Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Musique>Martin Helmchen, piano , Veronika Eberle, violon , Antoine...

Musique Martin Helmchen, piano , Veronika Eberle, violon , Antoine Tamestit, alto , Marie-Elisabeth Hecker, violoncelle

Concert du soir

En partenariat avec :

Annonce de dernière minute : Marie-Elisabeth Hecker, souffrante, est remplacée par Danjulo Ishizaka.

Mozart  
Quatuor en mi bémol majeur K 493

Fauré 
Quatuor en sol mineur opus 45

Brahms 
Quatuor en ut mineur opus 60

Biographies

Martin Helmchen, piano
Veronika Eberle, violon 
Antoine Tamestit, alto
Danjulo Ishizaka, violoncelle

 

Martin Helmchen, piano
Né en 1982 à Berlin, Martin Helmchen étudie avec Galina Iwanzowa puis avec Arie Vardi à la Hochschule de Hanovre. Il remporte un prix au concours Clara Haskil en 2001 et reçoit le Crédit Suisse Award  à l’occasion du festival de Lucerne. Il se produit comme soliste avec le RSO de Stuttgart, le NHK de Tokyo, les orchestres philharmoniques de Berlin, de Vienne, de Radio France, de Londres, de la BBC, l’orchestre de la Tonhalle de Zurich, l’orchestre de Paris. ainsi que les orchestres symphoniques de Berlin, de Londres, de Vienne sous la direction de Marc Albrecht, Lawrence Foster, Philippe Herreweghe, Vladimir Jurowski, Yakov Kreizberg, Kurt Masur, Valery Gergiev, Bruno Weil, Christoph von Dohnanyi, Herbert Blomstedt.

Il a travaillé en musique de chambre avec Boris Pergamenchikov, Gidon Kremer, Christian Tetzlaff, Julia Fischer, Tabea Zimmerman, Sharon Kam, Juliane Banse, Sabine Meyer, Lars Vogt, Heinrich Schiff et Marie-Elisabeth Hecker et participé à de nombreux festivals dont celui du Schlesswig-Holstein, de Lockenhaus et de Marlboro.

Son premier disque est paru chez PentaTone avec des concertos pour piano de Mozart, suivi d’enregistrements consacrés à Schubert, Mendelssohn et Schumann.

Eberle Veronika, violon
Née en 1988 à Donauwörth où elle commence le violon à l’âge de six ans, Veronika Eberle entre au Richard Strauss Konservatorium de Munich dans la classe d’Olga Voitova avant de d’étudier auprès d’Ana Chumachenco à la Hochschule de Munich. Premier prix du concours international Yfrah Neaman en 2003, elle est en 2008 lauréate de la Borletti‑Buitoni Trust.
Depuis son premier concert avec orchestre, donné à l’âge de dix ans, elle a été l’invitée de l’orchestre philharmonique de Berlin, du NHK Symphony de Tokyo, du BBC Symphony Orchestra, des orchestres des radios de Berlin, Stuttgart, Hambourg et Francfort, des orchestres philharmoniques de New York, Los Angeles, Monte Carlo et Rotterdam, des orchestres symphoniques de Bamberg et Milan, du Scottish Chamber Orchestra ainsi que des orchestres de la Fenice et de la Tonhalle de Zurich, sous la direction de Simon Rattle, Paavo Järvi, Robin Ticciati, Michael Sanderling, Jiri Kout…
En récital, Veronika Eberle a notamment joué au Carnegie Hall de New York, au Théâtre de la Ville à Paris, au Wigmore Hall de Londres, au Mozarteum de Salzbourg, à la Herkulesaal de Munich, au Concertgebouw d’Amsterdam.µ
Elle participe régulièrement aux festivals de Lucerne, Gstaad, Schleswig-Holstein, Mecklenburg-Vorpommern, Lockenhaus, Salzburg, Marlboro, Saint-Denis, ainsi que des Ludwigsburger Schlossfestspiele, du Beethovenfest de Bonn et des Musikfestspiele de Dresde.
En musique de chambre, elle a pour partenaires réguliers les pianistes Lars Vogt, Martin Helmchen, Oliver Schnyder, le violoniste Christian Tetzlaff, l’altiste Tatjana Masurenko, les violoncellistes Marie-Elisabeth Hecker, Danjulo Ishizaka et Gustav Rivinius.
Veronika Eberle joue le violon Dragonetti fait par Antonio Stradivarius en 1700, prêté par la Nippon Music Foundation.

