie

Christina Mitsopoulou, diplômée de l’Université Paris-IV (Institut d’Art et archéologie), de l’Université d’Athènes et de l’École des Guides culturels (Athènes), est titulaire d’un doctorat en Archéologie classique (Université d’Athènes, 2007). Ses recherches ont débuté dans les îles cycladiques où elle a collaboré à de nombreuses fouilles, notamment celles des anciennes cités d’Amorgos (Minoa), Kythnos (Vryokastro), Ténos (Xobourgo) et Délos. Elle s’intéresse en particulier à la céramique des périodes classiques et hellénistiques et aux petits objets (figurines, lampes, bijoux…).

Elle s’est tout particulièrement intéressée à l’étude du mobilier votif des sanctuaires de Déméter, et au vase rituel du culte éleusinien attique. Elle a publié les vases éleusiniens du Céramique (fouilles du DAI, Athènes) et est, depuis 2010, chargée de la publication des vases rituels du sanctuaire de Déméter et Coré à Éleusis (fouilles de la Société archéologique d’Athènes, 1882-1937).

Elle a rejoint en 2002 le département d’Histoire, d’Archéologie et d’Anthropologie sociale de l’Université de Thessalie à Volos, où elle a également enseigné de 2008 à 2011.

Parmi ses publications :
- « De nouveaux Kernoi pour Kernos… Réévaluation et mise à jour de la recherche sur les vases de culte éleusiniens », Kernos 23, 2010, p. 145-78.

- « Le sanctuaire de Déméter à Kythnos et la misthosis du téménos éleusinien », in I. Leventi & C. Mitsopoulou (éds.), Sanctuaries and Cults of Demeter in the Ancient Greek World, Volos 2010 (grec), p. 43-90.

- « “Works of Demeter”. Ritual Sowing, Eleusinian Agricultural Instruction, Tithe Management », in The Ark. Old Seeds for New Cultures, P. Giannisi, K. Iliopoulou, Z. Kotionis (éds.), Volos 2010, p. 288-303.

- « The Eleusinian Processional Cult Vessel. Iconographic Evidence and Interpretation », in M. Haysom & J. Wallensten (éds.), Current Approaches to Religion in Ancient Greece, Stockholm 2011, p. 189-226.

 

Cycle(s) : Actualité de la recherche archéologique, 2012-2013

Informations pratiques

Lieu
Auditorium du Louvre
 
Accès
Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre.
Entrée par la pyramide, le passage Richelieu ou les galeries du  Carrousel.
Parking du Carrousel ouvert de 7h à 23h.
 
Entrée libre dans la mesure des places disponibles
 
Informations :
+33 (0)1 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi