Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Matrice secondaire de moule signé Abd al-Jabbar al-Samarqandi

Matrice secondaire de moule signé Abd al-Jabbar al-Samarqandi

Ce petit moule en terre réfractaire est particulièrement intéressant par la finesse de son décor et la signature du potier. Son nom contient une nisba (indication géographique d’origine) signalant la ville de Samarcande.

Outre la finesse de son décor, qui en fait une pièce esthétiquement très réussie, cette oeuvre présente un intérêt particulier en ce qu’elle vient appuyer un discours technique sur la création des céramiques médiévales iraniennes ou centre-asiatiques. La couture que l’on peut y voir indique en effet qu’il s’agit d’un moule tiré à partir d’une matrice. La fabrication de céramique moulée ne relève pas d’une logique de série, mais d’une adaptation à une fonction précise : pour les vases à eau,la pièce demeurait toujours sans glaçure afin que son évaporation à travers la paroi ait pour effet de rafraîchir le liquide. La fabrication de moules à partir d’une matrice permettait la diffusion d’un style élaboré portant parfois, comme ici, une maxime à l’usage des élites.

Celle-ci est identique à celle d’un célèbre plat inscrit du Louvre. L’inscription contient une sentence : « La magnanimité est d’abord amère, mais son goût est finalement plus doux que le miel. »

Il est peut-être possible de rapprocher l’auteur de ce moule d’un potier dont on connaît une matrice de moule dans la collection al-Sabah (Koweit), matrice à partir de laquelle furent faites une pièce conservée au Tamashagah-è Tarikh à Téhéran, une autre au musée Reza-è Abbasi également à Téhéran et une pièce inédite du musée de la collection David à Copenhague.

S. Makariou


Matrice secondaire de moule signé Abd al-Jabbar al-Samarqandi
XIIe-XIIIe siècle, Iran ou Asie centrale
Terre réfractaire moulée. H. 7,8 cm ; D. 12,7 cm
Don d’Annie et Corine Kevorkian, galerie Kevorkian, octobre 2010
Département des Arts de l’Islam (MAO 2232)


 

English version

 

This small refractory clay mould boasts some particularly fine decorative work, along with the potter’s signature, which contains a nisbah, or indication of the man’s geographical origin, indicating Samarkand.

The purpose of moulded ceramics was to produce not series but individual pieces for a specific function, such as water vessels without glaze, by which the steady evaporation on the surface kept the contents cool. The production of moulds from a matrix facilitated the diffusion of an elaborate decorative style that sometimes bore a motto for an educated elite, as in this case, where the inscription reads: “Patience is bitter, but is ultimately sweeter than honey”.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet