Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Cheval retenu par un palefrenier de Guillaume Ier Coustou

Les chevaux de Marly dans la cour Marly

Cheval retenu par un palefrenier de Guillaume Ier Coustou

© 2011 Musée du Louvre / Antoine Mongodin

Les chevaux de Marly ont été commandés à Guillaume Ier Coustou en 1739 et posés à l'Abreuvoir de Marly en 1745. Ils figurent simplement des chevaux cabrés retenus par des palefreniers. Ceux-ci sont nus. Leurs visages et leurs attributs (en particulier un chapeau à plume posé sur le sol) laisse penser qu'il évoquent l'Europe et l'Amérique, les continents où s'étendait le pouvoir de la Couronne. A la différence des chevaux de Coysevox, ils expriment la force sauvage de la nature difficilement domptée par l‘homme. Le grand élan de l'animal dresse sa robuste force face à l'homme arc-bouté. Le naturalisme évident – Coustou dessina d'après nature – s'oppose au langage allégorique des groupes de Coysevox. De même la disposition qui varie selon la manière dont on les observe, diffère des chevaux de Coysevox conçus selon les deux faces principales. Dans la cour Marly du Louvre, les quatre grands marbres dialoguent de façon à montrer la complémentarité de chaque groupe deux à deux et de comparer leur esthétique.