Antoine Tamestit, alto
Né en 1979, Antoine Tamestit étudie avec Jean Sulem au conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, puis avec Jesse Levine et le quatuor de Tokyo à l'université de Yale, et enfin avec Tabea Zimmermann à Berlin.
Il a remporté les concours Maurice Vieux à Paris, William Primrose à Chicago ainsi que les Young Concert Artists Auditions à New York. En septembre 2004 il reçoit le premier prix, le prix du public et les deux prix spéciaux au concours international de l'ARD à Munich, et devient deux ans plus tard lauréat du Borletti-Buitoni Trust.
En soliste, il est l’invité des orchestres  de Dresde, Leipzig, Munich, Francfort, Saarbruck, Stuttgart, du Deutsche Sinfonie Orchester, de la Radio de Vienne, du Netherlands Phiharmonic, de l'orchestre philharmonique de Varsovie, des orchestres de Liège, Paris, Toulouse, Lyon, de l'orchestre philharmonique de Radio France, de l'orchestre de la Suisse Romande, des BBC Philharmonic, BBC Scottish et BBC Wales Orchestras, sous la direction de Marek Janowski, Riccardo Muti, Paavo Järvi, Myung-Whun Chung, Mark Minkowski…
Il a joué au Concertgebouw d’ Amsterdam, au Musikverein de Vienne, Konzerthaus de Berlin, au Carnegie Hall et au Lincoln Center de New York, à l’auditorium du Louvre, à la Cité de la Musique de Paris, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, au Konzerthus et à la Philharmonie de Stockholm, au Wigmore Hall de Londres, au Megaron d’Athènes, ainsi qu’aux festivals de Lockenhaus, Kronberg, Moritzburg, Rheingau, Lucerne, Schwarzenberg, Davos, Lucerne, Jérusalem, Newport,  et aux folles journées de Nantes et Tokyo.
En musique de chambre, il a pour partenaires réguliers Gidon Kremer, Leonidas Kavakos, Mischa Maisky, Jean-Guihen Queyras, Isabelle Faust, Gautier et Renaud Capuçon, Frank Braley, Nicholas Angelich, Natalia Gutman, les quatuors Ebène et Hagen. En 2008, il crée le Trio Zimmermann avec Christian Poltera et Frank-Peter Zimmermann.
Depuis son premier disque solo, Chaconne, consacré à des œuvres de J.-S. Bach et Ligeti et paru chez Ambroisie, il a notamment enregistré le quintette  la Truite de Schubert avec Christian Teztlaff, Marie-Elisabeth Hecker, Alois Posch et Martin Helmchen chez Pentaton et la Symphonie Concertante de Mozart avec Renaud Capuçon et le Scottish Chamber Orchestra sous la direction de Louis Langrée chez Virgin Classics.
Antoine Tamestit est professeur à la Musikhochschule de Cologne.
Il joue un alto fait par Antonio Stradivarius en 1672, prêté par la Fondation Habisreutinger.

Danjulo Ishizaka, violoncelle
Né en 1979, il commence l’étude du violoncelle à quatre ans. Il a été successivement l’élève de Hans Christian Schweiker à Cologne et de feu Boris Pergamentschikov à Berlin. Il a également suivi des master class avec Tabea Zimmermann, Menahem Pressler, Bernard Greenhouse, György Kurtag et le quatuor Amadeus.
Lauréat en 1998 du Concours international Gaspar Cassado à Saragosse, il remporte en 1999 le premier prix du Concours international Lutoslawski. Il a également reçu, en 2001, le premier prix du Concours international de l’ARD de Munich, puis en 2002 le grand prix Emanuel Feuermann de l’académie de Kronberg.
Il joue régulièrement en récital et en soliste en Europe, aux États-Unis et au Japon, et participe à de nombreux festivals : Kronberg, Verbier, Lucerne, Salzbourg, Schleswig-Holstein, Mecklenburg-Vorpommern, Lockenhaus. Il a joué en soliste avec l’orchestre du Gewandhaus de Leipzig, l’Academy of St Martin in the Fields, les orchestres philharmoniques de Londres, du Luxembourg,  les orchestres symphoniques de Vienne, de Lucerne, de Tokyo, de la NHK, de Prague, de Baltimore, de la Radio bavaroise, sous la direction de Krysztof Penderecki, Christoph Eschenbach, Lawrence Foster, Leonard Slatkin, Andrew Davis, Vladimir Jurowski, Roger Norrington, Christoph Poppen.
Il a pour partenaires de musique de chambre Gidon Kremer, Viviane Hagner, François Leleux, Antoine Tamestit, Tabea Zimmermann, Sharon Kam, Renaud et Gautier Capuçon, Markus Schirmer et José Gallardo.
Il enseigne depuis 2011 à l’université Carl Maria von Weber de Dresde.
Il a enregistré chez Sony un CD d’œuvres de Britten, Franck et Mendelssohn-Bartholdy avec le pianiste Martin Helmchen.
Il joue le violoncelle Stradivarius de 1696, Lord Aylesford, prêté par la Nippon Music Foundation.

 

Cycle(s) : Musiques de chambre au Louvre

Informations pratiques

Lieu :
Auditorium du Louvre

Accès :
Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre
Entrée par la pyramide, le passage Richelieu ou les galeries du Carrousel
Parking du Carrousel ouvert de 7h à 23h

Informations :
+33 (0)1 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi

Réservations :
Du lundi au vendredi (sauf le mardi), de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire :
+33 (0)1 40 20 55 00
Groupes scolaires et centres de loisirs :
+33 (0)1 40 20 50 01
Groupes adultes (associations, comités d’entreprise…) :
+33 (0)1 40 20 54 55

A la caisse de l’auditorium :
Du lundi au samedi (sauf le mardi) de 9h à 17h30

Tarifs
Tarif A : 30 euros, 24 euros (réduit), 15 euros (« solidarité » et « jeunes »)
Conditions des réductions tarifaires

Achetez votre billet