Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Spectacle vivant et littérature>Marionnettes siciliennes ("Pupi siciliani") : Dal Catai a Parigi...

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Spectacle familial, à partir de 8 ans. Idée originale et mise en scène : Mimmo Cuticchio

Avec : Mimmo Cuticchio, Tania Giordano, Fulvio Verna
Lumières : Marcello D’Agostino
Musique: Giacomo Cuticchio
Spectacle en italien… accessible à tous grâce à sa remarquable expressivité visuelle

Vendredi 20 février à 20h30
Samedi 21 février à 18h30
Dimanche 22 février à 16h

La tradition des « pupi siciliani » s’est développée en Sicile essentiellement au XIXe siècle. Ces marionnettes à tringles représentent pour la plupart des chevaliers aux luxueuses armures incarnant les héros d’un univers essentiellement inspiré des chansons de geste médiévales et plus particulièrement de la Chanson de Roland.
Ce répertoire peut surprendre dans cette partie de la méditerranée, mais il est en fait l’expression d’un imaginaire collectif très marqué par la domination normande en Sicile au XIIe siècle, un épisode relativement bref l’histoire de l’île, qui a pourtant fortement imprégné le folklore et les traditions populaires.

Très vite, ce sont davantage les réinterprétations de la geste médiévale que les récits d’origine qui vont nourrir les canevas du répertoire des « Paladins de France ». Les deux œuvres de référence de la marionnette sicilienne sont dès lors La Jérusalem délivrée du Tasse et surtout le Roland Furieux de l’Arioste. Orlando, Carlo Magno, Angelica s’imposent comme les personnages emblématiques de « l’Opera dei Pupi », qui s’enorgueillit notamment de la présence d’impressionnantes scènes de batailles, démonstration de la virtuosité des marionnettistes. Le répertoire, transmis uniquement par la tradition orale, n’en reste pas moins extrêmement codifié, et se doit de comporter des références précises aux textes fondateurs.

Héritier de cette tradition, Mimmo Cuticchio propose une libre interprétation du Roland amoureux de Matteo Maria Boiardo et du Roland furieux de l’Arioste, mêlant avec audace improvisation narrative, musique, manipulation à vue des « pupi » et clins d’œil aux ingrédients incontournables de l’opera dei pupi : aventures, combats, magie, amour, héroïsme…

Créé à la Biennale de Venise, ce spectacle témoigne de la recherche innovante engagée par la compagnie palermitaine pour faire dialoguer art populaire et création, et participer ainsi activement à la sauvegarde d’une tradition menacée, en dépit de son classement en 2001 par l’UNESCO parmi les « Chefs-d'œuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité ».


Evénement(s) : L'Arioste et les arts

Informations pratiques

Lieu

Auditorium du Louvre

Tarifs

8 euros (plein),
6,50 euros (réduit),
3 euros (jeunes de moins de 26 ans)