Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Chapelle du mastaba d’Akhethétep,Saqqara, Ve dynastie,vers 2400...

Chapelle du mastaba d’Akhethétep

Chapelle du mastaba d’Akhethétep,
Saqqara, Ve dynastie,
vers 2400 av. J.-C., calcaire

© 1994 Musée du Louvre / C. Larrieu

Le mur oblique de la façade de la chapelle d'Akhethetep remontée au musée du Louvre, est caractéristique de l'architecture des mastabas, tombes en forme de parallélépipède. Le monument provient du mastaba que ce personnage avait fait construire dans la nécropole de Saqqara. La porte étroite est surmontée d'un rouleau imitant un rideau. Pendant l'Ancien Empire (2700-2200 av. J.-C.), ce type de tombe, déjà très ancien, abrite les dignitaires et non plus les pharaons qui se font ensevelir désormais dans des pyramides comme celles de Saqqara et de Guiza.
Les riches particuliers se font aussi enterrer dans des tombes creusées dans la roche, appelés hypogées. La nécropole de Thèbes (l'actuelle Louqsor) en rassemble un grand nombre remontant au Nouvel Empire (1550-1069 av. J.-C.). À cette époque, les pharaons renoncent à la pyramide pour se faire inhumer dans de grandes tombes qui s'enfoncent profondément dans le sol du cimetière de la Vallée des Rois, également à Thèbes-ouest.
Quelle que soit son architecture, la tombe des particuliers se divise en deux parties : une chapelle où les vivants rendent le culte comme celle d'Akhethétep et le caveau souterrain qui abrite la momie et son matériel funéraire.