Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Autel dit de Domitius Ahénobarbus,Relief architectural,marbre,...

Autel dit de Domitius Ahénobarbus

Autel dit de Domitius Ahénobarbus,
Relief architectural,
marbre, fin du IIe s av. J.-C.,
H : 0,80m ; L : 5,60m

© RMN Musée du Louvre/ Hervé Lewandowski

La religion romaine étant publique, tous les grands événements de la vie politique et sociale sont placés sous la protection des dieux dont on invoque la bienveillance. Ce qu’on a longtemps appelé « l’autel de Domitius Ahenobarbus », et qu’on identifie plutôt désormais comme un piédestal, représente la cérémonie du recensement qui avait lieu tous les cinq ans sous le patronage du dieu Mars (la figure casquée à la droite de l’autel). La scène se déroule sur son « champ », donc hors du pomerium (la limite sacrée de Rome), car l’enregistrement des citoyens selon leur niveau de fortune (leur cens) déterminait l’organisation de l’armée romaine ; deux couples de fantassins en armes ponctuent la scène à droite et à gauche. Encadré de deux colonnes, l’ensemble du bandeau condense des moments différents des opérations de recensement. La scène de gauche représente l’enregistrement. Un greffier assis inscrit sur une tablette les indications de patrimoine que lui communique un citoyen, debout en toge, qui tient dans sa main gauche des documents écrits pour appuyer ses dires. D’autres attendent leur tour ou s’en retournent une fois le devoir accompli, comme, à l’autre bout du bandeau, le cavalier venu avec son « cheval public », signe de son appartenance au deuxième ordre privilégié de l’État, les chevaliers. Le magistrat chargé des opérations est le censeur, debout à la gauche de l’autel. Il procède à la première étape du sacrifice concluant les opérations d’enregistrement, la libatio. Son visage est tourné vers les trois bêtes qui vont être offertes à Mars. Comme pour les scènes de procession, l’esthétique diffuse un message d’ordre et de concorde, entre les hommes et entre les hommes et le dieu.