Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Le Louvre dans le monde>Louvre Abou Dhabi

Louvre Abu Dhabi

La création d’un grand musée d’art à vocation universelle est né du désir des dirigeants de l’Emirat d’Abu Dhabi de faire de leur pays une destination culturelle de qualité et de devenir une référence en matière d’art, d’éducation et de culture. Ce défi envisage l’après pétrole par le développement du tourisme, de l’éducation et des services. Pour mener à bien cette création du premier musée universel dans le monde arabe, Abu Dhabi a souhaité s’associer au savoir-faire français.

Louvre Abu Dhabi ouvrira ses portes le 11 novembre 2017.

Un projet innovant

Accord intergouvernemental : une association inédite

Le Louvre Abu Dhabi est le fruit d’un geste sans précédent qui établit les fondements d’un nouveau type de collaboration culturelle d’une ampleur inédite entre deux pays autour de la naissance d’une institution nationale.
Né d’un accord intergouvernemental signé le 6 mars 2007 entre les Émirats Arabes Unis et la France, le Louvre Abu Dhabi est le premier musée universel du monde arabe. Liant Abu Dhabi avec le nom du Louvre, ce musée présentera des œuvres d’intérêt historique, culturel et sociologique, anciennes et contemporaines, provenant du monde entier.

L’accord engage douze établissements publics culturels français réunis au sein de l’Agence France-Muséums :

  • Le musée du Louvre,
  • Le Centre Pompidou,
  • L’Établissement public du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie,
  • La Bibliothèque nationale de France,
  • Le musée du quai Branly,
  • La Réunion des musées nationaux - Grand Palais,
  • Le musée et domaine national de Versailles,
  • Le musée national des arts asiatiques Guimet,
  • L’École du Louvre,
  • Le musée Rodin,
  • Le domaine national de Chambord,
  • L’Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la culture.

Présentation des collections : un musée différent

Le futur musée n’est en rien une copie du Louvre à Abu Dhabi, mais une institution originale, qui formule une proposition de musée universel, reflet de son temps et de la tradition locale qui l’accueille. Il s’appuie sur un dispositif inédit de présentation des collections qui associe durant dix ans, sur un principe de rotation, des prêts des collections françaises et la collection propre du Louvre Abu Dhabi.
Il construit sa singularité sur une vision transversale de la création artistique. Les musées présentent traditionnellement leur collection selon un découpage par école, par technique et par matériau qui, s’il permet de reconnaître la singularité d’un ensemble, empêche d’y voir les influences, les échanges et la circulation des idées autant que des savoir-faire. L’approche muséographique unique du Louvre Abu Dhabi explore les connexions entre des civilisations ou des cultures apparemment éloignées dans le temps et l'espace. Suivant un parcours à la fois chronologique et thématique, le visiteur traverse différentes époques et civilisations. Des thèmes universels et des influences communes sont mis en lumière afin d’illustrer les similitudes liées au partage des mêmes expériences humaines par-delà les réalités géographiques, historiques, et culturelles. C’est ainsi que le Louvre Abu Dhabi est un musée vraiment universel.

Un projet ambitieux

Ile de Saadiyat et le District culturel

Construit sur l’île de Saadiyat (l’île du bonheur), une île naturelle de 27 km2 (l’équivalent d’un tiers de la surface de Paris), le District Culturel sera un quartier composé d’établissements culturels de renom : le musée universel du Louvre Abu Dhabi, dont le projet architectural est conçu par Jean Nouvel, le Cheikh Zayed National Museum, dessiné par Norman Foster, et le musée du Guggenheim Abu Dhabi, imaginé par Frank Gehry. Ce District Culturel sera intégré dans un nouvel ensemble urbain de 150 000 habitants, à quelques encablures du centre historique d’Abu Dhabi. Tous ces projets encouragent à nourrir de nouvelles expressions artistiques qui sont inhérentes à une région en pleine construction. Le Louvre Abu Dhabi se veut complémentaire des autres musées des Émirats : il doit contribuer à transformer la scène artistique et culturelle du Moyen-Orient.

Louvre Abu Dhabi : projet architectural

Louvre Abu Dhabi : projet architectural

© TDIC, AJN, Artefactory, Louvre Abu Dhabi

Le Louvre Abu Dhabi, un projet architectural virtuose

Sélectionné pour concevoir ce musée, Jean Nouvel, lauréat du prix Pritzker, s’est laissé guider par la dimension exceptionnelle du site de Saadiyat : une île lagunaire, vierge, entre le sable et la mer, entre ombre et lumière. Son projet promet au futur visiteur une expérience architecturale et muséale de grande intensité, au service d’un dialogue entre les cultures. Jean Nouvel a souhaité que son bâtiment adopte « une esthétique en accord avec sa fonction de sanctuaire des œuvres d’art les plus précieuses ».
La « cité musée » du Louvre Abu Dhabi s’étend sur presque 64 000 m2, dont 6 000 m2 consacrés aux collections permanentes et 2 000 m2 aux expositions temporaires.

Une coupole de 180 mètres de diamètre (soit la superficie de la cour Carrée du Louvre) coiffe les deux tiers du musée, apportant de l’ombre et réduisant la consommation énergétique. Souvenir de celle de la mosquée, du mausolée, du caravansérail ou de la medersa, sa forme s’affranchit d’une inspiration littérale : posée sur quatre points d’appui et sensiblement surbaissée, elle s’incarne dans une expression toute contemporaine. Ajourée à la manière des feuilles de palmes entrelacées, traditionnellement utilisées comme matériel de toit dans les Émirats, la coupole forme une dentelle argentée. L’agencement complexe d’une trame géométrique récurrente répétée en plusieurs tailles et plusieurs angles, forme ainsi huit couches distinctes, dont quatre externes et quatre internes. La lumière du soleil traverse le dôme comme une pluie de lumière délicate et protectrice, à la manière des claustras des moucharabiehs, qui reflète la tension constante du pays entre l’ombre et la lumière.
Au-dessous, Jean Nouvel a créé des bâtiments aux proportions harmonieuses que la mer vient embrasser. Librement inspirée des cités enfouies et du prototype de la ville orientale, une large partie du complexe muséal s’étend à l’abri et dans le confort de cette ombre. Urbaine et géométrique, cette « médina » de salles, comme le quartier d’une ville, laisse affleurer une trentaine de bâtiments le long d’une promenade. De hauteurs variables de – 4 à 12 m–, ils donnent à voir des façades toutes différentes et animées de percements divers, ménageant des transitions et des passages singuliers. Cette cité-musée dessine un espace qui joue de la relation entre intérieur et extérieur, changeant, multiple, poétique, qui aiguise la curiosité et réserve au visiteur des cheminements à découvrir, avec la lumière pour guide.

Inspiré du système de falaj de l’ancienne ingénierie arabe, un circuit d’eau traverse le musée, faisant de ce lieu un havre de fraîcheur invitant à la promenade au bord de l’eau.

Des techniques de conception dite passive utilisent la forme naturelle des bâtiments et les propriétés des matériaux choisis pour améliorer ses performances. Ainsi les perforations du toit du musée laissent entrer la lumière du jour sans apports solaires excessifs ; les matériaux, de couleurs claires et reflétant la lumière, utilisés dans la construction renvoient la chaleur au lieu de l’absorber ; les installations et aménagements d’eau ont été sélectionnés avec des débits d’écoulement qui réduiront la demande d’eau potable du bâtiment.

Le songe de Jacob de Bartolomé Esteban Murillo (détail). Louvre Abu Dhabi : Collections

Le songe de Jacob de Bartolomé Esteban Murillo (détail). Louvre Abu Dhabi : Collections

© TDIC, Louvre Abu Dhabi

Une collection qui couvre un large spectre

Partant d’une page blanche, la collection du Louvre Abu Dhabi se constitue progressivement, incluant des œuvres anciennes et contemporaines, provenant de différents pays.
L’ambition du Louvre Abu Dhabi est d’acquérir des œuvres de très haute qualité afin de construite une collection de tout premier plan, reconnue comme telle au niveau international. Une Commission des acquisitions, formée sur le modèle de celle du musée du Louvre, a été constituée. Les équipes au sein de l’Agence France-Muséums étudient les propositions et suivent les modalités pratiques d’acquisition. La déontologie la plus stricte préside aux choix des œuvres, notamment quant à leur provenance. L’aval de la Commission est indispensable à toute acquisition.
Parmi ces œuvres d’exception, on compte un bracelet en or aux figures de lions fabriqué en Iran il y a près de 3 000 ans, une fibule (broche) d’or et de grenats d’Italie datant du Ve siècle après J.-C., une magnifique Vierge à l’Enfant de Bellini, des tableaux de Jordaens, Caillebotte, Manet, Gauguin, Magritte, un papier-collé inédit de Picasso et neuf toiles du peintre américain Cy Twombly, disparu il y a quelques années.

La collection ne présente pas uniquement les productions du Moyen Orient ou de l’Occident : une figure soninké / djennenké du Mali, un Śiva dansant d’Inde ou une boîte octogonale de Chine, parmi d’autres, viennent éclairer des aires géographiques différentes.

Au sein de cette collection pluridisciplinaire, tous les médiums sont représentés : outre notamment la peinture, la sculpture, la tapisserie, l’orfèvrerie et le papier-collé, le Louvre Abu Dhabi conservera aussi une collection de photographies ou encore un ensemble de créations d’arts décoratifs : par exemple une carafe à décanter de Christopher Dresser (Glasgow, 1834 – Mulhouse, 1904).

Un musée national au carrefour des civilisations

Le Louvre Abu Dhabi se propose d’être un lieu central du dialogue entre les civilisations et les cultures, poursuivant symboliquement l’histoire millénaire de la péninsule arabique comme terre de passage et d’échange. Il doit incarner cet esprit d’ouverture et ce dialogue interculturel.

Abu Dhabi a également l’ambition de donner à son action un socle éducatif et culturel. Situé à 1h30 de l’Inde, au cœur du Moyen-Orient, dans une zone capitale pour le monde actuel, le musée se trouve au carrefour de civilisations. Il développe sa propre collection permanente à destination des publics résidents, régionaux et internationaux, une collection nationale d’art s’adressant à tous.

Dès le premier article de l’accord intergouvernemental, le Louvre Abu Dhabi se veut un lieu « œuvrant au dialogue entre l’Orient et l’Occident ». Ce dialogue, incarné par la correspondance entre les œuvres d’art, les sculptures et les objets donne aux visiteurs l’opportunité de découvrir des influences partagées et de liens étonnants entre des cultures différentes autour du monde.

Un projet global

L’ambition du Louvre Abu Dhabi est de créer un nouveau grand musée avec ses collections propres qui devra devenir indépendant dans le paysage muséal mondial. Il s’appuie sur les savoir-faire français et s’articule au travers d’un vrai transfert de compétences.

La formation des personnels du Louvre Abu Dhabi

L’accord intergouvernemental prévoit que la partie française, réunie au sein de l’Agence France-Muséums, assure la formation et l’encadrement pédagogique du personnel à qualifications spécifiques, et notamment des professionnels en contact direct avec les œuvres (conservateurs, chargés de documentation, restaurateurs et chargés de la conservation préventive, régisseurs d’œuvres, responsables de médiation culturelle, responsables de surveillance et de sécurité). Les échanges interprofessionnels sur les problématiques de chaque métier sont réguliers. Plusieurs Émiriens ont été accueillis en stage dans les différents musées et institutions français investis dans le projet.
L’Université Paris-Sorbonne Abu Dhabi et l’École du Louvre proposent un Master professionnel « Histoire de l’art et métiers des musées » en association avec l’équipe scientifique du futur musée du Louvre Abu Dhabi. Alors que plusieurs projets de musées, dont le Louvre Abu Dhabi, sont en cours dans les EAU, un personnel qualifié, formé en histoire de l’art et aux différents métiers des musées sera nécessaire dans les prochaines années, pour assurer la qualité scientifique et intellectuelle de l’ensemble de ces établissements. C’est dans ce contexte précis, et pour répondre à ces exigences, que ce Master professionnel a été conçu.

L’Université Paris Sorbonne Abu Dhabi, dont le campus est situé à Al Reem Island, à 15 minutes du centre-ville, porte le nom de Paris-Sorbonne en vertu de l’accord international de partenariat qui la lie, depuis 2006, à l’une des plus anciennes et des plus prestigieuses universités du monde, la Sorbonne, qui date de plus de sept siècles. Elle offre des programmes en sciences humaines et sociales en tout point identiques à ceux dispensés à l'Université Paris-Sorbonne (Paris IV). De plus, l'Université, en collaboration avec Paris-Descartes, offre des études de droit et d'économie. Les cours sont dispensés par les professeurs de Paris-Sorbonne et de Paris-Descartes avec les mêmes exigences qu’à Paris. Les diplômes sont délivrés depuis Paris et sont internationalement reconnus.

La transmission et la médiation au cœur du projet du Louvre Abu Dhabi

Le Louvre Abu Dhabi est un projet ambitieux, portant au plus profond de son identité les notions de découverte, de rencontre et donc d’éducation.

La création du Louvre Abu Dhabi est accompagnée par une offre culturelle variée à destination des publics de toutes origines, de tous centres intérêts, et de tous âges. La série de conférences « Talking Art », mise en place depuis plusieurs années, propose d’explorer la signification des œuvres d’art dans l’histoire de l’art, mais aussi dans le contexte de la collection du musée se constituant. Ces conférences, organisées par TCA Abu Dhabi, l’Agence France-Muséums et l’École du Louvre, donnent au public un aperçu de la collection et du discours muséographique avant son ouverture officielle.

Des ateliers à destination des familles invitent les participants à créer leurs propres œuvres inspirées par les acquisitions du Louvre Abu Dhabi, rendant le musée plus accessible aux enfants.
Il s’agit en effet de créer un lien avec le public avant même l’ouverture du Louvre Abu Dhabi et de rendre ainsi la collection familière.

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet



Naissance d’un musée
Louvre Abu Dhabi

Revoir le mini-site de l'exposition (2014)